Red is Dead

Février est (enfin) terminée. Et se termine bien mieux qu'on aurait pu s'y attendre.

Le mois reste perdant en tournois. Mais ça reste des pertes très limitées. Et avec le très très gros re-serrage du jeu opéré cette dernière semaine, il ne devrait pas tarder à retrouver le positif.

J'avais dit dans un post précédent que j'avais toujours du mal à gérer une après "grosse perf". Ça a mis cette fois plus de temps à se déclencher, mais c'est encore arrivé. Il aura fallu cette fois une grosse succession de très bons résultats (en terme de "tournoi", bien sûr. Terminer 15ème d'un $20 n'est pas un bon résultat financier, même quand on joue sur PS ) pour que mon jeu commence à se détériorer. Mais c'est encore le même schéma : "i'm so good, baby! let's gamble". Et, oui, il y a beaucoup d'ego là-dessous. Ou, en tout cas, de l'ego mal géré. Mais ça me surprendra toujours que, alors que je réussis en appliquant un jeu super précis, très tight aggro, cette réussite m'amène à ouvrir de plus en plus mon jeu et à prendre des risques inexcusables.

Néanmoins, cette fois, la crise aura mis plus de temps à se déclencher. Aura eu un impact plus faible (financièrement parlant, surtout). Et aura duré moins longtemps. L'expérience...


Le grand gagnant de ce mois de février, ça aura surtout été les SNG ($22) que j'ai enchaîné en fin de mois avec l'objectif clair de ne pas terminer dans le rouge. Qu'importe si les bénéfices de février paient tout juste ma conso de cigarettes. Je ne voulais pas voir de rouge dans ma compta !

Seul petit regret : mon ROI (le retour sur investissement, soit le rapport entre le bénéfice et la somme des buy-in) est retombé à 12% ce mois-ci (13% sur l'année). Mais cela tient au fait que j'ai trouvé ma limite en multitabling. En jouant 7-8 tables, je conserve un ROI au-dessus des 15% (facile). Mais, dès que je passe à 10 tables, il chute à moins de 10%. Ce qui, au final, n'est absolument pas rentable. Je vous laisse faire le calcul ;)


Au programme de mars, un peu plus encore de SNG, donc. Finalement, une fois mes réticences levées, et la partie mathématique enregistrée, c'est un exercice qui me plaît beaucoup. Et me réussit donc bien. Accessoirement, ça aide aussi à travailler le jeu de fin de tournoi (où on n'est jamais assez bon, alors qu'on peut se permettre d'être plus médiocre en début-milieu). Et ça me contraint aussi à une discipline de "fold" qui me fait souvent défaut. Avoir commencé par jouer en limit HE est à mon avis un énorme avantage. Mais ça a aussi cet inconvénient que folder n'est pas un geste naturel (même si, parfois... lol)


Le gros avantage est que ça peut me permettre vraiment d'éviter de jouer en cash game. Je ne vais pas relancer le débat (j'ai bien pris note de vos remarques, hein) : je déteste jouer en cash game online. Je m'y emmerde. Et, quand je m'emmerde... je fais de la merde. Tôt ou tard. Je sais que c'est une erreur. Je sais que je devrais travailler là-dessus et que je perds certainement un max de blé ET SURTOUT de capacité à monter une belle bankroll. Mais, voila, je n'y arrive juste pas.

J'en fais tout de même un peu, hein. Et le résultat est très positif (en même temps, sur de la NL50 Everest, vu mon expérience, ce serait à se bouffer les couilles si je n'y arrivais pas).


Vous noterez que je disais la même chose des SNG il y a ... quelques temps. Et que je suis en train de virer addicted. Donc, rien n'est perdu. Un jour, j'ouvrirai quelques tables, prendrai un pied royal et je remettrai le couvert encore et encore. C'est dans ma nature de "travailler" par à-coups de cette façon. Je ne ferai rien pour aller contre.


Détail anodin mais qui a aussi son importance : j'ai joué quasiment tout le mois en écoutant de la musique aux enceintes. Alors que j'avais fait presque tout janvier au casque. Je suis repassé au Sennheiser depuis le week-end dernier pour voir... et je pense en effet gagner en concentration de cette façon. Amusant...


Je m'oblige aussi à me donner un "indice de forme" au réveil et vais essayer de ventiler les résultats en fonction. Comment je me sens. Hier et avant-hier, par exemple, étaient des 5/5. Gros moral. Énorme envie. Très bonne journées. Très très bonnes journées. Aujourd'hui est un 2/5, fatigué, la tête un peu dans le cul, mal au cou. Et je pense rester loin des tables. J'ai depuis longtemps l'impression que ces journées où l'on ne se sent pas au top, mais où l'on joue tout de même, coûtent en fait très cher à la longue. Je vais à l'avenir tenter de les éviter, ce sera toujours un peu de risque en moins...


Reste à savoir si on peut vivre, et vivre bien de préférence, avec seulement SNG et MTT. Je pense que oui. Même si ce n'est certainement pas la voie la plus facile pour y arriver (et que je n'ai pourtant pas besoin de handicap supplémentaire, merde). Premiers éléments de réponse en ce mois de mars.

Pour l'heure, ce sera tout ce kipik pour aujourd'hui.

  1. gravatar

    # by checkman - 6:02 PM

    Concernant la musique j'ai lu il y a peut de temps que la plupart des joueurs gagnants onlines (je parle de vrais gagnants reconnu, pas comme 95% des joueurs qui disent qu'ils gagnent au poker ^^) écoutaient de la musique en jouant.
    Je ne saurais expliquer pourquoi ça semble améliorer les résultats, peut être que ça fait patienter.

    Perso je sais que j'ai de bien meilleurs résultats en MTT si j'écoute de la musique tout en discutant avec quelqu'un du tournoi en court sur MSN (surtout s'il regarde ma table). Peut être que le fait de discuter permet de patienter pour attendre les bonnes mains et les bons spots (mais on doit quand même en louper quelqu'uns). Le fait d'avoir un spectateur peut aussi aider : on ne veut pas décevoir.

    Bref, il y a plein de petits trucs qui peuvent aider pour les tournois (après pour le cash game il faut chercher longtemps pour trouver un gars qui accepte d'être spectateur ^^).

  2. gravatar

    # by Anonyme - 6:18 PM

    Salut

    si tu contiunes encore à faire des tournois tu vas revenir nous faire des post en parlant que de badbeats etc etc.
    Je pige vraiment pas ce qui te soule en cash game, monte toi une bankroll et viens jouer en NL1000, je t'assure qu'on se fait pas chier !
    Mais peut etre as tu peur de voir que tu n'as pas le niveau ? Et qu'il est plus simple de se plaindre de badbeat en MTT que de perfectionner son jeu...

    Enfin bref, bon courage à toi pour mars et tiens nous au courant.

    @+

  3. gravatar

    # by ducky - 9:10 PM

    tu racontes n importe quoi l anonyme lol

    car des périodes de poisses continue , on en vis tous tôt ou tard .. rien ne passe et on cumulle bad et mauvaise décisions , peut importe qui sera le prems lol fin bref , respect pour mister Abellyus et GL pour la suite mais je suis sur qu au moment ou j écris ce pti mess , ca va déjà bcp mieux et on nouveau post pleins de bonnes choses nous attends ^^

    mci encore pour ton blog kipik , le meilleur que j ai eu l honneur de parcourir dans ma courte carrière ( 8 mois quand meme ^^ )

  4. gravatar

    # by kipik - 10:07 PM

    impossible de dire s'il a raison ou tort, hélas, sur un point. A priori, je n'ai pas encore trouvé de stakes qui me fassent peur à condition d'avoir la BR suffisante (lire : j'ai fait des shots underollés et là, en effet, c'est pas glorieux).

    Par contre : si tu m'as lu (doute ?), je ne me plains au contraire pas des badbeats. Je ne me plains que du tilt qu'ils déclenchent parfois et de l'impact effrayant que ça a sur mon jeu. Autrement dit, de moi. Et de mes erreurs. D'un autre côté, les badbeats arrivent aussi en CG. Et quand ils durent, je sais aussi les effets qu'ils peuvent avoir. Genre perdre en une journée ce qui est supposé être la BR suffisante théorique en limit HE ;)

    Enfin, dernier point : il faut aussi tout autant perfectionner son jeu en tournoi. Et probablement même plus, en fait.

    Sinon, il y a quoi en plus sur une 1000 ? A part moins d'erreurs à exploiter, je veux dire ?

  5. gravatar

    # by carlit - 10:29 AM

    Je comprends tout à fait que tu t'ennuyes en cashgame, à mon micro niveau de joueur occasionnel c'est la même chose pour moi. Mais tu souhaites vivre du poker, tu commences à avoir une grosse expérience et… tu multitables. Donc pourquoi ne fais tu pas disons 4 tables (en faire 7/8/10 je n'arrive même pas à le concevoir) de cash à une limite dont tu sais que tu la domines, disons 3 demi-journées/sem ? Aucun boulot ne peut se dispenser de "faire de l'alimentaire" une partie du temps, pourquoi le poker échapperait-il à la règle ? Sans doute as-tu voulu le poker pro par refus de t'ennuyer dans un travail traditionnel, mais les faits sont têtus; et multitabler en cash, surtout quand on avance l'ennui comme argument pour ne pas en faire, semble plus naturel que multitabler en tournois.
    Les tournois restent quand même des occasions de gros, voire très gros, gains ponctuels, pas le fond de roulement de l'entreprise. Non ?

  6. gravatar

    # by - Feeling - - 10:29 AM

    Bien expliqué, et je pense comme toi pour le coté "en vivre via que MTT et SNG (sans CG..) les hauts et bas on en a tous et le morale est la base de ce jeu... si t'es un agressif mais fatigué cela sera ta mauvaise période car même avec 2-7 tu gagnais certains en agressant alors que là avec 7-2 tu fold direct car hésitant et "sûr" de perdre (dans la tête)..
    la patience est "reine" au poker mais tu le sais... le tout est de s'y tenir ;-)
    et le morale revient avec les cartes et là c'est le carnage (positif) qui revient !
    bon blog..

  7. gravatar

    # by Anonyme - 11:00 AM

    Salut

    la difference est surtout au niveau de la variance. Je pense que tu es d'accord pour dire qu'elle est plus faible en CG qu'en MTT.

    Si tu as du mal avec les periodes de tilt c'est parce que tu n'as pas la BR suffisante. Le plus simple est de monter une grosse bankroll en CG et apres de ce payer que les gros tournois où tu arriveras ultra motivé.

    Là si tu multitable des petits MTT forcement la motivation n'est pas tjrs au rdv, donc moins de concentration, plus de tilt etc etc.......

    Tu es surment un tres bon joueur de poker, mais le chemin que tu choisis est quand meme tres tres compliqué....

    En tout cas c'est tjrs tres interessant de te lire, peut etre gagnerais tu + en ecrivant des books ? :-)

    @+

  8. gravatar

    # by kevstlo - 5:56 PM

    Moi c'est pareil j'ai vraiment du mal à trouver de l'intérêt au CG, surtout que de toute façon j'ai pas la BR suffisante pour dépasser la NL25. On s'ennuie et donc quand s'y ennuie on est pas motivé et on joue mal.
    La question de la BR pas suffisante, heu wtf ? Que ce soit en CG ou en MTT c'est pareil il te faut une certaine BR pour jouer à certaines limites ou pour disputer certains tournois.

    Et la meilleure alternative à la grosse variance en MTT c'est de jouer les sng, car l'esprit est un peu le même. Et tu peux tout aussi bien te payer des tournois plus gros avec tes bénéfs de SNG, pas besoin d'aller en CG pour ça.

    Le tout est une question de mentalité. Soit on est joueur de tournoi, soit on est joueur de CG. Les joueurs complets qui peuvent faire les deux indifféremment, on en trouve finalement pas tant que ça. Chacun sa route... tant que c'est celle où l'on se sent le mieux.

    gl kipik :)

  9. gravatar

    # by Anonyme - 8:44 PM

    moi quand mon jeu est bien assis dans la routine "oh un donk bet, je me couche!" je tilte plus du tout, ou de moins en moins mais parfois je suis capable de tilter pour une variance négative de 200BB, parce que se faire voler quelques BB suck out après suck out, c'est la pire sensation du poker. Je voudrais mettre plus d'énergie à comprendre pourquoi je tilt en limit HE: un donk suit avec le tirage, je sais qu'il tire avec ses vieilles cartes toutes moisies et je le relance au flop, j'open bet le turn voire cap le turn avec une top paire "de merde" et il suit forcément, puis je vois le tirage se compléter au river et là, et bein, là il faut que je cap le river. je ne sais pas comment mieux décrire ce moment magique qu'en le comparant à un berserk: en un quart de seconde, j'ai décidé que, même perdant, j'allais capper parce que 1. masochisme? après tout pour jouer certains coups parfaitement au poker il faut être maso. 2. don grec? Je me suis fait le petit calcul minable dans un coin de la tête que si je cap là, il cappera plus tard avec une overpair contre ma double paire ou qu'il cappera plus facilement avec rien, mais l'espoir fait vivre parce que ce n'est qu'un donk qui n'est même pas manipulable à ce point... 3. après tout c'est ce que j'ai appris en jouant à des shootem up depuis mon enfance: appuyer sur le bouton très vite pour détruire l'adversaire...

    mais bon le poker c'est pas un shootem up, c'est un jeu de patience. Et on peut même faire tilter les autres à ce petit jeu là. y doit y avoir pas mal d'argent gagné grâce au tilt...

    "noone is tiltless but anyone can tilt less" tommyism

  10. gravatar

    # by matt le frip - 10:08 PM

    Ravi de voir que ton mois s'est finalement bien terminé.
    Je ne comprends pas pourquoi autant de joueurs pensent qu'il n'y a que le CG pour monter une bankroll.
    Je suis également un joueur de SnG et je m'en sors plutot bien!
    Tu penses monter de limite en SnG?

Related Posts with Thumbnails