Home Sweet Home

De retour hier. Mais je me suis offert une grosse nuit de 24h pour récupérer. Car ce week-end à l'ACF ne fut pas de tout repos...

Tout commence vendredi 18h. Quasiment pas de liste d'attente, je me retrouve sur une table toute molle où je prends dès la première main l'offensive. Une heure plus tard, le tapis a bien monté... mais je reperd tout juste avant que la table ne casse, pour installer le tournoi du soir, avec A6 sur un flop A69, A9 en face. Tant pis, je repars avec un superbe bénéfice de 18€... ça paiera au moins mon steak.

J'hésite beaucoup ensuite entre faire le 50€+rebuys ou attendre 2-3 heures que les tables de cash game ouvrent de nouveau. Et je me dis qu'on est en live, un 50 rebuy doit pouvoir se jouer très cool. Autrement dit, je craque même si ma bankroll me fait les gros yeux ;)

L'heure de rebuy se passe sans souci majeur, sans même avoir pris le rebuy d'entrée. Ce qui, d'ailleurs, n'est pas très malin mais je n'ai vraiment pas envie de m'exploser sur ce tournoi. Et je monte un tapis correct, mais sans plus, le second de la table. Hélas, la suite du tournoi ne sera pas de tout repos. J'isole avec A8s contre un short all-in avec Q7 qui trouve une quinte. Je perds un flip sur un autre short. Puis AK contre AQ. Et mon tapis commence à tirer la gueule. Je trouve une belle occasion quand un joueur très loose limp UTG, payé par une joueuse très weak et envoie la boîte avec KQ. Mais c'est bien sûr la première fois que madame ne va pas lâcher sa main et son A9 tient. Me reste 8BB. Et seulement 6 au retour du break. Je reprend un peu d'espoir an payant avec AT un gars qui s'amuse à envoyer tapis sur tapis depuis 20mn. Mais l'espoir n'est que de courte durée, un premier JJ ne tient pas contre KQ. Et un second 5mn plus tard scelle mon destin. Pas mon tournoi...

A peine le temps de quelques gorgées de bière plus tard avec loorent du club poker et on enchaîne une nouvelle table de cash game. Que je ne quitterai que 21h plus tard... après ma pire session ever. Pas de jeu. Du tout. Pendant des heures. Un maniac à ma droite très, très longtemps mais beaucoup de respect mutuel et on ne jouera quasiment jamais ensemble. Puis des flops toujours à côté (le clou doit être cinq blinds de suite où je reçois AK/AQ quand toute la table est rentrée pour voir des flops bas et connectés). Et aucune de mes belles mains ne résiste au flop. Une très belle épreuve de résistance. Que je passe sans problème en limitant les pertes à tout juste 400€.

Un gros dodo de 12h plus tard et on repart à l'assaut. Deux joueurs déjà joués la veille que je pense bien lire. Et un joueur aggro en position à ma droite (pas un maniaque, un joueur intelligent) sur qui je vais m'appuyer pour installer ma réputation, notamment en le relançant quasi systématiquement. Puis sur une jolie main :

il relance au bouton sur deux limpers et je call simplement cette une fois en petite blinde avec paire de Dix. Un limper plutôt shortstack suit et on trouve un flop Q78 (ou dans le genre). Je check, je vois que le limper est déjà prêt à jeter ses cartes, le relanceur mise assez faiblement, mon tapis part instantanément et il couche son TT. Je vais montrer aussi le mien histoire de l'énerver un peu mais il va presque tout de suite changer de place à la table.

Je vais toutefois continuer à jouer assez agressivement et monter un petit tapis à 500€. Mais qui va ensuite stagner plusieurs heures, mon problème étant d'avoir deux calling station sur ma gauche : un idiot qui paie n'importe quelle relance avec n'importe quoi. Et l'autre qui est le seul à me couvrir et ne sait pas lâcher postflop. Contraint, du coup, d'en revenir à un jeu plus basique. L'idiot finira par sauter, après tout de même quelques heures à enchaîner badbeat sur badbeat, me laissant enfin un peu d'espace dont je vais profiter pour reprendre le tapis perdu avant que la table ne passe, avec le petit matin, en mode gamble furieux. On resserre le jeu et, cette fois, je trouve quelques belles mains :

AT que je relance en fin de parole, surelancé par la BB. Le gars est très aggro (mais dans le bon sens du terme), sa surelance un peu faible, me laissant penser qu'il a en plus une belle main, et j'ai tout fait pour l'éviter la plupart du temps. Mais on voit tout de même le flop TQQ et je snap call (payer sans même réfléchir) son continuation bet pour le mettre vraiment au test au turn vu que, avec mon image, il ne devrait pas être serein de me voir payer. Le turn est une brique et il va mettre trois minutes avant de se décider finalement à miser quasiment le pot en s'interrogeant sur le fait que je puisse avoir une Dame. Nouveau snap call, essentiellement pour le contraindre à ne pas miser la rivière mais je me sens tranquille à moins qu'il ait JJ et je gagne assez facilement un joli pot.

Une de mes rares mains jouées sans la position (l'autre doit être un KQ dans un pot non relancé où j'ai check-call trois fois de suite sur un board K-rags... KJ en face), ma pp6 trouve son brelan sur le flop KJ6 bicolore et je me contente de check-call contre deux adversaires pour varier un peu mon jeu (j'ai toujours attaqué ou relancé jusque là). Le turn est un 4 hors couleur, je tente alors de miser assez gros en espérant que quelqu'un s'emballe derrière et ça ne loupe pas, le tapis s'envole.

Quasiment la dernière main de la session, j'ai pp6 mais fais face à la super serrure de la table qui doit faire sa seconde relance en plusieurs heures. Sa main fait peu de doute : KK+ mais sa relance à 20, alors qu'il a un tapis de 300 laisse une bonne cote si je trouve mon brelan vu qu'il ne lâchera probablement jamais sa main. Le flop va changer la donne : 9TJ. Et je décide de tenter le coup, en profitant d'avoir la position et une très belle image, avec une mini-relance sur son continuation bet à 20€. Il se contente de payer et j'envoie exactement la même mise sur le turn 9, ce qui lui laisse 200€ derrière que je compte bien lui envoyer si un A/K/Q ne vient pas détruire mon joli bluff. Pour rire, le croupier affiche en fait un 6 qui me met bien dans la merde (façon de parler). Mais je décide de miser 200 comme prévu, juste pour vérifier si mon plan était bon et il couche ses As. Tant pis pour les 100€ que j'aurais certainement pu prendre en plus (ils m'auraient pourtant été bien utiles pour compenser un très mauvais value bet river un peu auparavant).

Et je termine là cette seconde session de... 21h. Bilan : +650€ en 43h de cash game (et -100 en tournoi). Moins bien que mes sessions de l'année dernière mais, après une première journée vraiment affreuse, difficile de se plaindre. 4BB/h, c'est loin d'être mal, surtout vu le rythme "live". Mais ça me reste tout de même très loin de ce qu'il est possible de faire en cercle.

Les bons points sont toutefois ailleurs :

D'abord avoir bien résisté à cette très mauvaise session. Pas d'énervement. Pas d'impatience. Même si j'ai tenté quelques bets/calls limite limite pour tenter de faire un peu bouger les choses, c'était toujours avec de bonnes raisons (il me semble en tout cas). Alors que, l'année dernière, ça avait été loin d'être toujours le cas (que ça ait marché ou pas est très secondaire).

Ensuite avoir été capable de faire varier mon jeu selon la table. De bien m'adapter à l'arrivée des pires calling stations ou de bons gros maniaques.

Enfin, et surtout, car j'ai respecté en permanence position et pot control. Pas si facile sur des tables où la quasi totalité des joueurs ne respectent aucun de ces deux principes (euphémisme).


Du côté des mauvais points, je pense être passé à côté de deux mains sur lesquelles j'ai risqué mon tapis (ou une bonne portion) en mettant l'adversaire sur un probable move... qui ne l'était pas. Et c'est un défaut que j'ai depuis longtemps et n'arrive pas à effacer : la situation est tellement belle pour faire un move que je le ferais. Et pense automatiquement qu'un autre joueur le ferait. J'ai également probablement raté deux jolis value river. Et en ai fait un très mauvais dans une situation où j'avais pourtant tout fait pour éviter que le pot ne grossisse. Mis bout à bout, ça ne fait guère que 5 mains. Mais ça suffit pour ne pas faire 1000€ de bénef sur le week-end :(


Vingt-quatre heures de sommeil plus tard, je suis enfin remis de ce "périple". Le contrat est rempli. Même s'il n'est rempli qu'au minimum. Et mon plus gros regret n'est pas réellement ces cinq mains (une de ces cinq me reste tout de même sur l'estomac). Mais c'est de ne pas avoir su quitter la table samedi matin. Ça s'est finalement bien terminé (ou, en tout cas, pas plus mal). Mais j'ai pris un risque énorme en restant assis après plus de dix heures de frustration complète. A long terme, c'est certainement plus dangereux que 5 mains pas jouées de façon optimale sur plus de 40 heures.


On verra bien le week-end prochain... si j'arrive à trouver un ticket pour le 100€ du dimanche (parce que, fatigué lundi midi, j'ai complètement oublié de le prendre...) :(

En attendant, ce sera tout ce kipik, qui retourne se coucher, pour aujourd'hui

  1. gravatar

    # by DrGonzo - 10:57 AM

    Salut kipik,

    Bon et bien je viens de lire ton "report" de ce we live à Paris...bien sympa apparemment même si un peu fatiguant (marmotte s'abstenir!!). En plus j'ai pensé plusieurs fois à toi ce we puisque, moi aussi, je me faisais un gros we live (et moi aussi ça faisait bien longtemps) avec partie de CG privée et petit tournoi en assoc' (avec notamment Marc Inizan, un gars de chez moi, qui commence à perfer puisqu'il s'est récemment qualifier, via un site on-line, pour son premier WPT au Cananda où il termine 24ème/504 pour un gain de 30000$ à peu près...et après avoir éliminé Marc Karam s'il vous plaît!!).

    Selon tes mots ton we s'est plutôt bien passé...550 euros c'est déja pas mal!!Ca te paiera "quelques" 11$R et dans ceux la il y aura certainement ta prochaine TF (en tout cas j'espère...).

    Sinon, je voulais juste te poser une question par rapport aux cercles: perso (et en toute humlité..) je ne pense pas avoir encore ton niveau de jeu (j'ai moins d'expérience, moins d'heures de jeu, moins de livres lus....peut-être moins de talent??) mais je voulais savoir si avec un niveau tout de même correct, il reste possible de faire de l'argent dans les cercles styles ACF?? En gros reste t-il des fish, des gars qui paient ton tapis avec Q7 (comme j'ai vu ce we)ou n'arrive jamais à obtenir un read sur personne malgré 37h de jeu ensemble??Est-on obligé de jouer un jeu LAG pour dominer la table ou est-ce qu'un bon vieux style TAG (avec quelques adaptations bien sûr) peut faire l'affaire contre l'adversité typique (et non kipik!!!) d'un cercle???En fait ma question revient à te demander les adaptations nécessaires, dans le style de jeu, pour être gagnant en live et en particulier dans un cercle...

    Voila, j'arrête de t'emmerder ici.

    DrGonzo

  2. gravatar

    # by choucroutoman - 6:10 PM

    bon je suis à la bourre mais je n'ai pu faire autrement.

    Kipik a ecrit :

    "Et des semaines où on serait bien mieux en Thaïlande (pas que ce soit vraiment moins cher, lol)"

    Faux, Faux, Faux et archi faux ... je rentre de 3 semaines là bas :

    Y'a Pas photo, un homme sensé serait mieux TOUTES les semaines en Thaïlande ... D'aileurs j'échangerais bien mes semaines à Paris contre des semaines à Chiang Mail, Pattaya, Koh Samed, Krabi ou autre
    et tout est vraiment moins cher ;)


    mais bon c'est pas en jouant des Sn'g 3 + 0.4 que je suis prêt d'y passer plus de temps :/

Related Posts with Thumbnails