Penser à nourrir les âmes égarées

Eugene O'Neill

Je vous manquais, hein ?

Désolé pour le blanc des derniers jours mais j'avais besoin de prendre un peu de recul. De respirer un peu. Trop eu "la tête dans le cul" ces derniers temps, avec pour seule et unique pensée le poker. Un mauvais début de WCOOP plus tard, et la terriblement décevante 52ème place dans le $55 à 5000 et quelques joueurs de dimanche, m'ont un peu sapé le moral. Préféré anticiper et faire un bon petit break.

C'était le bon moment avant d'être obligé de le faire. D'autant plus que les tournois WCOOP des jours passés n'étaient pas ceux que j'avais le plus à coeur.

Pas grand chose à dire pour autant : ces derniers jours furent essentiellement consacrés au repos et à la détente. Leur "contenu" n'a pas vraiment d'intérêt pour un blog. En plus, je suis pressé par la rédaction de ma chronique qui est, du coup, extrêmement en retard...


Quelques remarques tout de même sur de récents commentaires. Ca gagnait pas plus la pub ? Ben si, mais il dit qu'il ne voit pas le rapport. C'était pas plus fun ? Aucun métier n'étant vraiment fun passé quelques années, il ne voit pas non plus le rapport (en passant, les créatifs de pub qui le restent ne serait-ce que la moitié d'une "vie active" sont une rareté). Tu touches des aides de l'Etat pour vivre ? Nope. Ca te dérange pas d'être aux crochets de la société ? (sans le pluriel, évidemment) lol.

Et cette superbe conclusion, faussement empruntée : "si hier ressemble à demain, c'est que tu gâches ta vie". A peu de choses, on dirait du Séguéla sur le tard (l'âge n'est pas l'ami du publicitaire). Sauf que celle du Vieux avait au moins l'impertinence d'une pertinence sociologique. Alors que rien ne m'irrite plus que la mièvrerie qui se veut philosophique. Je laisserai donc hier et demain à ceux qui croient encore à la spécificité de l'individu et terminerai en citant un auteur que probablement peu d'entre vous a lu -comme beaucoup d'auteurs US; et c'est bien dommage, je vous le(s) recommande chaudement-, Eugene O'Neill : "Il n'y a ni présent ni futur. Il n'y a que l'éternel recommencement du passé".


Et puisqu'on est dans le poétique, et histoire d'oublier ces interventions anonymes toujours autant à côté de la plaque, un de ses passages (du O'Neill) qui m'a toujours le plus touché :

It wasn't the fog I minded, Cathleen. I really love fog. It hides you from the world and the world from you. You feel that everything has changed, and nothing is what it seemed to be. No one can find or touch you anymore. It's the foghorn I hate. It won't let you alone. It keeps reminding you, and warning you, and calling you back.


Ca, c'est fait. Reste maintenant à changer de cerveau pour aller tomber une chronique "mathématique". C'est pas gagné...

Et ce sera tout ce kipik de retour pour aujourd'hui

Reblog this post [with Zemanta]

  1. gravatar

    # by Maxcime01 - 11:39 PM

    Pied de nez sympa à tout les noobs atteris ici par un malencontreux hasard et passablement dépassé par un pro capable de raconter très simplement ses journées de Poker.

    Un bon instant de détente comme lors de chaque lecture de tes chroniques.

    Pourvu que ça dur !

  2. gravatar

    # by Anonyme - 1:45 PM

    yep kipik is back (comme annoncé lol)

    et la, un post monstrueux, rien sur le poker directement, mais une belle leçon de culture, de vie, de philosophie

    je connaissais pas cet auteur, mais présenté comme ça il me plait terriblement

    quel citation et quel passage

    monstrueux, ces mots me touchent au plus profond de moi meme

    alors tout simplement merci monsieur kipik et surtout saches que tu as des admirateurs qui te suivront toujours....et j'en fais parti

    alors gogo mec

    SUMATON

  3. gravatar

    # by Anonyme - 2:40 AM

    Max, c'est normal qu'il y est encore des noobs qui posent toujours et toujours les mêmes questions. Ça veut dire que Kipik est de plus en plus connu... Et je pense qu'ils posent des questions sensées quand même.
    Bon, pour nous les anciens ( moi c'est depuis ta TF dans le tournoi des bloggers, où tu avais gagné 10 tickets pour le SM... Tu pourrais nous redire la date Kipik? juste pour me faire prendre conscience du temps qui passe...), on connait les réponses. C'est juste un changement de métier qui engendre une vie qui a au moins le mérite de réserver des surprises. Bonnes ou mauvaises.

    Et quand je dis métier, je pèse ce mot. Tenir devant un écran à rester concentrer sur un multitable en analysant chaque coup pour comprendre la manière de jouer de ses adversaires (car vu les fields et les BI joués, tomber sur des régular est vraiment très rare.) pour ensuite tenter d'optimiser chaque décision et chaque mise, je peux vous affirmer que tout le monde ne peut pas tenir pendant des heures.

    Sans compter le self control qui faut quand vilain fait tapis sur un flop Q49o avec AKo contre votre superbe QQ en main, et qu'il trouve T et J turn/river (1.5% de chance de win au flop..), pour enchainer les Donkaments...

    C'est sûr qu'on préfèrerait le voir reprendre les 109$ de l'après-midi au lieu de ces foutus 55$(ksjhilhresr!!!)... Mais bon, nous, on est pas des pros, et franchement, je lui laisse volontiers sa place. Maintenant, on attend tous LA win qui changera sa vie, LA technique qui le fera décoller en cash, LA patience d'enchainer les SNG à outrance pour pouvoir confirmer son niveau...

    Par contre une petite critique (je fais pas que lécher..):
    Tu nous avais parlé il y a quelques mois d'un essai en Heads'up en freeroll (no comment), avec un 8 win sur 10 joués.. Pourquoi n'as tu pas essayé en realmoney? Le niveau en 10$ est assez "plat" (prévisible et identique d'un joueur à l'autre en général), et le 4 tables se tient assez facilement. Et je suis persuadé que il y a du pognon facile à faire... enfin, pour quelqu'un de ton niveau...

    Voili voilou..Bonne continuation à tous! and enjoy!

    C.

  4. gravatar

    # by ezeki4l - 11:25 AM

    Bien vu le passage cité...
    J'adore, ça m'a parlé, ça me parle.

    C'est peut-être ça la différence, tout compte fait.

  5. gravatar

    # by Aymeric Jacquet - 5:10 PM

    Foghorn.. foghorn... est-ce que j'ai une tête de foghorn ?

    Je ne savais pas que tu me détestais à ce point.

Related Posts with Thumbnails