Même pas foutu de ship 3 MTT, gros nul !

Psychic CatImage via Wikipedia Des hauts et des bas. Un peu comme toujours au poker. La vie d'un joueur est une longue suite de montées et de descentes, avec ses instants magiques et ses moments de doutes/frustration/envie de "tout péter". Les derniers jours n'ont pas fait exception...

Premier constat :

quand on m'invite à faire quelque chose, envoyer chier le planning.


Ça doit faire 5 ou 6 fois que cela m'arrive : on m'invite à un truc x ou y et je dois refuser, soit que je suis en train de jouer et que je me sens bien, soit que "je dois bosser, mon planning me le dit, je suis un pro, pas le choix". Ces 5/6 occasions refusées correspondent à mes 5/6 worst sessions (si on oublie le "black hole"). C'est comme si "mon cerveau" cherchait à compenser la frustration du manqué en forçant la session en cours à être une session extraordinaire. Au final, ça le devient, mais dans le rouge... ce qui n'a rien de surprenant, vouloir forcer les choses est rarement payant.

Je n'arrive pas à fonctionner comme un grinder fou. Je les envie certes d'y arriver. Mais essayer de me forcer me cause plus de mal qu'autre chose. Autant l'accepter et faire avec. Je suis incapable de jouer correctement (et on parle ici clairement de C-game) quand une portion de mes pensées est tournée vers ce que je pourrais être en train de faire d'autre.

Donc, chers amis/parents à qui j'ai récemment dit "non, je peux pas, faut que je bosse", toutes mes excuses. Je vous assure que ça m'a beaucoup plus coûté (littéralement).

Ça ne se reproduira plus.
Peu.
Moins.


Second constat :
j'ai plusieurs cerveaux qui ne sont pas tous d'accord entre eux.


Mais, quand ils le sont, faut faire avec. Fuck (bis) le planning. J'envie les grinders (bis) qui peuvent s'y tenir. Mais c'est pas mon cas. Moi, il y a des jours où je me réveille avec des envies de MTT. D'autres de heads up. Ou de Cash Game. Si je vais contre cette envie, je termine invariablement sur un mauvais résultat. Ou, en tout cas, au moins un médiocre. Si je vais dans le sens de l'envie, je passe une excellente journée.

En ce moment, j'ai même des réveils "vision". L'autre jour, j'ai su en commençant la journée que j'allais ship un MTT. J'ai longtemps pensé que ce serait le SH Deep, jusqu'au moment où, venu de nulle part, j'ai triple up sur le 10R. Et j'ai "su" à ce moment que ce serait ce tournoi. On était tout juste ITM mais je n'ai pas eu le moindre doute, à un seul instant, que je n'allais pas gagner ce tournoi. Ça peut paraître absurde vu que, malgré tout, je n'avais que 30ish bb avec beaucoup de monster stacks autour. Screw/spew le SH Deep, le 10R était plié (abonnés PXF, à se dire avec la voix de sheets...).


Hier, je me suis réveillé avec la certitude que j'allais ship au moins 3 MTT. Probablement plus un rêve qu'une "vision", lol. Mais, l'important, c'est d'y croire. De positiver en s'appuyant sur cette "vision".

J'ai du coup tweeté mon objectif. Tout en sachant pertinemment que j'aurais plus probablement l'air ridicule en venant whine ensuite :)

Quelques heures plus tard, j'étais en hu du 11.10€ Deep sur FT et d'un 30€ sur PS. On a deal sur FT. Même si je pensais avoir un bon edge, la différence de gain n'était pas énorme et j'avais surtout envie de focus sur le hu du 30€ où j'ai réalisé tout à coup que je n'avais pas la moindre idée de comment jouait mon adversaire. Basta FT et focus sur PS que j'ai ship assez vite ensuite.

La 3ème win n'est pas venue, vision de merde. Malgré deux autres Tables Finales. Un petit 20€ sur PS où je saute 4ème sur un setup (JJ vs AA) imparable vu les stacks. Et, surtout, le 10 rebuy qui clôturait la journée.

Finale extrêmement difficile. Manque de profondeur (générale). Position atroce avec les shorties à droite, le gros chipleader un peu con à ma gauche et un happy 3bettor juste derrière (on a joué toute la 1/2 ensemble et ça avait déjà été bien animé).

Une TF tactiquement très intéressante. C'est là qu'on voit combien l'expérience peut faire la différence (même joué du below style en open limpant au bouton eh eh). Je vais réussir finalement à revenir au niveau du CL et même à prendre le lead un moment à 4 left. Pour, finalement, trouver un spot de rêve en 3-handed : CL raise son Bouton, j'ai AA en BB et opte pour un small 3b sur lequel il shove avec KQ. J'avais pas mal 3b en TF mais toujours all-in. Et j'avais un peur d'être super transparent mais faut faire confiance aux dindons ;)

Hélas, vilain trouve deux paires et tant pis pour le huge pot à 80% des jetons en jeu. En EV, la troisième win était là. C'est tout ce qui compte.

Au final, 18 MTT (et deux sats, 1 shipped de justesse lol, run g00t). 10 ITM. 4 TF. 2 Win. Et +2k€... on va pas faire le difficile :D



Je ne vais pas pour autant jouer au médium. Je crois en fait que ce genre de "pensée" est une façon qu'a mon cerveau de décrire son/mon état de forme. J'ai certainement bien runné hier. Mais, en même temps, j'ai vraiment bien joué. J'étais totalement dedans. M'a pas empêché de spew un ou deux MTT (genre le 20 SH Deep où je ne sais même pas comment je peux ne faire qu'un ITM de merde).

Je ne suis pas un "être constant". Je ne sais pas fonctionner selon un planning. J'ai des jours où mon cerveau est "branché" de façon favorable au Cash ou aux MTT. D'autres où il est sur une autre planète et mieux vaut ne rien lui demander qui ait rapport aux cartes. C'est ce que je suis, je fonctionne à l'envie. Du jour (hier MTT, demain, qui sait ?) ou du moment (si on me propose tout à coup autre chose, il est très probable que j'en aurai plus envie que de travailler et je jouerai mal). Ma seule certitude est qu'aller contre l'envie ne m'apporte rien de bon.


Du coup, à vos questions "back en MTT le kipik ?", "quel dosage CG/MTT?", je n'en ai pas la moindre idée. J'ai décidé, il y a quelques jours, d'envoyer chier planning et autres "feuilles de route". Ça n'aura donc pas tenu 15 jours, quelle surprise.

Pour être plus précis, je garde le planning qui devra me servir de base. Mais il me faut aussi apprendre à faire avec l'envie. Parce que, au final, c'est elle qui fera la différence. Toute la difficulté est de faire la différence entre l'envie de surface ("tiens, si je faisais ça ?" qui est en général bien de la daube) et l'envie de fond.

Je n'y arrive pas toujours. Mais je commence à comprendre assez bien comment je fonctionne. J'ai énormément appris sur moi-même ces derniers mois, c'est probablement le "point" sur lequel j'ai le plus progressé.


Au programme aujourd'hui : je ne sais pas trop. D'abord évacuer les envies "naturelles". Updater le blog (quasi fait, donc). Écrire ma chronique. Faire mon ménage (lol, la gueule de l'appart). Et on verra ce que le cerveau veut ensuite. Peut-être rien. C'est pas bien grave...

Et ce sera tout ce kipik pour aujourd'hui
Enhanced by Zemanta

  1. gravatar

    # by EZEQK - 2:18 PM

    VGG. 3 wins en quelques jours. Meilleurs voeux de poker pour 2011 et que la série continue.

  2. gravatar

    # by lesage - 6:52 PM

    Super série de perfs!
    Fais comme tu veux, mais pour moi kipik=MTT à 100%

  3. gravatar

    # by Lenyne - 10:07 PM

    ah quand une nvlle vidéo..?? le ménage peut attendre non? :)

  4. gravatar

    # by kipik - 11:02 PM

    en fait, non, le ménage ne pouvait pas attendre. Un day off était de toute façon nécessaire, incapable de jouer correctement, zéro focus, un drame :)

    pour les vids, le souci vient de ce que camstasia fasse planter systématiquement mon fixe. Cherché la cause, impossible de la trouver. Sur le laptop, le son est limite médiocre avec un fort ronron en fond. Franchement pas terrible.

Related Posts with Thumbnails