A propos du Coaching

Study of a girl with ringlets teaching her dog...Image by State Library of New South Wales collection via Flickr

Beaucoup de commentaires sur les récents posts. A croire que je vous manquais. Ou que certains sujets touchent facilement la corde sensible de la plupart (feindre la surprise...).

Du coup, plutôt que de raconter mon quotidien qui m'intéresse à peine moi-même, je vais essayer d'élever un peu le débat et de rendre ce blog plus philosophique. Après tout, ça correspond aussi à mon évolution de ces derniers mois... Et ça ne m'empêchera pas, ensuite, de parler de ce que j'aime ;)


On me suggère de prendre un coach.
Alors commençons par parler coaching.

Dans l'absolu, je fais partie de ceux qui pensent que prendre un coach est généralement le meilleur investissement qu'un joueur puisse faire. J'ai d'ailleurs moi-même fait appel à un coach la première fois que je me suis attaqué à la NL200. Et j'en ai aussi coaché quelques uns entre la NL5 et la NL100.

Même si je considère que l'investissement est probablement trop élevé pour des joueurs de micro limites (NL5-10), je n'ai aucun doute sur le fait que, au-dessus, ce soit très rentable... en général.

Je n'avais pas particulièrement accroché avec le coach que j'avais pris pour moi-même et l'expérience a tourné court (à décharge, 6 fuseaux d'écart et une langue différente, même relativement maîtrisée, ça n'aide pas). Néanmoins, il était bon et ça m'avait été profitable.

De la même façon, je n'ai pas non plus révolutionné l'existence de tous ceux (ils sont pas non plus des milliers, hein) que j'ai coaché. Mais, dans l'ensemble, les retours étaient positifs. Certains sont même maintenant assez loin... sans trop de surprise, les qualités étaient là. Et, pour quelques uns, l'essentiel du coaching a été de leur faire prendre conscience en douceur que le poker, c'était probablement pas leur truc.

Il n'y a donc rien de surprenant à ce que je sois un adepte du système.


Néanmoins, j'ai aussi eu écho de certaines expériences négatives. La réussite personnelle d'un joueur n'est hélas jamais la garantie que celui-ci soit capable de comprendre son interlocuteur et de lui être utile.

Je n'ai aucune idée du taux de déchet. Néanmoins les échos négatifs sont plus rares que les positifs. Évidemment, peu de gens vont volontairement reconnaître qu'ils ont "investi" dans de la merde. Tout comme certains vont aussi par orgueil cacher le fait que leurs performances doivent beaucoup à une tierce personne...

Quoi qu'il en soit, pour la grande majorité, le coaching semble une excellente solution pour progresser dans son jeu. Si ce n'est la meilleure. Si vous hésitez, arrêtez (d'hésiter).


On remercie le tweeter de DeucesCracked pour venir fort à propos:
Before you get a coach, play a lot and find poker friends to talk to. Once you get good at poker and hit a wall, get a coach -foxwoodsfiend

Je pense surtout qu'un coach est indispensable quand on a en effet un problème à résoudre qu'on n'arrive pas à résoudre soi-même. Le coach ne devrait pas être là pour vous apporter un système de jeu prêt-à-l'emploi. Mais pour vous aider à améliorer ce qui, dans votre jeu, pose problème.

A mon avis, beaucoup des expériences négatives viennent d'ailleurs de là. Un coach ne doit pas vous apprendre à jouer comme lui. Mais à être un meilleur vous.

Parfois, le problème viendra du joueur qui cherche une solution toute faite (de toute façon, il n'en existe aucune qui vous satisfera personnellement). D'autres, un manque de compréhension du coach, de son rôle, va l'amener à proposer des solutions "bateau" (même parenthèse).

Un coach va surtout se révéler efficace quand vous avez l'impression de stagner. Les progrès au poker ne sont pas linéaires mais par paliers. Et c'est quand notre jeu sombre dans la routine, dans l'absence de progression, qu'un coach va se valoriser au maximum en créant de nouveaux points de réflexion, de progression.


Ce qui, apparemment, s'appliquerait plutôt pas mal à mon cas.

Ou pas.

on re-ty le tweet de DC, décidément très actif cette nuit :
the biggest thing that prevents small stakes players from moving up higher... poor emotional control. -Krantz

en l'état actuel, mon jeu est plus que suffisant pour crush la NL50. Mon A-Game, en tout cas.

Le problème n'est pas technique. Il est tout le reste.

Je ne vais pas dresser une liste de mes défauts "émotionnels", on doit quasiment pouvoir tous les mettre [x] de toute façon.

Mon (étonnant singulier) défaut n'est pas corrigeable par un travail sur mon A-Game. Il est dans la proportion de B-Game et la vitesse à laquelle je passe du A au B. Il est aussi, comme dit l'autre jour, dans l'intensité de mes épisodes C-Game. Ceux-ci deviennent de plus en plus rares mais ont tendance à gagner en amplitude.

Je pense que je paie là le prix du temps passé en MTT. On tilt finalement très rarement en MTT, on ne peut pas trop se le permettre vu les profondeurs. Et les rares fois où ça arrive, c'est juste sur le set en cours, ce qui a finalement peu d'incidence.

En même temps, avec la routine, à force de jouer 15 tournois par jour dont on n'a absolument rien à faire individuellement, je pense que j'ai développé une tendance à facilement passer en B-Game. La différence n'a probablement pas tant que ça d'impact vu qu'on peut se focaliser sur un ou deux MTT bien avancés pour jouer le reste quasiment en auto-pilote. Ce qui sera plus souvent +$EV que l'inverse...


La même "facilité" en Cash Game mène évidemment au désastre. Une demie-heure de tilt généralisé ne se solde pas par la perte de buy-in insignifiants mais par des jours de grind réduits à néant. Qui ne se rattrapent pas en scorant une perf le lendemain. Chaque table est aussi importante que les autres. Une mauvaise décision est une mauvaise décision qu'on ne peut pas évacuer en disant "bah! m'en fous de celui-là"...


Tel est mon travail du moment. De ces dernières semaines/mois. Mon jeu manque de constance. Il a de bons épisodes. Mais aussi des passages qui ont tendance à partir en couille. Et, de temps en temps, une journée catastrophique.

Un coach n'est donc pas forcément la solution idéale (actuellement, pour moi). Parce que cela dépasse le cadre traditionnel du coaching (même si certains coachs sont réputés pour s'impliquer bien au-delà du simple domaine technique). Et parce que je suis en progrès. La marge de progression est encore large. Mais ça progresse.


Maintenant, si vous coachez et êtes tenté par un joueur totalement inconstant sauf lorsqu'il s'agit de mauvaises habitudes, qui adore répéter les mêmes erreurs encore et encore juste dans l'espoir qu'à force de répétition la réalité pourrait se modifier (coucou Einstein); et si, surtout, vous le faites plus pour la gloire que pour l'argent... vous savez où me joindre. Mais je vous souhaite bonne chance ;)


Plaisanterie mise à part, ce sera en effet à l'ordre du jour dès que le chantier "psycho" aura suffisamment progressé.



Purement perso : très peu joué les derniers jours.

Lundi, cerveau qui part en couilles après une heure de jeu et tout juste 1000 mains. Bonne session mais impossible de cool down. + 2 caves

Mardi, cerveau dans le même état que la veille, carrément préféré faire l'impasse, ça puait le tilt à pleins naseaux.

Mercredi, du mieux mais pas encore ça. Démarré à 15 tables de FR sur PS plus 2 SH sur Ongame. Descendu très rapidement le nombre de tables de FR et tout juste joué 2000 mains, jamais vraiment à l'aise. Là encore, +2 caves.

Aujourd'hui, probablement off. Ce "steaming" inexpliqué s'accompagne aussi d'un dérèglement complet du sommeil. Aucune idée de ce qui cause tout ça. Mais je vais au moins essayer de recaler le sommeil; avec un peu de chance, ça règlera le reste... Je vais quand même essayer de jouer mais avec la plus extrême prudence.


Et ce sera tout ce kipik pour aujourd'hui.


PS : par contre, reprise des Chroniques pour Pokernews, enfin parvenu à surmonter un "léger" blocage.
Enhanced by Zemanta






  1. gravatar

    # by Dav - 11:25 AM

    Salut,

    article interessant à propos du coaching.

    Par rapport à ton steaming je pense avoir une explication. Elle est toute simple et tu pourrais croire que c une blague mais non je suis serieux : L'arrivée du grand froid sur la France.
    Je pense que tu as un style de vie à la nolife le plus souvent, j'ai pas l'impression que tu aiees fait vraiment des efforts en sport.
    Donc l'impact que va avoir ce changement de climat sur qq'un de "faible" va etre important.
    Tu vas devoir manger diferemment, tes sorties ne seront plus aussi simples car ça va agresser ton corps.
    Donc ça ne serait pas etonnant que tout ça ait un impact sur le mental, donc sur le jeu.

    Ca fait plusieurs fois que je t'ecris pour essayer de te faire comprendre que le corps et l'esprit sont liés. Si tu ne gagnes pas en "force" physique, tu vas avoir du mal à ameliroer ton mental. Ou disons que tu vas avoir un bon mental 30% de l'année.

    Je sais pas quel age tu as, entre 35/40 je crois, c'est encore possible à cet age de débuter le sport. Muscu ou arts martiaux te feraient le plus grand bien.

  2. gravatar

    # by Carlit - 12:15 PM

    " un joueur totalement inconstant sauf lorsqu'il s'agit de mauvaises habitudes, qui adore répéter les mêmes erreurs encore et encore juste dans l'espoir qu'à force de répétition la réalité pourrait se modifier"

    A force de suivre un blog on développe une certaine empathie pour son auteur, et le voir aussi lucide envers lui même en n'ayant aucune envie de changer ne fait pas vraiment plaisir (il peut dire qu'il veut changer, ça c'est plutôt aisé, mais ce sont des mots). Dans mon métier on rencontre hélas beaucoup de gens pour lesquels l'empathie et les conseils( comme les coachings) ne suffisent pas. On se trouve alors dans une situation d'échec dans l'aide qu'on aimerait proposer devant un gâchis de talent, ou de santé, ou même de vie. Aux plus intelligents de ses interlocuteurs, on propose alors en désespoir de cause de rechercher les bénéfices secondaires qu'ils retirent de la situation qu'ils prétendent vouloir changer. S'ils les trouvent, ils deviennent alors plus sereins, ne changent bien sûr toujours pas, mais assument en connaissance de cause, modifiant souvent leurs objectifs, et au moins ne perdent plus leur énergie à faire comme si…

  3. gravatar

    # by kipik - 12:48 PM

    intéressant, cette hypothèse "vague de froid". J'avoue n'avoir absolument pas pensé à ce genre de chose.

    Un conseil pour réagir dans l'urgence ? Parce que, bon, la partie "sport", elle suit son cour, hein. Je dis pas que c'est à fond à fond mais ça a le mérite d'exister...



    sinon, carlit, c'est pas juste des mots. C4est juste qu'entre faire le constat et réussir à corriger le problème, il y a un paquet de marches à gravir. J'avance probablement un peu lentement mais c'est dû à de nombreux pas en arrière plus qu'à un refus de progresser.

    Je suppose que c'est quelque chose de normal. Avance. Avance. Avance. Baisse la garde et RECULE ! Avance. Avance... J'ai l'impression de baisser la garde moins souvent. Donc de progresser. Par contre, depuis quelques temps, quand je la baisse, c'est pas à moitié ;)

  4. gravatar

    # by kipik - 12:51 PM

    sur le passage cité, c'était évidemment de l'humour. Je ne suis pas à ce point désespéré :D

    même si j'ai effectivement cette fâcheuse tendance à vouloir vérifier de temps en temps si ce qui ne marchait pas ne marche toujours pas. I'm not a believer...

  5. gravatar

    # by Dav - 1:03 PM

    Pour reagir dans l'urgence :

    - Prendre un complement alimentaire multivitamines que tu trouves en pharmacie (genre bion3, etc). Mais c'est qu'un paliatif. Tu dois avoir des carences.

    - Tu peux aussi prendre du magnesium pendant 15j si il n'y en a pas dans ton complement alimentaire. Ca t'aidera pour le sommeil.

    - Tu dois faire un gros effort d'hydratation, ce qui est moins naturel en hiver. Tu peux boire du chaud ça fait pas de mal, evite par contre le sucré ou de rajouter trop de sucres. Ca fait pas tres viril de boire 4/5 infusions/tisanes mais pourtant ça fait le plus grand bien

    - Et sors au moins 30min par jour, en etant bien couvert (met un bonnet si il faut) meme si ça fait froid.

    Voila une premiere etape basique.

  6. gravatar

    # by kipik - 1:05 PM

    tyty

    je garantis pas pour la tisane mais...

    ;)

  7. gravatar

    # by Dav - 2:28 PM

    Si tu arrives à boire de l'eau naturelle c'est parfait, pas besoin de tisanes. C'est juste qu'en hiver c'est plus simple de boire un truc chaud (alors que ça rechauffe pas le corps, mais bon c un autre sujet.)
    Disons que ça suit une logique : il fait froid je bois chaud, il fait chaud je bois froid.

    Sinon pour le sommeil, je vais pas faire un exposé ça serait bien trop long, mais en gros :

    - ça vient probablement, en tout cas en grande partie, de ton rythme de vie la journée.
    Ex : si à peine levé tu commences à glandouiller chez toi, devant le pc par exemple, que tu ne fais pas d'efforts physiques et que tu sors pas avant 16h, ya rien de pire !
    Pourquoi ?
    Parce que ton corps ne marque pas assez la difference entre le couché et l'actif et ton cerveau manque de repere fatigue/sommeil/reveil. Et là tout se déregle.
    En été c'est plus simple car le soleil envoie marque le début de la journée, et ton corps y est tres receptif. En hiver ça se complique.

    Donc comme petits conseils tout simple :
    - Leve toi à heure fixe, avec un reveil si il faut. 9h ça me semble pas mal pour un grinder de .fr

    - ne traine pas au lit. Tout de suite lave toi,habille toi, mange et bois (dans l'ordre que tu veux).

    - et touve n'importe quel pretexte pour sortir un court instant. Aller boire le café dans un bistrot, aller chercher le pain, acheter un truc à bouffer pour le midi, etc etc

    Comme ça le cerveau va vite comprendre que l'activité commence à 9h, donc le soir il va se caler tout seul pour t'envoyer des signaux de fatigue au bon moment afin que tu dormes assez pour etre en forme à 9h.
    Et si possible fais une activité physique la journée qui te fatigue un peu, au moins 1 jour sur 2.
    si tu as du menage à faire, fais le le matin.

  8. gravatar

    # by PonceP - 3:23 PM

    Salut,

    Article sympa, et, il est vrai, préoccupant pour ta santé physique/mentale. La réponse de Dav est un bijou, rare de trouver de si bons commentaires sur un blog... Donc un grand merci, des conseils précieux, auxquels je n'avais personnellement jamais trop réfléchi.

    Bonne suite.

  9. gravatar

    # by Anonyme - 8:30 PM

    Salut kipik,

    Nice post: on voit que tu es encore capable de connecter tes neurones pour pondre quelques éclairs cognitifs intéressants. Un exemple: "Un coach ne doit pas vous apprendre à jouer comme lui. Mais à être un meilleur vous." Très bon

    Sinon je ne suis pas d'accord quand tu dis que le tilt en MTT est moins important qu'en CG. Quand on tilt sur un set de 10-15 tournois on peut cramer la chance de faire un TOP3 voire une win qui peut rapporter gros. Donc tilter en MTT est pire selon moi parce que cela affecte vraiment tout le set et on ne peut pas fermer les tables et sit out comme en CG.

    Cool pour le retour de la chronique!

    Une idée de coach: une petite jeune américaine qui commence à se faire un nom. Son prénom:"Vanessa", et son nom commence par un "S" et se termine par un "T". Ben quoi elle a coachée Balmix après tout alors pourquoi pas kipik ;)

    DrGonzo (coacheur de coach)

  10. gravatar

    # by Anonyme - 3:09 PM

    ET Balmix coacha DonLimit...

    Tes lecteurs tiennent à toi !

  11. gravatar

    # by ptitevoix - 12:50 PM

    Je pense surtout qu'un coach est indispensable quand on a en effet un problème à résoudre qu'on n'arrive pas à résoudre soi-même. Le coach ne devrait pas être là pour vous apporter un système de jeu prêt-à-l'emploi. Mais pour vous aider à améliorer ce qui, dans votre jeu, pose problème.

    A mon avis, beaucoup des expériences négatives viennent d'ailleurs de là. Un coach ne doit pas vous apprendre à jouer comme lui. Mais à être un meilleur vous.


    bien sur +1 et il me semble évident qu une review de cession (nl100/200) avec un coach en CG te ferait franchir un palier meme si tu penses que le problème si situe ailleurs ..

  12. gravatar

    # by ptitevoix - 12:53 PM

    et meme si tu penses que n as aucun leak à corriger (mdr) , il aura au moins le mérite de te rendre plus optimal sur certaine line , moins exploitable ect ect

    ;)

Related Posts with Thumbnails