Ne pas se tromper de colère

A force de me plaindre de mon piètre jeu de fin de tournoi, une bonne âme charitable a accepté de se pencher sur mes historiques de tournoi. Et on a eu une longue causette sur skype hier après-midi.

Sa conclusion : "Franchement, kipik, je ne vois pas où est le problème". OK, me voila bien avancé : d'après lui, mon jeu en late game était correct. De bons moves au bon moment. Quelques plantages, bien sûr, mais inévitables dans ce genre de situation. De la patience. De l'agression. Bref, d'après lui, tout allait pour le mieux dans le meilleur des mondes (même si correct ne veut pas dire parfait, hein).

Par contre, il me trouvait très passif en "mid-game". Et, du coup, arrivant souvent en fin avec un tapis permettant peu de marge de manoeuvre. "Ce que je ne comprend pas, c'est pourquoi tu ne le fais pas plus tôt ?". Et la lumière fut!

J'ai tellement passé de temps à travailler le "late game", à me focaliser dessus, que j'en avais oublié qu'il était aussi important, sinon plus, de l'entamer dans de bonnes conditions que d'y arriver. Y arriver, c'est bien. Y arriver bien, c'est excellent.

Du coup, hier soir, changement de vitesse. Et je me suis retrouvé dans chaque freezeout de la nuit, à un moment ou un autre, dans le top 10 (sauf ceux déchattés rapidement, normal). Quel changement !

Pour autant, pas de grosse perf à la clé. Car, en retrouvant cette agression, j'ai également retrouvé mon vieux démon et commencé à trop vouloir pousser mon "avantage". Ça a toujours été ma bête noire, cette difficulté à mettre les freins à un moment crucial. Et je réalise que la seule solution que j'avais trouvée pour lutter contre ce problème était de mettre les freins dès le départ. Autrement dit, rouler avec une F1 bridée à 130. Alors qu'il suffit d'apprendre à se servir des freins. En admettant que, parfois, on finira tout de même dans le mur. Être agressif est une force. Et un danger. Mais le danger ne doit pas faire oublier la force.

Ce sera le programme de ce week-end. En évitant du coup les $109, pas besoin non plus de prendre des risques absurdes. Et en ne changeant quasiment rien pour les rebuys puisque le mode "attentiste" marche très bien (la nuit d'hier fut très très mauvaise en rebuys, ces tournois sont des marathons).


Je ne sais pas si c'est le cas pour vous, mais j'ai toujours cette difficulté à changer de style de jeu pendant un tournoi. Je m'explique mieux : je n'ai aucune difficulté à jouer super tight. Ou super aggro. Mais j'ai beaucoup de mal à alterner ces styles dans un même tournoi. A anticiper le moment où il va falloir basculer. Bilan : ou je reste trop tight trop longtemps (et me réveille donc en toute fin de tournoi mais alors que je suis déjà en situation délicate). Ou je pousse trop l'agressivité alors que, visiblement, la table s'est réveillée et est prête à jouer contre moi.

Et c'est probablement ce qui fait la différence entre un joueur correct et un très bon joueur. Les deux maîtrisent parfaitement les techniques. Mais le premier va rester le plus souvent dans un style donné. Quand le second sera capable de déceler très rapidement le moment où il sera possible de changer de rythme. Quand la table lui offre de nouvelles opportunités.

Cela peut sembler trivial. Ça l'est même pour moi. Pourtant, combien de joueurs sont capables d'appliquer réellement ce principe ? En toute honnêteté, ce n'est pas mon cas. J'ai eu mes périodes super agressif. D'autres, les trois derniers mois, par exemple, super serré. Mais combien de fois ai-je été capable d'alterner sur un même tournoi ? (et d'alterner au bon moment, lol). Pas beaucoup. Pas assez. Et toujours sous la contrainte : parce que mon tapis triple et me donne de l'amplitude; parce qu'il prend une claque et me contraint à jouer short; parce qu'on se retrouve enfin dans ce late game qui m'obsède et que je commence à me lâcher... A l'inverse, combien de fois cette décision vient de moi-même ? En réaction à la dynamique de la table ?

Allez! hop! je suis pétri de bonnes intentions, on verra bien ce que cela donnera sur les deux jours à venir. Et j'espère bien vous retrouver lundi avec une belle vidéo de victoire :D

En attendant, ce sera tout ce kipik pour aujourd'hui. Au boulot ! Au boulot !!!

  1. gravatar

    # by Anonyme - 9:59 PM

    Salut kipik,

    bon courage pour ce changement dans ton jeu, il est parfois très dur de se rendre compte de ses erreurs, se concentrant sur son jeu qu'on trouve au bout d'un moment correct voire bon car on joue comme cela depuis longtemps et qu'on est persuadé de bien le jouer...

    J'espère que cet "éclair" te permettra de nouveaux bons résultats !

    Par contre, pourrait tu détailler, ou ici ou dans un autre post, quels sont pour toi les évènements majeurs à la table qui te feront prendre la décision de passer en mode un peu plus aggro ?

    Ca pourrait être très intéressant ;) (enfin je trouve :D )

  2. gravatar

    # by stephenkriek - 11:42 AM

    yep kipik,
    au risque de manquer d originalité,je vais d'abord te feliciter et te remercier,pour tout ce que tu fais pour les newbies comme nous....
    je suis ton blog avec assiduité depuis quelques semaines et franchement,ca m'a permit de franchir un cap dans mon jeux;notamment grace aux videos qui sont selon moi tres instructives.
    j'ai une bk de misere donc je squatte les free 1$ et 2$(600/1000 joueurs) de 770 ou j'etais regulierement payer,tes explications m'ont donner confiance en mon jeux et m'ont fait progresser de maniere certaines(1 victoire et 1 3eme place!!)je jetais tres(trop) souvent le meilleur jeux et je jouais tres peu post flop...
    voila bonne merde pour la suite et continue a nous apporter tes "lumieres"

  3. gravatar

    # by Clodi - 2:13 PM

    Salut,

    Bravo pour ton blog,merci, bla bla bla bla habituel.

    Je ne suis pas vraiment un excellent joueur de poker donc mon conseil vaut ce qui vaut ( ni plus ni moins, bien au contraire )

    Savoir quand changer de tactique est une question de timing, il ne faut donc rater aucun signe que LE moment est arrivé donc... pas de multitabling et une concentration au top.Ca rend les MTT marathon vraiment marathon mais c'est sans doute le prix à payer.

    Bonne route.

  4. gravatar

    # by roroboom - 5:41 AM

    Hello,

    Je joue aussi beaucoup de MTT, et je dois dire que c'est vraiment très très instructif de lire ton blog. Tout le monde dit qu'il est important de lire des bouquins, forums et d'analyser son jeu (ce qui est vrai bien sûr), mais le côté psychologique a aussi une part non négligeable sur le long terme. Et on s'en pose des questions quand la chance ne sourit pas et qu'un mois passe sans TF!
    beaucoup de tes articles m'aident de ce coté là et je t'en remercie.

    2 petites questions:
    Pourquoi tu n'aimes pas PXF? (je m'y suis inscrit il n'y a pas longtemps)
    Quel est ton nick sur pocketfives?(si tu en as un)

    Et bon courage pour la suite!! Le travail paye ;)

Related Posts with Thumbnails