Trop. Trop peu.

A peine avais-je terminé le post d'hier que je me lançais dans un petit $33 PLO8. En plus des tournois de NLHE de l'après-midi. Et, bonne surprise, malgré les seulement 1500 chips de départ, j'ai finalement pu jouer avec de la profondeur tout du long. Pour finalement remporter le tournoi. Seulement 90 partants, donc financièrement anecdotique. Mais extrêmement bon pour le moral. Je me sens très à l'aise en PLO8. Pour ma plus grande surprise puisque j'étais surtout un joueur de limit Omaha 8.

La différence tient essentiellement, à mon avis, à tout le travail fourni ces derniers mois en matière de pot control. Difficile, quand on manque d'expérience, de réaliser à quel point cet aspect du jeu est crucial en O8. Ce n'est pas encore parfait, il y a quelques mains qui me déplaisent sur ces deux derniers tournois de PLO8. Mais je me sens vraiment bien dans cette discipline. De bon augure avec en point de mire l'event des WCOOP en mixed Omaha 8 (Limit/Pot limit) qui me fait vraiment saliver.


Assez bonne session également en NLHE. Avec une bulle malchanceuse dans le $5+R (KK vs AA). Et dans le $11+R que je termine 40ème (88 vs A7).


Et je décide d'en rester là, préférant économiser mes forces pour le dimanche.


C'était sans compter sur mon sommeil chaotique qui me fait me réveiller à presque 3h du mat. Juste à temps pour le $162 qui offre un superbe overlay de $33,000. Impossible d'y résister. Mais ce tournoi ne me réussit vraiment pas : je saute en 25 minutes et deux mains. JJ contre 45 sur un board QQ4X4 et un abruti qui s'accroche. Puis 88 contre QJ et QJ sur le flop J8J. Turn 4. River 4. Pas mon numéro fétiche, cette saleté de 4 !

J'envisage alors sérieusement de retourner me coucher faute de corde pour me pendre. Mais... un $55 commence avec encore un bel overlay de $9,000. Comment résister ? Hélas, je fais encore pire, cette fois en jouant un double draw quinte et flush au turn contre le relanceur initial qui me semble un peu weak. Bien vu, kipik. AA en face, remballe !

Hélas pour mon sommeil, je viens de lancer le $16.50 qui va me servir de défouloir. Mais je double très vite contre un généreux américain. Et mon tapis au break me laisse penser que je ne suis pas couché. Donc, lançons un $33 et un $109. Une heure plus tard, toujours en course dans le $16.50 et le $109, essayons donc ce petit $77 short-handed que je ne joue jamais d'habitude.

Et la nuit s'est achevée à pas d'heure. Quand j'ai bullé la TF du $109 (11ème, un néant de mains jouables et de bons spots, ce tournoi). Et bullé dans la foulée la TF du $77 SH (7ème, donc, AA vs TT).

Rageant. Mais...


Mais je ne peux que m'en vouloir. J'ai certainement laissé passer deux spots corrects dans le $109. Un push avec 13BB alors que j'ai T8s au SB. Hélas, j'étais tellement concentré sur le $77 que j'ai loupé l'information cruciale : l'augmentation des blinds à la main suivante qui me faisait, en fait, passer en-dessous des 10BB si je foldais. Et vu les deux gros LAG à ma droite, ça revenait ensuite à prier sainte chatte qu'elle me serve un monstre sur un plateau. Puis un call que je n'ai pas osé faire avec KTs au SB quand le gros LAG au bouton envoie la sauce. Alors qu'il le faisait à répétition et pouvait avoir n'importe quoi dans cette situation.

Et, dans le $77 SH, je me suis enfoncé dans une main complètement merdique alors que j'étais chipleader. Vol au bouton avec T8s, la BB surelance et je décide de payer. Flop à faire bander un joueur de low... avec deux trêfles pour me faire saliver. Call comme un gros fish pour finalement me coucher au turn quand il envoie le tapis.


Évidemment, le fait que cela se passe exactement trois minutes après que j'aie loupé le push avec T8s dans le $109 n'est pas anecdotique. Ma frustration dans l'un s'est reportée sur l'autre. Pour finalement me mettre en danger dans les deux. Un problème qui m'arrive rarement en général. Mais, là, en me retrouvant en demi-finale de deux tournois "importants", la tension s'est fait ressentir. Toujours difficile de jouer deux tournois deep à fond...


M'enfin, bref, retenons de cela que mon feeling est correct : je retrouve mon meilleur jeu. Et si la grosse perf n'était pas pour cette nuit, elle ne saurait tarder. Le Sunday Warm Up commence d'ici 9 minutes et je vais donc achever là ce post histoire de jouer sans trop de distractions.


Entre-temps, j'ai enregistré une vidéo du $33 PLO8 histoire de changer un peu du NLHE. Je ne me prétend pas un expert en la matière mais les vidéos sur ce sujet sont plutôt rares et j'en profite. Si vous êtes un habitué du PLO8 (surtout en cash game), ça vous fera certainement chier. Si vous envisagez d'essayer, pour voir, j'ai tenté de rester aussi simple que possible. Par contre, je suis preneur de toute analyse commentée par de bons joueurs de PLO8. Pas facile de trouver de bonnes causettes sur le sujet :(

La vidéo est un peu longue (sic). C'est tendu à expliquer rapidement tant il y a de variables à prendre en compte presque à chaque main et je n'ai pas vu le temps passer. Du coup, ça met un peu de temps à s'uploader. Je poste le lien dès que c'est "up".


Et ce sera tout ce kipik à la conquête des "millions"pour aujourd'hui...

  1. gravatar

    # by Stéphane - 1:53 PM

    petite question en PLO, j'ai regardé une session sur FTilt hier et une main au showdown m'a intrigué, tu peux m'expliquer pourquoi ?

    joueur 1 AAJ2 (2piques 2 trefles)
    joueur 2 4937 (1carreau 3 coeurs)

    flop final : AK3T6 (4 carreaux)

    joueur gagnant la main joueur 1 avec brelan d'As contre paire de 3 pour le joueur 2. C'est quoi ce délire ? et la flush ?

    question: pourquoi c'est pas la flush avec le carreau du joueur2 en main, je comprend queue dalle !!!

    merci

  2. gravatar

    # by kipik - 3:20 PM

    en Omaha, tu dois utiliser deux cartes de ta main. 4 carreaux au board et un dans ta main ne fait donc pas une couleur ;)

Related Posts with Thumbnails