C'est fishy mais ça change quoi ?

Fish Market Business ManImage by BlindPew via FlickrPetit accroc dans le plan de la semaine : malade comme un chien pendant trois jours. Pas vu une table de poker. Pas même été capable de lire quoi que ce soit ou mater la moindre vidéo ou review des hand histories. Rien de rien, le fixe est resté allumé mais juste pour ventiler l'appart. Le portable a fait tourner des vids en retard. C'est fou ce qu'on peut accumuler en quelques mois...


J'en ai profité pour découvrir Eastbound And Down. Que je vous recommande chaudement. J'étais passé à côté de la première saison de ce petit bijou au mauvais esprit typiquement HBO. Si c'est aussi votre cas, profitez-en avant que la seconde saison démarre...

Parmi les plus récentes, gros coup de coeur pour The Good Guys. C'est con mais c'est bon. Et il est rare que des séries policières comiques soient réussies, profitons-en.


Mais, bon, ceci n'est pas un blog sur les séries TV, il en existe de bien trop bons pour que je m'y risque. Revenons-en donc au poker...

Je devrais reprendre aujourd'hui. Je me sens assez bien remis. Mais ça reste sous réserve, on verra bien comment démarre la première session. En attendant, je voudrais répondre à une question soulevée sur la rentabilité des rooms .fr .

Le postulat de départ est que, même si le rake est nettement plus élevé, la faiblesse du niveau de jeu moyen devrait plus que largement compenser. Après tout, il suffit de se balader quelques minutes sur n'importe quel forum pour voir des gens s'extasier de comment ils se gavent.

Ce genre d'attitude extatique me pose un souci : personnellement, je ne gagne pour l'instant pas plus sur des rooms .fr que ce que je gagnais auparavant sur des .com. En fait, je suis même en-dessous.

Évidemment, comme dit lors de mes précédents posts, je mets complètement en doute mon approche du jeu, mon skill. Et également un échantillon de taille très insuffisante pour en tirer des conclusions. Reste que, si le niveau me semble mauvais sur une NL25 ou 50, il ne me semble pas tant que ça moins bon que ce que j'ai pu voir sur les mêmes tables dotcom.


J'ai donc eu envie de lancer une petite recherche sur poker table rankings. On va émettre des tas de réserves, à commencer par le fait que PTR ne track que les parties sur PS.FR et loupe un bon paquet des mains jouées (manque par exemple, dans mon cas, près de 25% des mains jouées). Toutefois, il semble que ce sont des sessions qui disparaissent et pas des mains par-ci par-là. Sur un échantillon décent, ce défaut de tracking devrait donc n'avoir que peu d'influence (relativement peu, je réalise bien ce que une table sur quatre ou cinq en plus ou en moins peut générer comme écart).

Prenons donc comme base les joueurs ayant au moins 20.000 mains d'une limite trackées par PTR depuis le lancement de PS.FR :

NL25 20k+ hh (environ, j'inclus aussi "presque 20k")
15 joueurs, winrates entre 1.26 et 4.3 BB/100

NL50 20k+ hh
11 joueurs, entre 1.2 et 3.72 BB/100
(plus un stakhanoviste à 0.86 sur 82k hh)

NL100 20k+ hh
7 joueurs entre 1.18 et 3.41 BB/100


Certes, ce ne sont en rien des samples représentatifs. Et on peut argumenter assez facilement qu'un gros gagnant, qui crush réellement sa limite, va souvent monter de limite avant d'avoir joué 20k mains (à ces petites limites). Hélas, il sera également d'autant plus difficile de déterminer la part de variance "positive" à mesure qu'on s'éloignera de ce minimum de 20k mains que j'ai fixé (pas si)arbitrairement.

On notera aussi qu'il s'agit juste de données obtenues sur les plus gros gagnants par limite. Pour la NL100, par exemple, PTR recense seulement 50 joueurs ayant gagné 684€ ou plus. Ça laisse donc de côté les joueurs ayant fait un volume correct avec un tout petit winrate. Tout ce qu'on sait, au final, c'est que même pas 50 joueurs peuvent se targuer d'afficher un bénéfice de 7 caves en NL100 depuis que PTR recense (même s'il recense mal) les mains PS.FR.

Et qu'afficher un winrate de 3BB/100 sur un volume relativement correct en NL25-100 sur PS.FR représente déjà une excellente performance.


De même, on pourra aussi objecter que PS est probablement la .fr la plus "dure". Mais, c'est oublier que l'univers dotcom ne se limitait pas à PS; le .fr n'a pas le monopole de la bêtise (et c'est la seule room trackée). Et, au final, il semble ne pas y avoir trop de risques à affirmer que, si la baisse de niveau compense en partie le rake plus élevé, ce niveau plus faible ne l'est pas assez (faible) pour laisser espérer un winrate supérieur à ce qu'on pouvait espérer en dotcom.

En tout cas sur les petites limites où le ratio fish/regs n'est pas vraiment bouleversé alors que le rake s'applique à fond. On doit pouvoir estimer que la situation est un peu meilleure en NL200-400 où la proportion de fish sera plus grande et où le rake commence à peser moins fortement.

Ce qui ramène donc à l'incertitude quant à la survie des "viviers". Si ceux-ci ne sont pas entretenus, le risque est grand que le winrate "sustenable" sur un volume correct ne s'effondre (et, là, plus encore sur les limites moyennes).


Et nous rappelle quelle valeur accorder à tout constat fait sur un échantillon trop faible...

Le rake semble donc toujours battable en .fr. Mais il n'y a vraiment pas de quoi s'extasier sur la fishytude ambiante.

Sur ce, il est temps pour moi d'y retourner. Parce que, vu comment août démarre, ce sera déjà pas mal si j'arrive à 20k mains dans le mois :(


Ce sera donc tout ce kipik "un peu fébrile mais rassuré (lol)" pour aujourd'hui

Enhanced by Zemanta

  1. gravatar

    # by Dr Spades - 7:39 PM

    Je te rejoinds tout a fait sur le constat du .fr
    Cependant pour avoir teste plusieurs rooms ps.fr est vraiment la room avec le moins de Fish. Enfin c l'impression que j'ai eu.
    Maintenant un petit mot sur le terme 'échantillon'; je crois qu'on sous estime vraiment la variance au poker. Imo tu peux être gagnant sur 100k hands et être en fait un joueur perdant sur le long terme. Enfin je dis peut être une connerie mais pour moi la variance est vraiment sic.

  2. gravatar

    # by kipik - 8:57 PM

    100% agreed

    le pb, c'est que personne ne peut jamais vraiment afficher un sample suffisant en NL25-50. Un gars qui aurait un sample de 100k hh a des pb à résoudre qui le rendent peu intéressant imo

    du coup, je me suis contenté de ce que j'avais sous la main. Et ça permet déjà de ce faire une assez bonne idée : atteindre 3BB/100 avec un volume qui signifie un minimum est déjà une grosse perf. On est donc dans la même zone que ce qui était faisable sur des dotcom.

    Ca n'a pas d'autre valeur (si ça en a vu la faiblesse des échantillons), que de tordre le coup aux "so fishy, so easy". Certes, c'est bien fishy. Mais, vu le rake des small stakes, ça ne semble pas faire mieux que compenser la hausse du rake.


    et je suis aussi ok sur le niveau plus relevé de ps.fr. Maintenant, je n'ai pas les infos nécessaires pour faire la même estimation sur bwin ou everest. Mais, à partir du moment où on parle volume, il faut aussi comparer la différence d'interface etc

    on verra bien avec le temps ...

  3. gravatar

    # by pierre - 11:25 PM

    Les joueurs de poker surestiment toujours leur edge, quand j'ai annoncé sur 2+2 le rake des husng sur les rooms francaise tout le monde m'a dit c'est pas la fin du monde les joueurs vont etre mauvais, bas il faut qu'il soit ultra nul pour compenser les 3 a 4% de prelevement suplementaire pour cette variante.
    Je pense qu'il vaut mieux viser les tournois et sng 6/180 sur les rooms francaises, ce sont les seules variantes dont les prelevements n'ont pas explosé.
    Apres le volume doit etre difficile a faire.
    J'ai essayé les husng a 4 joueurs ca parait raisonnable en terme de prélevement mais on reste loin des offres .com

  4. gravatar

    # by lanonymedupoker - 9:45 AM

    Well.. Ton analyse se base juste sur les joueurs à gros volume. La plupart des joueurs présents sur les blogs et sur les forums ne sont pas des "pros" du grind. Donc exit les volume de 20000 mains et plus par mois. Sauf pour les gens en vacances. Et encore. Et un gros volume n'a jamais été un indicateur d'une grosse qualité de jeu.

    Mais ne t'es tu pas posé la question de savoir si le problème ne venait pas de ta manière d'aborder ton travail? Je m'explique:

    Quel est le plus important? La qualité ou la quantité?
    Faire 20000 mains par mois correspond à jouer une centaine d'heure en 4-tabling. Depuis quelques temps, tu raisonne en terme de volume minimum obligatoire. Mais je pense que tu te mets là une pression bien inutile. Si tu veux travailler ton skill, je ne pense pas que multitabler soit la meilleure des solutions. Prend le temps optimal des analyses, prends des notes "en direct" du jeu adverse.

    Tu devrais plutôt raisonner en terme de revenu minimum quotidien. En NL50, sans multitabler, et sur PS.FR, tu devrais déjà sortir un taux horaire net moyen supérieur au SMIC. Sachant que tu es un "PRO", tu devrais largement maitriser cette limite et donc arriver à dégager un bénéfice mensuel supérieur à ton train de vie. De toute façon, arriver aux limites supérieures, et ARJEL aidant, tu peux oublier l'idée de multitabler la nuit et fin de soirée en semaine.

    J'ai écrit un petit article sur le multitabling que je t'invite à lire.
    Perso, qui dit travail sur la qualité de son jeu dit exit le gros volume de jeu. Enfin, c'est mon opinion.

  5. gravatar

    # by AlKriS - 6:50 PM

    On peut aussi faire les deux imo. Du volume pour l'alimentaire : en gros on se penche sur le RB ou le retour proposé par les programmes des rooms concernées. Et à côté de ça on peut faire aussi des sessions "qualité".

    De toute façon je ne vois pas un pro hors high stakes pouvoir se contenter d'une poignée de sessions axées sur la qualité seulement.

    Et puis le volume n'est pas l'excuse non plus pour faire n'imp. De toute façon au petites limites ça joue tellement bizare qu'avec ou pas une lecture au laser on est rarement à l'abri d'une mauvaise (parfois bonne) surprise sauf à jouer très solide et sans trop de fioritures. donc la qualité là dedans déjà... La lecture devient un point essentiel surtout sur les mid/high stakes. NL25, 50, voir 100 ça semble bien peu important par rapport au reste. Peut être une longue et frustrante sessions d'un samedi après midi qui me fait dire ça, mais bon...

    Une autre vertue du volume c'est aussi d'apprendre à enchainer, à se détacher du court terme et à recentrer sa concentration. Sans oublier à structurer fortement les bases de son poker. Et ça, quelques sessions sérieuses ne peuvent l'apprendre de toute façon.

  6. gravatar

    # by lanonymedupoker - 10:05 PM

    Non, on ne peut pas faire les deux. On DOIT faire les deux!

    Quand un joueur multitable, il doit déjà maitriser parfaitement la limite jouée. Il faut que ce soit à sa limite de confort.

    MAIS quand tu ne multitable pas, tu te dois de trouver les faiblesses de chaque joueur pour les piéger ou les bluffer (ex: si un mec call ou relance chaque paire trouvée turn ou river, et check chaque flop où il rate, tu te dois de slowplayer une double paire ou un brelan floppé, ou faire un C-bet avec rien. Autre ex: ce mec limp toute paire inf à 99 préflop, call une relance et folde s'il ne trouve pas de belan au flop.). Ses petits bénéfices doivent te servir à attendre patiemment une premium ou la main qui te fera doubler. Il n'y a pas de place à la fioriture, surtout que si tu multitable à 4 ou 6 tables, la fioriture sautera d'elle même. Et les observations seront beaucoup plus floue (un joueur nouveau ou voir une modification du jeu d'un joueur).

    Kipik dit avoir un "doute sur son skill". Donc réapprendre les bases du CG, en se forçant à prendre des notes, et en jouant solide. Patient.

    Et concernant les "pros", ils ne sont pas tous au high stakes (Kipik en est UN exemple parmi tant d'autres).

    Et concernant le RB, c'est pas lui qui te fera y accéder. Le niveau technique reste une priorité. Et les tables HS de plus en plus désertes (voire inexistantes) sur le .FR doivent pousser chaque joueur à monter progressivement. A être meilleur que les régulars.

    Concernant Thierry, peut importe le temps que cela doit prendre. Tant qu'il vit de son travail et qu'il retrouve le plaisir de la win, il doit prendre le temps de reprendre confiance (répétitif n'est ce pas?).

    Et après qui sait, il sévira en live sur un des 3 casinos de son département proposant du CG... histoire d'avoir assez d'expérience pour nous faire une bonne grosse perf live (d'où la nécessité de faire des critères d'observation précis à une seule table).

    C'est du moins le pire que je peux lui souhaiter.

  7. gravatar

    # by kipik - 10:30 PM

    eh! y'a débat! ;)

    quelques points quand même pour éclaircir :

    je vis certes du poker, mais je reste un ovni dans l'univers des "pros". Et, franchement, je préférerais m'en passer. Après, j'en suis responsable à 95%, j'assume. Et je corrige si je peux...


    quand je parle volume, ça n'est pas non plus les cadences infernales. Je ne suis pas et ne serai probablement jamais un LeatherAss.fr. Non pas que je n'aimerais pas (j'en sais rien), mais ça me semble tellement éloigné de ma "nature" que le travail à accomplir pour y arriver est trop grand pour même l'envisager.

    Actuellement, je suis sur un rythme de 30k-50k mains par mois. Franchement, pour vivre du cash game, et en particulier sur des Small Stakes (NL50-NL200), ça me semble un minimum. ET, déjà, c'est pas fait, mais je pense que mùon rythme va assez rapidement se caler sur 50k hh/mois. Comme pourrait dire un sportif, je pense que je les ai dans les pattes.

    Je n'ai donc pas pour objectif immédiat (ou même à moyen terme) de faire du 20 tabling intensif. Ca viendra peut-être mais j'en doute. J'ai beaucoup trop "besoin" d'observer ce qui se passe à table.

    Concernant le niveau de jeu : je pense avoir bien bossé ces dernières semaines/mois. Et je suis assez bien calé. Encore quelques mauvais réflexes à corriger, pour la plupart dûs à un abus de tournois. Et pour d'autres à un manque de pratique. Je travaille à éliminer les premiers, les seconds se corrigeront d'eux même. En tout cas, mon niveau actuel me semble suffisant pour battre les SH50. Et probablement aussi les 100 mais on va se roder un peu car...

    Car mon gros problème, actuellement, est plus dans l'organisation de mes sessions. Le hors table. Trouver le nombre de tables idéal, les bonnes durée de sessions, le table selection etc etc etc. Autrement dit, tout ce que le joueur de tournoi que j'étais n'a pas appris à faire. Si j'étais redescendu jusqu'en NL20/25, c'était beaucoup pour gérer ces problèmes qui coûtent certainement bien plus que les plays borderline (ou même mauvais).

    Mais ça vient, je commence maintenant à avoir une meilleure vision d'ensemble et à jouer mes sessions détendu. Et du coup, ça se passe plutôt bien. Evidemment.

    Y'a encore beaucoup de boulot. Qui implique donc de temporiser un peu en NL50. Mais je pense que ça commence à prendre forme. Et l'objectif est d'avoir totalement résolu ces soucis "d'intendance", ou de gestion, le jour où je déciderai de remonter en 200.

  8. gravatar

    # by kipik - 10:31 PM

    Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.
  9. gravatar

    # by kipik - 10:43 PM

    je voulais ajouter un truc :

    je ne souhaite pas opposer volume et qualité de jeu. Je ne sais même pas si on doit, ou peut, les opposer. L'important n'est d'ailleurs pas là, chacun doit trouver imo l'équilibre où la combinaison volume et qualité permet d'optimiser les gains.

    Personnellement, pour l'instant, je commence à avoir une idée de mon équilibre. Mais je n'ai pas encore assez de recul pour le savoir exactement. Alors, pour les autres...

    Reste que, pour ma petite "étude" (juste une lecture de PTR, hein), me limiter au winrate des joueurs ayant 20k+ hh en 8 semaines de .fr, ça ne me semble pas exagéré. Déjà que sur 20k hh, la variance est encore hyper dominante mais alors, si on commençais à tenir compte des résultats des joueurs à 10k hh, on serait en plein dans la variance (et vu que PTR donne les plus gros gagnants, on serait juste en train d'étudier qui a eu une variance favorable sur quelques milliers de mains, ce qui n'aurait franchement aucun sens).

    Alors, certes, on va trouver des winners à 6-15BB/100 sur des samples de 10k hh. Mais je ne vois pas quelle information on peut en retirer quant à la possibilité de battre par le skill les small stakes. Etonnamment (ou pas!), on constate déjà que sur les joueurs gagnants à 20k hh, plus personne n'affiche de winrate "hors du commun". Et 20k, je répète, c'est franchement peanuts. Vous noterez d'ailleurs que le seul vrai pur grinder traouvé, je l'ai mis à part avec ses 80k hh. Mais si je l'ai fait, c'est parce que lui applique une stratégie différente où battre la limite est totalement secondaire par rapport au volume. Et c'est un choix stratégique totalement justifiable et respectable

  10. gravatar

    # by lanonymedupoker - 11:27 PM

    Juste une remarque: Tu as un skill assez bon. Certes. Mais concernant le grindeur amateur qui va générer un gain mineur mais couplé à un gros volume, quand ce joueur va débarquer à une limite au dessus, d'après toi, quel fera sa courbe?

    Même avec une gestion de BK stricte, le skill est et sera toujours différent d'une limite à l'autre.

    Je conseil juste aux joueurs de ne pas se focaliser sur une volume prédéterminé, mais sur le fait que le poker en monotabling est quand même vachement plus technique que de faire du multitabling. Où la plupart des joueurs adoptent un jeu complètement stéréotypé. Certes gagnant (et encore), mais stéréotypé.

    Me concernant, l'expérience m'a montré (sur le .COM) que même en NL25 en monotabling, je pouvais tirer sur le long terme un bénéfice moyen vivable par heure. Bien évidemment j'ai vite passé la limite supérieure. Et suis passé en NL50 à un taux 1.5 fois supérieur de l'heure, certes sur un volume plus faible, mais quand même intéressant. Je te passe les autres limites au dessus, mais l'évolution technique continua.

    En monotabling, 400 mains par jour représentent un volume intéressant. Il faut bien garder le temps de revisionner ses HH, même si la plupart des informations sont notées en direct.

    Tu nous dis implicitement que tu as du mal à passer la barre des 3BB/100mains. Certes le volume est là. OK, le RB doit compenser. Mais est ce vraiment une finalité en soi pour celui qui a toujours été en quête d'une vie palpitante en vivant de sa passion? Et même si tu monte en NL200 dans un mois, c'est quoi la suite de ton programme? Grinder comme un âne toute ta vie? Ou devenir un joueur respecté pour son analyse pointue et ses résultats live reconnus?

    C'est ça la vrai question de savoir si on préfère faire de la qualité ou de la quantité. Enfin, c'est ma philosophie.

    Et non, tu n'étais pas le seul "extraterrestre" sur le .COM. Il y en a encore des centaines voire des milliers. Que ce soit en SNG ou en CG (c'est vrai que pour les tournois, t'as eu un sacré culot!). Certains se contentent de peu, ou sont semi-pros.

    Bye.

  11. gravatar

    # by kipik - 12:02 AM

    j'ai même pas la prétention d'être le seul ET. Il y en a effectivement bcp. Mais la plupart aimerait mieux l'éviter, ça je le garantis ;)

    concernant le seuil des 3BB/100... j'ai pas dit que j'avais du mal à l'éviter. Je dis par contre qu'espérer faire mieux que 3BB/100 sur le long terme est généralement au mieux utopique. Mais, plus souvent un leurre.

    Evidemment, si tu monotable, tu vas plus facilement y arriver. Mais une des raisons pour lesquelles tu vas aussi plus facilement y arriver est que tu "profites" de la variance (quand elle est favorable). Par contre, en monotablant, quand la variance devient défavorable, ça devient aussi mentalement beaucoup plus difficile, le cerveau ayant plus de facilité à travailler en jours qu'en k hh ;)

    Ceci dit, à moins de jouer en nose bleed, vivre du poker en monotablant n'est pas non plus très réaliste. En tout cas online. Variance etc

    De même, le winrate n'est qu'une partie de l'équation. Le but est d'optimiser le gain horaire, pas le winrate. Si je fais 7BB/100 en 1 table, 4 en 2-tablant, 3 en 4 tablant, 2.5 en 6-tablant, 1.8 en 8-tablant et 0.75 en 20 tablant, on a des taux horaires respectivement de 7BB, 8BB, 12BB, 15BB, 14.4BB et 15BB. Certes, le winrate s'effondre en ajoutant des tables mais la rentabilité m'oblige à jouer 6 ou 20 tables. Et, donc, 6 tables puisque moins éprouvant mentalement et permettant tout de même de mieux travailler son jeu. Si on ajoute le RB, ça peut encore changer et le winrate devenir un facteur quasiment sans intérêt.

    Après, on a tous des limites (qu'on doit repousser mais c'est un autre débat). Et des préférences qui nous font nous sentir plus à l'aise ici ou là. Mais, là, je suis (enfin) dans une période où vivoter en me faisant plaisir a perdu de son charme.

    Ca ne signifie pas que je ne me fasse pas plaisir ni que je ne sacrifie pas quelques points de rentabilité ici et là. Mais, bon, c'est déjà un gros inversement de tendance, faut pas tout me demander tout de suite, hein ;)

    Après, c'est pas en me faisant plaisir pdt 3 ans que j'ai eu l'impression d'être reconnu pour mes analyses pointues (lol). Ou mes résultats live (argh). Et j'ai certainement plus grindé comme un âne en enchaînant les MTT...

    OH! restait la vie trépidante... Entre celle de grinder de low stakes, et plus encore de MTT, et celle de publicitaire qui était la mienne.... hmmmm... trépidante n'est pas le mot qui me qualifie le mieux depuis... ouch! trop longtemps :)

  12. gravatar

    # by lanonymedupoker - 12:49 AM

    Déjà, si je te disais que le taux horaire était vivable, je parlais en comparaison directe avec un salaire en France.

    Variance positive, ok. On surf dessus en monotabling puisqu'on rentabilise au max chaque possibilité. Mais quand la variance est négative, tu peut la contrer en jouant plus prudemment.
    Pour simple exemple, les 3 derniers AA que j'ai joué depuis 2 jours:

    Les 2 premiers, pas de problème, les mecs s'empalent. Le troisième par contre est joué UTG. Relance standard un mec call. Ce mec joue large. Flop KJJ avec 2 piques (pas l'as de pique en main.). J'ai joué super prudent, et n'est perdu que 16BB contre QJ. J'aurais pu mieux faire en foldant la river. Mais bon, dur de folder un bet de 6BB.
    L'analyse du niveau de danger du flop m'a immédiatement fait freiner. Dans sa HR, je ne battais qu'une paire inf à TT, AK, KQ et QQ. Sans compter les possibles tirages. Vaut mieux perdre peu (quitte à parfois gagner un peu moins) que de perdre beaucoup. Et attendre la main super gagnante.

    Certes, je me ferai 2 fois buster par des flush backdoor un peu plus tard. Mais les badbeats restent encore une fois assez maitrisés.

    Comme quoi, à tout problème une solution quand on prend le temps de tout analyser. Dur de faire de même en 6-tabling quand on est pas pro.

    Quand je parlais de vie trépidante, je parlais de celle dont tu rêvais, de ton avenir (proche je l'espère).

    Maintenant, je souhaite que tu ne croiseras pas des joueurs qui sauront analyser ton jeu avec facilité. Car dans ce cas là, même le RB ne suffira pas.

    Et si tu ne fais que du 7BB en 1-tabling, c'est qu'il y a soucis.

  13. gravatar

    # by kipik - 2:04 AM

    mais non c'est pas dur
    ezn 6-tablant, on peut même ne pas payer le petit bet ;)

    #OsA# Shep' ($28.37)
    LuckyAAss ($52.19)
    Milanmania ($150)
    Karpova77 ($50.52)
    brbZxx88 ($67.56)
    kipik ($89.77)

    #OsA# Shep' posts (SB) $0.25
    LuckyAAss posts (BB) $0.50

    Dealt to kipik Ah Ac
    fold,
    Karpova77 calls $0.50
    fold,
    kipik raises to $2.75
    fold, fold,
    Karpova77 calls $2.25

    FLOP ($6.25) 5h 8c 7h
    Karpova77 checks
    kipik checks

    TURN ($6.25) 5h 8c 7h 9h
    Karpova77 checks
    kipik checks

    RIVER ($6.25) 5h 8c 7h 9h Tc
    Karpova77 bets $3.50
    kipik folds
    Karpova77 wins $5.84

  14. gravatar

    # by lanonymedupoker - 6:18 AM

    @Kipik: Tu le vois sur quelle main au flop pour checker? Pas de prise d'information, rien...

    T'as plus qu'à faire un article sur ce petit débat, en justifiant avec des chiffres bien sûr. Et l'intérêt du manque de progression pour un joueur amateur.

  15. gravatar

    # by kipik - 7:11 AM

    j'ai pas dit non plus que c'était une main bien jouée. En analysant ma session après coup, je suis d'ailleurs longtemps resté à la regarder en me demandant "pourquoi pas de cbet, bordel ?".

    Sur le coup, je ne sais pas, tous les signaux d'alarme se sont mis à clignoter. Peut-être un timing tell à la con. Ou juste un instant de faiblesse.

    Mais, bon, le but était juste de dire que 6-tabler n'empêche pas d'adapter son jeu en permanence. Ici, c'est un peu extrême (voire absurde). Mais c'est pas parce qu'on joue 6 tables qu'on n'est pas à 100% attentif sur la table où un pot potentiellement gros risque de se développer ;)

    Mais, bon, je rappelle quand même que je n'ai rien d'un multitableur fou. Je suis à l'aise avec 6. Je tiens 8 dans mes bons jours. Mais, au-delà, je suis perdu car incapable de "suivre" l'action. Pour d'autres joueurs, qui nous font souvent rêver, cette capacité d'attention peut ne pas être mise en défaut même sur 16 ou 20 tables. J'ai cité LeatherAss un peu plus haut et ça n'est pas un hasard ;)

    Maintenant, je n'ai absolument rien contre le fait de jouer 40 à 70% de mes mains en live :D

  16. gravatar

    # by lanonymedupoker - 7:53 PM

    Le mot de la fin: Je ne dis pas que le multitabling est mauvais en soi (c'est écrit dans l'article).

    Je dis juste que si on le pratique sans avoir un sérieux edge à la limite pratiquée, cela peut tourner à la catastrophe.

    Maintenant, je dis oui au multitabling si celui ci doit permettre de passer plus vite à la limite supérieure(BK management). Mais quand cela sera fait, il faudra prendre le temps de saisir la différence de skill.

    Te concernant, je n'ai jamais douté de ta capacité à adapter ton jeu en multitabling. Mais toi, t'es Kipik. Les autres non. Toi, tu es pro, les autres en rêvent (enfin certains rêvent directement de devenir champion du monde, n'est ce pas Rincy ;) ...).

    Je vois trop souvent l'erreur de certains joueurs qui commencent directement par multitabler sans aucune idée de ce que cela implique. Et après, ils sont incapables de jauger une situation, voire de calculer les côtes parmi l'éventail de possibilités des mains adverses. Et donc de jouer un A-game.

    Et après ils se plaignent d'avoir subi un bad beat alors qu'ils ont laissé les côtes à l'adversaire sans réellement prendre le contrôle du coup.

    C'est ça que je veux éviter de voir. Avertir les gens que le poker demande un travail de fond considérable. Pas juste: "j'ai joué 20000 mains et j'ai perdu du pognon. Mais alors qu'est ce j'ai été malchanceux!".
    Faire comprendre qu'une évolution du skill ne se mesure pas seulement au nombre de mains jouées, mais plutôt à la manière d'aborder chaque coup avec une envie d'analyse qui amènera à un jeu juste et gagnant.

    Une connaissance parfaite des statistiques, un éventail de technique pour obtenir des tactiques justes à chaque situation.

    Je ne pense pas que tu peux être en désaccord avec ça.

    Et j'espère que tu nous fera prochainement des CR de parties live autour de chez toi ou à l'ACF.

  17. gravatar

    # by kipik - 10:55 PM

    je suis même totalement d'accord. Multitabler n'est pas une fin en soi. C'est juste un outil de rentabilité. Maintenant, comme tous les outils, ça demande de la pratique. Et ça impose de sacrifier d'autres outils.

    Le premier joueur que j'avais coaché se plaignait de ne pas réussir à battre la NL25. Quand j'ai teamviewé sa session, je l'ai trouvé en train de jouer 12 tables. Et ça ne lui était même pas venu à l'idée que la raison principale de son échec était qu'il jouait trop de tables sans l'expérience qui permet d'automatiser la plupart des situations pour se focus sur les seules vraiment délicates ou situationnelles.

    Et, moi-même, je ne suis pas un très bon multitableur. J'expérimente en ce moment mais je ne serais pas surpris d'être nettement plus profitable sur 4 tables que 6 ou 8/9. C'est une des choses que je dois améliorer mais tant que je continuerai à être plus loose sur 9 tables que sur 6, j'aurai des soucis :)

Related Posts with Thumbnails