T'as de beaux odds, tu sais ?

Hier, en lisant un mail reçu, puis un post sur un forum, j'ai réalisé qu'il n'était pas facile vouloir discuter stratégie quand on est un joueur moyen. Impossible d'intéresser réellement les "gros" joueurs. Et difficile de se faire comprendre des débutants.

Ce que j'écris, je le fais certes d'abord pour moi. Pour me permettre d'analyser "à froid" une main dans le détail. Chose bien difficile dans le feu de l'action; une main chasse l'autre, impossible de revenir en arrière. Mais c'est aussi pour partager ces "analyses". Pour être lu. Or, il semble que certains aient du mal à me lire (non non, je ne parle pas de la présentation des "hands history", ça ce sera pour plus tard)

Les odds, par exemple. Il semble que la notion ne soit pas évidente (sic) pour tout le monde. Un peu de pédagogie s'impose donc.

Les odds sont juste des probabilités. Des cotes. Les rapports du turfiste. Mais, alors, pourquoi ne pas utiliser les probas ? Question de simplicité, notamment d'usage.

Lire des odds

1:1 --> un pour un. Autrement dit, le bon vieux 50%. Ce sont les odds de tirer pile en jetant une pièce. Une fois ça réussit, une fois ça échoue.

3:1 --> 3 contre (ou pour) 1. Le rapport entre le succès et l'échec d'une action est de 3 pour 1. Autrement dit, si vous faites 4 fois la même action, 3 fois le résultat sera X et une fois Y.

Pour différencier X et Y, on utilise parfois le terme underdog (outsider, en gros). 3:1 dog donne donc des odds défavorables, 1 réussite pour 3 échecs. Mais on précise rarement "underdog", le bon sens suffit pour faire la différence.

il y a odds et odds

Les odds servent évidemment à calculer les chances de succès. Comme, par exemple, de toucher un brelan au flop si vous avez une paire en main. Vos odds sont alors environ de 8:1. Sur 9 tentavives, vous allez donc trouver le brelan 1 fois et rester avec votre paire 8 fois.

Les odds servent aussi à calculer le rapport entre une mise et le pot. On les appelle alors "pot odds". Supposons qu'un joueur mise $5 dans un pot de $15. Si vous payez pour suivre, vos pot odds sont alors de 4:1 (le rapport entre le prix à payer, $5, et le montant du pot, $15 + la mise de votre adversaire, soit 20:5 ou 4:1).

salade d'odds

Il est temps maintenant de voir ce qui fait une des forces des odds et leur intérêt au poker : la comparaison entre ses odds et ses pot odds.

Prenons un exemple : j'ai valet dame en main. $20 dans le pot. Le flop est 9, 10, As. Mes odds de gagner (trouver un roi ou un 8 pour toucher la quinte ) sont d'environ 5:1 à la turn .

Si mon adversaire mise $5, le pot est alors de $25 et mes pot odds sont donc de 25:5, soit 5:1. Si je jouais 120 fois ce coup, je gagnerais 20 fois (et perdrais 100 fois), et chaque coup réussi me rapporterais 5 fois ma mise. Au final, mon bénéfice serait de : 20x25-100x5=0. Mes odds et mes pot odds étant identique, jouer ce coup ne coûte ni ne rapporte rien.

Si mon adversaire mise $2, le pot est de $22 et mes pot odds sont de 11:1, soit nettement plus que mes odds. Un coup extrêmement rentable ! (toujours sur 120 tentatives, je gagnerai : 20x22-100x2=240)

A l'inverse, si mon adversaire mise $10, le pot est de $30 et mes pot odds ne sont plus que de 3:1. Nettement moins que mes odds, je devrai donc jeter ma main (sur 120 tentatives : 20x30-100x10=-400).

Comparer les odds et les pot odds permet de connaître en permanence la rentabilité de chaque coup. Vous avez de bons odds quand les pot odds sont supérieures aux odds : jouer le coup est profitable. Inversement, vous avez de mauvais odds quand les pot odds sont inférieures aux odds : jouer le coup vous fera perdre de l'argent à long terme.

et les cotes implicites ?

Dans l'exemple précédent, supposons que les odds étaient bonnes mais qu'on ne touche pas un roi ou un 9 à la turn. La même question se pose maintenant pour la river (les odds de toucher à la river sont encore d'environ 5:1).

Le pot est de 24$, votre adveraire mise $8. Vos pot odds sont de 4:1, insuffisantes pour rester dans le coup. Pour que le call soit rentable, il faudrait que le pot soit de 5x8=$40 (odds x coût du call), soit $8 de plus. Si vous êtes sûr que votre adversaire paiera $8 (ou plus) au dernier tour d'enchères, pour voir, vous avez alors des cotes implicites (implied odds) suffisantes pour payer au turn.

Même scénario mais le pot est cette fois de $20 et l'adversaire mise $20. Vos pot odds sont donc de 2:1, nettement insuffisantes pour continuer. Pour que les cotes implicites vous permettent de rester dans le coup, il faudrait supposer que votre adversaire puisse payer un bet de 5x20-40=$60. Plus qu'improbable.

Attention aux cotes implicites. Il faut beaucoup d'expérience pour bien les maîtriser. Et ne pas en abuser! Une main avec de mauvaises odds restera généralement une mauvaise main, aussi optimistes que soient les cotes implicites.

calculer ses odds

Reprenons l'exemple où, après le flop, vous avez besoin d'un roi ou d'un 9 pour gagner.

cartes restantes dans le jeu : 52-2 (votre main)-3 (le flop)=47
cartes gagnantes : 4 (rois) + 4 (neufs)=8
cartes perdantes : 47-8=39
vos odds : 39:8, soit 5:1

Autre exemple, vous avez un brelan de valet au turn. Quelles sont les odds de toucher le carré ?
Reste 46 cartes, 1 gagnante, et donc 45 perdantes, vos odds sont de 45:1

Le mot de la fin

Avec un peu d'habitude, vous constaterez combien les odds sont pratiques et faciles à calculer. Tant mieux, ce sont vos meilleures amies au poker (avec la jolie coupière, bien sûr)

  1. gravatar

    # by Anonyme - 2:40 AM

    merci de ce beau et utile blog
    je vois que tu es "à fond", voir drogué au poker, ca me fait plaisie:
    il est toujours agréable de rencontrer ses semblables.

  2. gravatar

    # by Clint - 3:26 PM

    Excellent article.
    Ceci étant, en grand débutant que je suis, je me demande comment tu fais pour déterminer que pour transformer ta paire en brelan, les chances sont de 8:1.

    Comment trouves-tu ce "8" ?

    J'ai réfléchi, je trouve pas : disons que tu as [77] en main.
    Il te faut l'un des 7 restants, soit 2 outs. A partir de là, d'où le "8:1" ?

    Si tu pouvais m'expliquer ça, tu me sortirais une grosse épine du pied parce que jusqu'à présent j'ai eu du mal à calculer mes outs et les odds qui en découlent.


    Je sais que ce genre de stats s'apprend par coeur, mais je suis du genre à aimer comprendre comment fonctionnent les choses plutot que de les apprendre "bêtement".

Related Posts with Thumbnails