La fin des cadences infernales

Nette amélioration depuis quelques jours. Être repassé en 6-8 tables a fait le plus grand bien. Certes, je run un peu moins mal (toujours sous l'EV, on s'y habitue) mais c'est surtout mon EV qui a considérablement augmenté.

On va traduire pour ceux qui auraient du mal avec le jargon technique : l'EV représente l'espérance théorique. Si vous faites tapis pour 100€ en étant favori à 80% et gagnez le pot (cas le plus fréquent), vous allez faire un bénéfice de 100€. Mais votre espérance sur cette main sera en fait de seulement 60€ : 80% du temps vous allez empocher le pot de 200€, et 20% du temps le perdre. Votre gain espéré sera donc de 80%*200=160€, ou un bénéfice de 60€ (le gain de votre adversaire, qui a 20% de chances, est de 200*20%=40€. Soit une perte de 60€ puisqu'il a investi 100€. Les comptes sont évidemment équilibrés... hors rake).

Raisonner en terme d'EV, d'espérance mathématique, permet de détacher ses résultats du court terme, du hasard. Dans l'exemple à 80% sur un tapis de 100€, quand vous gagnez le pot, vous gagnez 40€ de trop par rapport à votre espérance. Quand vous perdez cette main, votre résultat à court terme (ce qui va de fait rentrer dans votre poche) sera en fait un manque à gagner de 160€. L'espérance n'est donc jamais totalement identique à la réalité (sauf quand votre adversaire à 0% de chances de gagner). Mais, à long terme, vos gains et votre espérance de gains tendront à converger.

En fait, c'est même plus l'inverse qu'il faut imaginer : le résultat à court terme est l'anomalie par rapport à l'espérance. Gagner ou perdre la main n'a au final aucune importance. Ce qui compte c'est l'espérance qu'on avait au moment de mettre son argent en jeu.


Ça peut sembler un peu complexe mais c'est un calcul que les trackers font très bien pour nous. Ils le font même de façon automatique. Et cela nous permet de mieux voir la réalité des choses. Gagner ou perdre de l'argent est extrêmement tributaire du hasard à court terme (par exemple sur une session ou même sur 5000 ou 10000 mains). Mais nos gains/pertes en espérance, eux, ne tiennent pas compte du résultat aléatoire de chaque main.

Cette petite introduction à l'EV effectuée, il me faut faire le constat que mon EV est nettement trop faible quand je joue 10+ tables. Jouer plus de tables empêche de jouer certains coups très profitables, faute d'avoir le temps de s'y intéresser. Mais augmente en plus le risque d'erreur, de mauvaises décisions. Dans mon cas, ces erreurs deviennent trop importantes. J'arrive certes à être gagnant (en EV, peu importe de run good ou bad). Mais trop peu.


Un des premiers à avoir émis clairement cette façon de raisonner le multitabling doit être Leatherass (Dustin Schmidt). Un des premiers mass-multitableurs dont je vous recommande la lecture du blog et quelques articles (mais pas de son livre 'Treat your Poker Like A Business' qui n'est pas dénué d'intérêt mais ne s'adresse vraiment qu'aux joueurs envisageant une approche semi-professionnelle au minimum).

On résume sa pensée :

gains = nbre d'heures * nbre de tables * winrate

Sachant que le winrate (nbre de bb/100 mains jouées) va diminuer en augmentant le nbre de tables (et, souvent, aussi diminuer avec le nbre d'heures), optimiser ses gains revient donc à trouver SON meilleur équilibre entre winrate et nombre de tables

Dans mon cas, si je peux espérer un winrate de 10bb/100 en jouant 6 tables, probablement 8bb/100 sur 8 tables et seulement 1.5bb/100 en en jouant 12, on a 10*6=60, 8*8=64 et 1.5*12=18. Pour moi, la solution optimale sera donc de jouer 8 tables. Le gain n'est certes pas énorme par rapport à 6 tables en théorie mais avec du rakeback/VPP, jouer 33% de tables en plus n'est plus négligeable.


Au final, pas un résultat bien surprenant. Il me faudrait gagner au moins 5.5bb/100 sur 12 tables pour préférer cette solution (5bb avec le rakeback), mais je n'en suis apparemment pas capable en l'état.

On va donc en rester pour un bon moment je pense à 6-8 tables. Avec la pratique de ces derniers mois, j'arrive en plus à tenir, comme je l'ai dit, un peu plus longtemps. Et il me semble aussi que j'ai besoin d'un temps de pause de plus en plus faible entre deux sessions. Le poker est au final une activité comme toutes les autres : plus on pratique, mieux on pratique.

L'essai 12-tabling a même je pense pas mal perturbé mon jeu. Et il m'a fallu quelques temps pour revenir à un meilleur niveau. Il faudra donc en passer par la solution "jouer plus de temps". Ce qui ne sera pas difficile vu que je pars de très bas. Et que je constate quasiment chaque joueur que ça s'améliore sans vraiment d'efforts sur ce point.

Une autre option serait de jouer en Full Ring. Mais je n'ai jamais été particulièrement fan des tables de neuf online. En tout cas pas avec seulement 100bb de départ et pas d'ante. Action Junkie Inside...


On verra ça plus tard. Pas vraiment tenté. Revenons-en à ce qu'on sait faire : 6-8 tables de 6-max. Et une pile de tournois. L'expérience semble bien marcher, les tables de tournoi passent complètement inaperçu et ne viennent pas perturber le rythme des tables de cash game. Nickel. En cas de période "tendue" sur un MTT (bulle avec du stack, deep etc), on peut toujours mettre le cash en pause. Je n'en ai ressenti le besoin pour l'instant qu'une fois à 4 ou 5 left en TF. Ce n'est donc pas un gros sacrifice d'autant que les sommes en jeu sont compatibles.

Et j'ai finalement trouvé un autre intérêt à mixer : profiter des pauses de MTT pour prendre des breaks en Cash. D'Angelo écrivait que c'est en prenant des pauses qu'on apprenait à faire des pauses (pas tout à fait ça mais l'esprit y est). Un peu d'aération toutes les 55 mn ne peut faire que du bien. Et s'il faut mettre toutes les tables en pauses pour gérer un deep run, c'est de toute façon qu'on joue déjà depuis 3-5 heures...


Ce n'est peut-être pas encore la solution idéale. Mais l'équilibre me plaît pas mal ainsi et je m'y sens très à l'aise.


Du côté des tournois, c'est en même temps programme minimum. Je l'ai dit, ça n'a rien d'une priorité pour moi et, franchement, je prend nettement plus de plaisir au cash. Même s'il y a des moment où le ronron monotone des tournois fait le plus grand bien : quand on sent la température monter par exemple. Pour l'heure, ce sont essentiellement les 10€ du soir et les 5€ Rebuy.

En passant, troisième tentative sur le PLO 5€ Rebuy et échec cette fois puisque je termine... second. lol @ 1/1/2... Je suis évidemment très fan de ce petit MTT à 60-70 joueurs, autant pour sa facilité que pour l'aération qu'il apporte avec un peu d'Omaha après quelques heures de grind en Hold'em. Seul défaut, qui va me forcer à m'en passer : son horaire nocturne est terriblement nuisible à mon sommeil :(

Messieurs de Pokerstars.fr, le même à 22h ?


Et je terminerai cette entrée avec mes excuses pour l'absence de chronique. Une excuse dont vous vous moquez : les mauvais résultats m'ont amené à me concentrer à 100% pour trouver une organisation qui me convienne. Une autre qui sera plus "réelle" : j'ai commencé à écrire sur la détermination de sa ligne de jeu. Pour me rendre compte qu'il me fallait d'abord parler de Showdown Value. Qui elle même nécessite de discuter de comment percevoir la valeur de sa main. Bref, autant de débuts d'articles qui bloquent tous sur la nécessité d'expliciter une autre notion technique. Et le tout finit par partir dans tous les sens. Il va donc me falloir un peu de travail de préparation et sans doute envisager une série en trois ou quatre parties. Un peu de patience, ça devrait en valoir la peine (ok, je m'avance. Vous serez seuls juges).

D'ici là, ce sera tout ce kipik grinder pour le week-end

  1. gravatar

    # by Anonyme - 10:41 PM

    Post très intéressant qui aurait presque pu faire l'objet d'une chronique en parlant de l'EV, du multitabling de Leatherass et puis en brodant derrière :D

    Et puis il y a cette phrase: "Gagner ou perdre la main n'a au final aucune importance. Ce qui compte c'est l'espérance qu'on avait au moment de mettre son argent en jeu."

    J'ai une "bible" des phrases sur le poker qui me semblent tout à fait pertinentes à retenir pour comprendre les concepts fondamentaux du poker. Tu viens de faire ton entrée dans ma bible!

    Sinon c'est rigolo mais comme idée de chronique j'allais te proposer: "l'élaboration d'un plan de jeu" (que ça soit au sein d'une partie ou au sein d'une main). Il semblerait que nos esprits se soient croisés ;)

    DrGonzo

  2. gravatar

    # by kipik - 12:43 AM

    sujet déjà abordé en fait : http://fr.pokernews.com/news/2010/08/kipik-poker-que-faire-contre-la-variance-5850.htm

    dans le cadre de l'expliqcation de la variance (enfin explication est un bien grand mot...).

    pour le plan de jeu, c'était mon idée. Mais j'ai vraiment réalisé en l'écrivant que ça impliquait tout un cas de conneries genre showdown value, bluff value board texture etc. Et va donc falloir expliquer un peu avant. Du coup, essai sur la showdown value. Sauf que c'est difficilement explicable sans... etc etc etc.

    Je sens que ça va accoucher d'un bateau sur le tilt ou d'une main à la noix :D

  3. gravatar

    # by lanonymedupoker - 11:34 AM

    ah ben ça y est, j'ai enfin trouvé ton pseudo... 2 mois et demi quand même que je cherche...

  4. gravatar

    # by Anonyme - 9:03 AM

    par rapport aux résultats d'hier, reprise des MTT à la place du cash?

  5. gravatar

    # by AlKriS - 7:40 PM

    Tu vise un résultat en cash game en y incluant ton rack back. Tu as pu calculer précisément ce que ça représente dans ton win rate ? En bb100 ?

Related Posts with Thumbnails