Comme un pattern ? (stratégie inside, si si si!)

Les semaines se suivent et se ressemblent : le week-end, que de la merde en tournoi. J'arrive à rien. Je m'énerve, passe à autre chose et finis par m'endormir comme une grosse merde. Hier, je me suis d'ailleurs endormi avant le début du plus grand donkament de l'histoire du poker online, le fameux $11 à 15.000 joueurs de PS. Et me suis réveillé alors que j'avais depuis longtemps été bouffé par les blinds (6220ème, tout de même, soit mieux que la moyenne :) )...

Le temps d'ouvrir les yeux, pipi-caca, manger, une petite vidéo (pas forcément dans l'ordre) et j'attaque ma vague de tournois de fin de nuit. Et, depuis un mois, c'est dans cette vague que je fais mes meilleurs résultats de la semaine.

Cette période du lundi qui va de 3h du matin à midi est vraiment mon territoire. Et cette nuit n'a pas fait exception avec deux tables finales dans mes deux tournois fétiches : le $4.40 HE et le $5.50 PLO8. Avec la victoire à la clé dans le PLO8 (pas si mal payé avec 368 joueurs au départ). La seconde en 15 jours (mais la précédente très très mal payée, 111 joueurs). Je suis de plus en plus fan de PLO8... en tout cas en tournoi.

Du coup, pour fêter ça, un petit CR de tournoi.

Plutôt qu'une vidéo lourde, c'est cette fois le pxf replayer que je vais utiliser. Si vous ne savez pas comment faire, je vous conseille la lecture de ce thread : http://www.clubpoker.net/forum/viewtopic.php?t=32882&start=0&postdays=0&postorder=asc&highlight. Au passage, clubpoker a regroupé plusieurs CR de tournois présentés ainsi. Une vraie mine !

Le lien vers ce tournoi : http://www.pokerxfactor.com/HA70042/5421_20070709_090941/5421


Et les commentaires :

Si le dernier, j'avais joué plutôt loose dès le départ, j'ai opté cette fois pour la voie inverse. Un plan conforté par un tapis qui n'arrive pas à décoller et me met très rapidement en situation délicate. Tenter de gambler pour doubler est alors tentant (et serait la solution en NLHE). Mais je trouve vraiment que le PLO8, surtout à faible buy-in où ça relance somme toute très peu, permet de s'en sortir plus patiemment. Ne soyez donc pas étonné de me voir folder un paquet de mains plus que jouables, c'était mon "choix" du jour.

#4: valait son limp, loupé

#6: ma première main, ma première erreur. Je décide de faire grossir le pot pour piéger une autre flush mais je suis tellement visible, et le board est si vide (un seul low), que je ferais mieux de simplement payer pour attirer du monde et pousser au turn (quitte à lacher sur une doublette, tant pis, ça valait le risque)

#7: celle-là, par contre, ne valait pas le limp, surtout sur une table où quelques joueurs sont prêts à s'envoyer en l'air facilement

#12: 15 jetons foutus en l'air

#19 je pense bien prendre quelque chose sur cette main après le check au turn mais c'est tendu et ma position rend un value bet un peu risqué, je joue la prudence

#21 je ne relance quasiment jamais un A2 pas assorti (ici, c'est limite tout de même avec les deux autres low de "secours"). En fait, je relance même rarement un A2s en début de tournoi. Ca paie trop facilement et je préfère en général la jouer façon "limit" pour aller chercher ma part d'un gros pot. C'est le cas ici, même si je pense au flop prendre le haut avec mon 7 et partager le bas

#27 une mauvaise main. Il y a une différence entre tight et weak, là, j'ai franchi la clôture. Je check et couche bien trop vite

#28 le call ici au SB est au mieux limite. Très peu de flops parfaits et beaucoup à emmerdes. Coucher était certainement préférable. Oui, avec du recul, je n'aime pas tout mon début de tournoi. A décharge, je suis surtout concentré sur le tournoi de HE et je joue ce PLO8 un peu en automatique (ça n'excuse pas mais ça explique)

#41 la main typique que j'ai décidé d'éviter aujourd'hui : le mauvais AX assorti. J'en avais joué beaucoup la dernière fois mais avec l'avantage d'avoir monté mon tapis très rapidement. Ce n'est pas le cas dans ce tournoi donc moins de gamble. Celle-ci cumule la mauvaise position donc pas trop de réflexion, c'était juste histoire de situer

#43 je dois être trop loose du SB parce que, putain! qu'ils me coûtent cher ces petits call à pas cher... du coup, mon tapis fait la gueule (1700 alors qu'on joue depuis une heure) et je dois coucher ensuite quelques mains limites mais pourtant intéressantes (46 par exemple).

#55 un mauvais A2, mais le fold ne me semble pas meilleur. Bizarre, à moins d'être en pleine grosse main dans le HE ???

#58 j’aime beaucoup de genre de main mais pas UTG+1

#61 encore une SB très tendencieuse... J'ai vraiment un souci à ce niveau...

#70 très belle main qui vaudrait largement son raise. Hélas, ça limp beaucoup, et à chaque fois avec des mains minimum correctes (c'est d'ailleurs le cas ici). Pas envie de me retrouver all-in avec des mains équivalentes ou jouer ensuite un gros pot sans la position et un tapis pas assez gros pour envoyer deux fois

#71 toujours une bonne excuse pour ne pas relancer, ici je pense être le seul A2 et donc de bonnes chances de prendre seul le bas si ça se passe bien. Pas forcément le meilleur plan dans ce cas, je ne sais pas trop (la suite de la main me donne en apparence raison mais c'est vraiment result oriented)

#74 une autre main sur laquelle je n'ai aucune certitude. Je suis sûr d'être au moins face à un A2. Et probablement un A2 ou A3 pour l'autre. Je tire donc sans doute très mince. A froid, je trouve mon fold correct, en étant result oriented, je loupe une belle occasion de scoop (A22J et A29Tds) et me dit que c'est peut-être le genre de gamble qu'il faut savoir faire ? Sans doute pas mais...

#80 main médiocre mais largement suffisante pour tenter un vol. Loupé

#83 un AAXXss moyen mais mon M me permet difficilement de passer à côté. Chatte, je tombe contre un bien plus mauvais AAXX (beurk, il faut que je pense à mettre les stats pour que, si vous n'êtes pas habitué au O8, vous compreniez la différence entre ces deux AAXX - les chiffres du replayer sont totalement incorrects, c'est un replayer de HE normalement)

#86: je dois attaquer le flop!!! Deux paires plus tirage quinte c'est gros. Au pire le turn sur le scary 9 (très improbable qu'il en ait un). La river est aussi une bonne carte pour moi mais, encore une fois, je reste passif sur cette main et subis le coup. Moche, moche, moche. En étant result oriented, il a bien sûr la main parfaite pour que ma passivité soit sans doute la meilleure option (2nd pair+flush draw+nut low draw, j'aurais eu du mal à le coucher... sauf sur cette river). Aucun souvenir si j'ai pensé à check-raiser le flop/turn et ai été inquiété par un bet trop rapide/lent. Possible mais probablement juste été terriblement weak sur cette main...

#88: encore bien passif. A noter que payer la river, alors que la quarterisation est évidente, est tout de même rentable, je me rappelle avoir bien pris le temps de le vérifier

#102: difficile de me situer exactement sur cette main et pas envie de vérifier si mes deux paires sont devant ou tiendront alors que je ne joue que pour la moitié.

#112: en pleine traversée du désert, et avec un tapis aussi faible, je pourrais prendre ma chance ici. Reste tout de même du monde derrière moi, le limp n'est pas une bonne option et je préfère patienter encore... Un roc le kipik shortstacked ;) C'est aussi valable pour quelques mains qui suivent. Je joue à côté une bonne chance dans le tournoi de HE et je pense que le PLO8 est quasi mort dans ma tête, option "ITM ce sera déjà pas mal" - si, c'est mal)

A décharge, mon tapis est ridicule pour beaucoup des lourds de la table. Si je relance une main, ce sera donc payé au moins une fois et sans aucune fold equity ensuite. C'est pas du NLHE, trop facile de trouver une main pour payer un short... surtout quand il ne peut se mettre à tapis préflop. J'ai une main à jouer, autant qu'elle soit bonne...

#122: celle-la méritait tout de même sa chance, faut pas non plus exagérer dans la patience

#124: pareil. Et flop très plaisant

#129 : on rentre à l'instant ITM, mode gamble On avec toute main potable. Et celle-là est plutôt excellente dans ma situation.

#140: main marginale mais je tente le coup avec la position. Le raise, payé, est bien dissuasif par contre. Pas de relance préflop car deux trop gros stacks dans les blinds. Maison sérieuse, on ne vole pas, monsieur (enfin, pas des si gros tapis lol)

#143: même avec du recul, je ne sais pas. Ma situation est critique vu que les blinds viennent d'augmenter. La main n'est pas totalement pourrie avec le second low et du potentiel pour le haut. Elle n'est tout de même pas bien excitante et ma position mauvaise. Vos avis sont les bienvenus, je pense être à 50/50 entre push et fold

#146: même débat. 1200 à payer, c'est vraiment tenter. Mais j'ai choisi une voie, je m'y tiens.

#151: même mauvais, un A2, par contre, c'est zéro réflexion vu mon stack

#152: inversement, j'ai repris un peu d'air et cet A2 est dramatique alors que le précédent avait du potentiel pour le haut. J'ai hésité longtemps à tout de même limper pour voir. Dommage quand on voit le flop :)

#154: je dois doubler sur cette main et me contente de checker préflop pour ne pas faire fuir une main merdique. Doit être la première fois que ça m'arrive avec un AA6Xds, lol. Le flop améliore encore et je n'ai aucune envie de le faire fuir s'il a A3, loupé. Du coup, situation très délicate au turn. Je me sors plutôt bien de ce slowplay pas forcément judicieux...

#155: main valable mais plus besoin de gambler sur le raise. Maintenant, je joue pour une TF :)

#163: petit M, petits pots à faible investissements. Le garçon a l'air plutôt "straightforward", je peux en profiter pour tenter ce genre de petits coups.

#166: on dit qu'il faut chatter une fois minimum par tournoi pour le gagner... Je me vois bien au flop avec mes deux paires, J6/J4/JJ peu probables (loupé mais je peux améliorer sur un As par exemple), tant pis si 44 ou 66. Au cas où, j'ai mon petit tirage trêfle en secours (loupé) et un improbable low (ok, jamais). J'avoue tirer la gueule quand je vois leurs mains et je ferme les yeux après que l'as soit tombé...

#167: mes deux paires sont probablement devant et mon low draw sans doute bon mais je préfère attendre le turn pour prendre le coup, quitte à prendre moins. Le gars a l'air gambler et ma main fragile.

#168: la river parfaite, je mise volontairement le pot pour le piéger, il met tout son chrono à réfléchir et paie à la dernière seconde. Ouf !

#176: j'ai du stack maintenant et une très belle main. La relance de The Dad me laisse penser qu'il n'a pas mieux. Et donc AA peu probable chez Dmac. C'est un peu trop cher tout de même, et je joue très probablement pour pas grand chose. Gagner des chips, ça rend d'humeur audacieuse...

#192 : j'ai hésité à bluffer le tirage couleur vu que j'ai l'as. Mais le flop est tellement dense que j'y renonce, trop de mains vont s'accrocher et relancer.

#196: cette fois-ci, le bluff à l'as me semble avoir trouvé le flop parfait. Mais je dois surestimer la fold equity... Gagner le side pot me suffit pour rester even, le roi vient me donner le tout et je passe chipleader

#199: je profite un peu de ce nouveau statut :)

#201: même remarque, je peux me permettre de tenter ce genre de main "high only". Par contre, pas le bon flop...

#209: je viens de me faire baiser la main précédente et ai payé un value bet qui m'énerve, donc, foldage d'A3 au lieu de jouer en colère (mauvais A3 au demeurant)

#219 : Table Finale. Je suis bien en jetons, je vais la jouer prudemment. Soit du raise pf pour les blinds. Soit de petits pots pris rapidement.

#222 : première application de cette stratégie, ne pas payer une relance avec un A5, même un plutôt bon, et même en position. On a le temps, les short vont vouloir gambler, pas envie de les aider (et j'ai une autre TF à côté qui commence à mal se passer)

#237: je veux voir comment le flop se passe même si je sens bien mon A5. Le turn est bien moche.

#258: ok, là, j'abuse

#263 & suite : ma TF de HE est terminée (un drame), donc plus de jeu

#270: la main qui me reste en travers. nice call, dude

#283: ne pas bluffer, parfois, c'est bien

#296: quand c'est passif en face, par contre...

#310: hu France-Brésil, j'étais sûr depuis le début de la TF que ce serait lui. Et c'est le joueur que j'ai le plus étudié à la table. Aussi, quand il me popose de dealer, je refuse bien gentiment. Avoir ma main aide en plus à ne pas dealer, lol

#317: celle-là me fait mal, je l'avais bien descendu, à refaire!

#321: il me raise préflop, j'en fais autant la suivante. Pas envie qu'il commence à jouer ce petit jeu, je me sais avantagé si on joue de petits pots post-flop

#333: j'essaie de le piéger flop/turn mais j'aurais plutôt du pousser. Raté de ma part, je pense que la partie devait s'arrêter là au plus tard.

J'essaie ensuite de mettre un peu de pression préflop vu qu'il est short. Mais le garçon a plusieurs vies...

#351: méchant quarter. On recommence tout à zéro...

#360+: après un break, le gars revient bien plus aggro préflop. Et je n'ai hélas pas beaucoup de jeu pour le contrer...

#372: un peu d'énervement, du coup. Pas fan du tout de cette main, et, pour la première fois, je passe derrière. Du coup, je tente de reprendre l'initiative dans les mains suivantes et ça se passe plutôt bien, je l'avais laissé prendre trop le jeu à son compte

#379: petit bluff sympa river qui me redonne l'avantage



Voili voila. En revoyant mon propre tournoi, je me trouve terriblement patient... et aussi plutôt weak. Mais, plus je joue en PLO8, plus je prend conscience que c'est très probablement la bonne stratégie à adopter (du moins à ce faible niveau de buy-in, ne me demandez pas plus). Les mains ouvrent tellement de possibilités qu'il vaut mieux pêcher par excès de prudence que l'inverse. Tant pis si certains à votre table montent des tapis monstrueux en quelques tours de jeu. Il leur faudra aussi le conserver à long terme. Or, si on peut remonter très rapidement en PLO8, on peut aussi s'effondrer en une seule main. Fut-elle bonne au départ. Et même si on pense avoir trouvé un flop apparemment favorable. Il est parfois difficile d'imaginer réellement combien d'outs peut avoir un adversaire pour vous prendre tout ou partie du pot. Si le bouton Raise est le meilleur en NLHE, le bouton Fold est un allié de choix en PLO8.

Et ce sera tout ce kipik le weak pour aujourd'hui. Rendez-vous dans le prochain tournoi de PLO8 ;)

  1. gravatar

    # by Ollives - 11:50 PM

    Sympa!!!
    Belle partie...Belle analyse!

  2. gravatar

    # by Romain - 4:18 PM

    Bon, j'ai pas lu ce post, mais tous les autres. Enfin je crois, je ne sais plus.

    Mais c'est sacrément cool, ou tout du moins, sacrément gentil.

Related Posts with Thumbnails