Après le Life Tilt, le Real Life Tilt

Southern Comfort

On se reprend tranquillement. Beaucoup steamé la semaine passée. Au point de m'énerver contre un ami samedi soir. Soirée entre vieilles couilles, bon pinard, jack et southern avec un petit poker à 5€ la cave en guise de prétexte. Notre donkey de service, encore plus bourré que les autres (on appréciera l'exploit si on sait que j'en suis à me servir du Southern comme s'il s'agissait de blanc, je ne fais plus la différence...) chatte tout et n'importe quoi. 5-7 rebuys chez tout le monde. Une mallette entière chez lui. Et du beau poker de partout, évidemment ;)

Le pauvre a mangé pour tous les donkeys de la semaine qui en avaient fait autant. J'avais sans doute juste besoin d'évacuer la frustration accumulée d'une façon ou d'une autre. Pour une fois que j'en tenais un en chair et en os, pas pu laisser passer!

Ça faisait longtemps que mes résultats quotidiens n'influençaient plus ma vie. S'il fallait une preuve que je steamais méchamment... :(


Laissons de côté cet épisode misérable. Mais le fait est que je me sentais mieux le lendemain (yep, malgré le Southern et le ridicule de la situation). Et la session de MTT du dimanche fut meilleure que toute la semaine passée. Pas forcément financièrement (encore qu'en positif, weeeeeeee), mais dans un état d'esprit totalement différent. Détendu. Positif.

Si vous jouez beaucoup au poker, trouvez-vous un ami sur qui vous passer les nerfs. Ça peut aider...


Je me suis laissé déborder par le poker pour la première fois depuis longtemps. Et je devrais surtout être heureux que la facture ne soit pas plus salée. Toujours en positif sur le mois. Aucun écart de BR Management. Et, avec de la chance, juste une semaine noire.


Ce qui m'amène au petit débat soulevé par le dernier post : est-ce que le jeu agressif marche encore ?

Franchement, ça me troue qu'on puisse vraiment se poser la question. D'autant que je n'ai rien d'un maniaque. Certes, je peux jouer hyper LAG à certaines périodes du tournoi. Mais, en général, je suis tout de même un joueur plutôt prudent. Après, je sais bien quand je fais un move que je suis en situation périlleuse. Que je dépend pour beaucoup de la fold equity. Et que, parfois, ça ne passera pas. Ou ne se passera pas comme prévu.

Mais le fait est que je m'en fous. En théorie. Si le move est +EV, il est +EV.

Là où ça bloque, c'est dans la détermination des paramètres. Que valent mes estimations quand je suis en plein steam ? Probablement pas lourd. Suis-je capable de déterminer une FE et des ranges corrects quand mon cerveau brûle ? Certainement pas. Que ça marche moins bien que prévu est alors une évidence. Qui entretient le tilt dans son impression que rien ne marche.

Ce ne sont pas les moves, le jeu agressif, la théorie ou que sais-je, qu'il faut pour autant remettre en question. Mais seulement sa propre capacité à analyser la situation en cours.


Après, certes, j'aurais pu passer une bien meilleure semaine si j'avais réussi à ne pas perdre la collection de pots monstrueux où j'ai forcé mes adversaires à jouer des situations archi-dominées. 300bb avec set vs GSD, 250 avec overpair vs air, 600bb (lol) avec AA vs A4s etc etc etc

Mais ma semaine aurait aussi pu être totalement différente si je n'avais pas eu une tendance effroyable à spew des pots monstrueux à la bulle, le thème de la semaine étant de 4b un peu light (steaming, steaming). Ou, tout simplement, si j'avais généralement mieux estimé les situations, la FE, les ranges, etc etc etc


La déchatte a bon dos. Certes, j'ai pas runné good. Mais, en même temps, ça aurait très bien pu n'être qu'anecdotique. J'ai "choisi" d'en tenir compte. Et me suis finalement laissé emporter au point de ne plus voir que cela. Conséquence hélas inévitable quand on s'arrête au résultat...


Whatever! Une nouvelle semaine commence. Et je suis bien décidé à l'attaquer avec plus de lucidité que la précédente. On verra bien comment ça tourne...


En attendant, nouvelles chroniques sur Pokernews. Deux semaines que je dois faire mon billet sur la reshove equity. Mais, vu l'humeur du moment, pas trop envie de m'y mettre. J'ai donc préféré m'attaquer à quelques considérations plus psychologiques. Vu les premiers retours, ce genre de "papier" semble être plutôt apprécié. Ce "tilt" aura au moins eu du bon ;)

Et ce sera tout ce kipik qui a retrouvé le sourire pour aujourd'hui

Reblog this post [with Zemanta]

  1. gravatar

    # by Anonyme - 11:43 AM

    Excellent article sur pokernews !
    A lire absolument...

    Mizar2001

  2. gravatar

    # by Eiffel - 2:41 PM

    qui a retrouvé le sourire et perdu un ami ? lol

  3. gravatar

    # by kipik - 6:55 PM

    si tu perds un ami pour une petite friction, c'est probablement que c'est pas un ami ;)

  4. gravatar

    # by matt le frip - 8:50 AM

    J'ai beaucoup aimé ton dernier article ;)
    Je trouve qu'il a un petit coté Mike Caro qui n'est pas pour me déplaire!

Related Posts with Thumbnails