Remise à zéro

Zen Garden

Un post par semaine, sacré rythme...

A ma décharge, à part deux outrois stakhanovistes du blog, c'est bien mort de partout. Certes, c'est l'été. Ce qui n'incite guère à rester transpirer deux heures pour écrire un billet qui sera lu par quelques centaines d'imbéciles dont on a rien à faire (pas vous, évidemment, mes chers lecteurs). Et puis, il y a cette foutue arjelisation qui nous touche tous. Regs ou occasionnels, on sent bien que tout le monde est dans l'attente.

Et, encore, je ne suis pas un joueur de SNG ou de heads-up. Et, même si j'adore le Omaha 8, je peux vivre sans (pas facile, tout de même...). Certains rongent leur frein. D'autres sont à la limite du renoncement. Et, moi, je regarde l'offre en MTT et je me félicite d'avoir décidé, il y a quelques mois, d'avoir pris le grand virage vers le cash game...

Non pas que je gagne plus en cash. Vu ce que j'ai vu des MTT, ça semble franchement plus facile que jamais. C'est juste que je ne peux pas m'empêcher de sombrer dans la dépression dès que je regarde les prizepool. C'est juste... je ne peux pas. Et, pourtant, dieu sait que dans le genre maniaque capable d'enchaîner les bouses à $5 ou $10, j'étais présent.

Allez, j'avoue tout, j'ai joué un MTT ce mois-ci (et quelques freerolls, ne riez pas, le pire est à venir...). Un 6-max $11 Deepstack. Une merveille. Ah! merde, 11€, je ne m'y ferai jamais. Ou peut-être un 9+1 ? ou 9.1+0.9??? Je ne m'y ferai pas, je dois être devenu trop vieux pour ce genre d'humour. Bref, petite merveille... avec un somptueux 300 à la gagne. So sweeeeeeet. 30 fois le buy-in... Heureusement pour moi, j'ai triplé d'entrée (KT vs KT vs 33 sur KT3-T, joli slowplay de 33 et superbe overcall de KJ, 250bb deep chacun, du grand art...) ce qui m'a finalement donné un peu l'envie de rester. En même temps, je ne sais pas si j'ai joué plus de 3 mains avant d'arriver ITM. Entouré de gugusses jouant 80% des mains et sans vraiment rien d'intéressant à jouer. Pas de mains, pas de spot. Et vraiment pas motivé par ces 300€. Franchement ?


Ça, c'était pour la partie auto-satisfaction (si, si). Parce que, là où ça rigole moins, c'est quand j'ai dû admettre que je ne savais plus jouer en Cash Game. Si je l'ai jamais su...

Trop de réflexion orientée MTT. Une incapacité à gérer mes sessions. Beaucoup de difficulté à déterminer mon niveau de jeu à un moment donné. Beaucoup trop d'émotions. Et des émotions mal gérées. Des méchants tilt. Et cette saleté d'ego qui obscurcit en permanence ma vision au point de rarement trouver le bouton fold...

Bilan sans surprise : je me suis fait défoncer en NL100. Je ressors légèrement positif de la NL50. Sur le réseau boss où le niveau est très très en-dessous de ce qu'on peut trouver sur un ps ou full tilt (dotcom, obv).

Après, j'exagère probablement un peu. Après tout, j'en ressors positif. Et ça s'est même plutôt bien passé quand on ajoute bonus, rakeback et rakeraces.

Reste que, bordel! c'est tout de même de la NL50. Et même de la mauvaise, très mauvaise, 50...



Pas besoin d'être un génie pour comprendre que mon jeu déconne à pleins tubes. Aux tables et aussi en dehors. J'ai lâché des tonnes en jouant en tilt. J'en ai probablement lâché autant, sinon plus, en jouant un c-game. Et un mauvais, très mauvais C-game. Mon jeu est évidemment bien meilleur que des adversaires de 50 (orly ?), mes lectures excellentes... mais je suis incapable d'en profiter, de faire fructifier cet avantage.

Après ça, ne soyez pas trop surpris si je laisse un peu filer le blog...


Plus que l'envie, c'est surtout le temps qui manque. Non pas que je passe tant que cela de temps aux tables, j'essaie au contraire de limiter mon temps de jeu histoire d'éviter les longues sessions où mon niveau ne cesse de se détériorer. Mais je travaille beaucoup à côté.

Du coup, je suis carrément redescendu en NL25 sur ps.fr et NL30 sur bwin. Ou je suis globalement à jeu sur 15k mains. La fête. Quand je vous dis que ça ne marche pas...

Mais ça n'est pas bien grave. Mon objectif du moment est d'arriver à jouer 3 sessions de 60-90 minutes par jour en jouant correctement. En prenant les bonnes décisions. En laissant les émotions de côté. En n'ayant jamais aucune idée d'où j'en suis, financièrement. Juste jouer. Et bien jouer. L'esprit libre et attentif.


Et ça commence à venir. Mais dieu que le chemin est long. En même temps, je ne sais pas depuis quand je ne m'étais pas servi de mon tracker pour analyser mon jeu. Pour visionner des hand histories. Pour prendre des notes sur des joueurs... Jouer en tournoi avait fait de moi un fainéant. Et, inévitablement, j'ai ensuite régressé.


Quand je vois ce que sont les tournois sur les rooms .fr, je suis ravi d'avoir fait le choix de retourner au cash game. Même si la surprise a été de taille. Et la baffe un peu méchante.

En même temps, c'était prévisible. Sauf pour moi, évidemment. Saletés d'oeillères...

Du coup, les temps sont un peu durs. En tout cas pour la bankroll qui ne peut tenir le rythme des gains/pertes en NL25 (pas de faute dans cette phrase).

Mentalement, ça va mieux. Chaque jour un peu mieux que la veille. Je sens que le travail porte ses fruits même si ce ne sont que les premiers pas. Et c'est probablement tout ce dont j'avais besoin : perdre ce sentiment de "mécanique" qui, finalement, ne me forçant plus vraiment à réfléchir, m'a conduit à ne plus réfléchir du tout.

J'éprouve de plus en plus de plaisir à jouer. D'intérêt pour le jeu. Dans chaque décision à prendre. Évidemment, c'est un peu pénible de jouer en NL25/30 . Ni motivant ni vraiment gratifiant.

J'ai pris la décision de tout reprendre à zéro. Je m'y tiens. Et, le pire, c'est que j'adore ça. Je découvre, ou redécouvre, des tas de choses oubliées, ignorées ou mises de côté. Franchement, c'en est parfois effrayant.


Mais rien que le défi en lui-même est motivant. Et c'est toujours la chose qui m'a fait progresser.


Et je vais en rester là pour aujourd'hui. On verra bien comment les choses évoluent, je n'ai pas non plus envie de sombrer dans l'optimisme, la route sera longue, longue, longue... ne serait-ce que pour revenir à la NL200. Mais je suis revenu sur le chemin et les premiers pas sont prometteurs.

En tout cas, bel exercice de méthode Coué pour un pro qui grind la 25, lol

Ce sera tout ce kipik "pro de la 25" pour aujourd'hui
Enhanced by Zemanta

  1. gravatar

    # by Dr Spades - 9:27 PM

    Pitin je te comprends.
    J'ai l'impression depuis que je suis ton blog (plus d'un an et demi) qu'il m'arrive à chaque fois exactement la même chose au même moment.
    Reste la question qui tue : tu vies de quoi ? des réserves ?
    Ah, aussi du mal à croire que tu n'as pas trouvé un ami à l'étranger + vpn + vpn lifeguard.

  2. gravatar

    # by Anonyme - 10:34 AM

    Content de voir que tu as enfin décidé d'apprendre à jouer. Il aura fallu le temps mais il n'est jamais trop tard heureusement.

    Bon courage pour le grind de NL25.

    @+

  3. gravatar

    # by D8 - 12:27 PM

    c'est clair que les prices pool à 3 chiffres, et même parfois 2, ça fait vraiment pas bander.
    Y a clairement un coup de mou général là..
    Bon allez, un viagra, et tout repartira..

  4. gravatar

    # by GoldenFISH - 2:46 PM

    Bel article. Je compte plus le nombre de fois où je me suis dit "bon, t'as pas le niveau, repars de la NL10, ça te mettra en confiance et le défi est top".

    Mais finalement, quand tu as joué plus haut, c'est assez difficile de s'y tenir quand tu as la bankroll, donc bon courage de ce côté là.

    Pour bwin, le niveau est vraiment très mauvais dessus. C'est peut être pas le mieux pour progresser, mais ce serait idiot de pas en profiter, d'autant plus que malgré l'augmentation du rake preflop, la room reste très compétitive.

    Bref, good luck pour la suite, le sérieux ça paye :)

  5. gravatar

    # by kipik - 4:34 PM

    merci pour les encouragements même si ça transpire un peu trop la pitié à mon goût ;)

    Tout n'est pas si noir, même si j'ai probablement attendu la dernière "seconde" pour inverser la tendance mais, ça, c'est tellement enfoui dans ma nature qu'on s'y intéressera plus tard (=jamais).

    à la question, sur quoi je vis. J'dis que j'vis de l'amour... arf, non, même pas :)

    Je vis sur ma BR. Qui tire la gueule à peu près autant que la vieille qui bosse chez mon traiteur. Une femme merveilleuse que même 3g ne rendraient pas désirable (ok, 3g, pas sûr...). Les temps sont durs mais les temps à venir auraient été insurmontables si je ne faisais pas maintenant l'effort.

    En tout cas, c'est ce que je me dis...

  6. gravatar

    # by zmasters - 10:25 PM

    Ah ah je grind la NL25, je suis au même niveau que le célèbre kipik!!

    Comment ça c'est pas drôle?

    Bon si on me cherche, je suis déjà dehors...

Related Posts with Thumbnails