Deauville, c'est fini

A quelques heures du départ, inutile de dire que la pression est à son comble. Nettement plus qu'avant Deauville pour lequel, finalement, j'étais totalement détendu du gland. Cet EPT s'annonce différemment...

Pas d'angoisse pour autant : je me sens bien prêt. J'ai été très très loin ce week-end dans le vidage de déchatte (grmblhjhgftjkshjkh). Et je pense même avoir joué un de mes plus beaux tournois depuis longtemps (pour finalement me faire crippled par l'autre gros stack de la table qui décide de 4-bet all-in sa Q6 de SB alors que je me suis commited dans mon 3-bet et trouve un superbe full - ok, je n'étais pas très lourd avec mon A9s mais, en BB... Et impossible de revenir derrière malgré les 12BB restantes). Passons! Je l'ai dit : la chatte commence demain. Se réveiller à l'heure pour prendre son avion. Ne pas se retrouver perdu à Budapest ou Beyrouth suite à une escale foireuse. Je suis un spécialiste de ce genre de loupé...



Et il est plus que temps d'achever Deauville. Je vous laissais au départ du level 200/400/25. Avec un stack fraîchement remonté à 11500. Quasiment 30BB. Après trois heures de galère, j'ai enfin un peu d'espace devant moi. Et une table plutôt facile.

On commence de BB, avec un A6s qui fait face à une mini-relance UTG mais le flop touche beaucoup trop de mains de sa range pour tenter quoi que ce soit.

pp3 au CO. Le russe limp UTG, j'en fais autant, suivi par la SB et le petit vieux de BB décide de relancer à 2600 (il y a comme qui dirait un contentieux entre eux, petit vieux n'aime visiblement pas son voisin... ou sa tendance à lui envoyer du plus lourd à la face. Au petit jeu des masses, j'ai mon pronostique). Et le russe insta shove. Je suis à peu près certain qu'il cherche juste à isoler le vieux (qui n'a que 3 ou 4000 derrière). Mais pp3 est tout de même trop light. Et il reste l'inconnue "petit vieux". Qui va se coucher après trois plombes, lol. Semble pas une très bonne stratégie le raise/fold vs un maniaque...

Tour suivant, rien de faisable entre-temps avec mes voisins de droite qui jouent quasiment tous les flops (super passivement mais je n'ai rien pour aller voir), pp9 au CO. J'ouvre à 1025 et suis payé par le Bouton. Je ne l'ai pas encore vu flat call, il a surelancé plusieurs fois. Méfiance. Flop Q83 qui ne change pas grand chose à la situation (sauf AQ of course). On check tous les deux. Une brique au turn, j'envoie 2000. Payé dans la seconde. OK, OK. Ca pue vraiment. Je gagne contre pp6/7 et c'est en gros tout. River, doublette de la Q sans intérêt. Je check et il bet mon stack (5k environ). Et second gros mal de tête de la journée. Je représente sans trop de problème une paire entre 9 et J. J'ai du 2.5:1. Je suis en apparence totalement commited. Mais il sauce quand même... Et le débat interne fait rage entre "call, c'est un débile, il vient de tourner sa petite paire en bluff", et "comme si tu ne savais pas que tu étais dans la merde dès le préflop".

La mort dans l'âme, je balance ma paire avec la furieuse impression de m'être fait enfler. Il va me dire ensuite qu'il ne pensait pas que je pouvais folder, ce qui me rassure. Mais reviendra le lendemain discuter en prétendant avoir une paire de 7 et me voir sur AK. On ne saura jamais la vérité mais j'avais l'épine dorsale tellement hérissée tout au long de cette main que je vais me satisfaire de ma décision. Et tant pis s'il a pris la route "turn to bluff sans fold equity pour value sur la seule main qui ne peut pas payer".

A9s derrière, je raise à 975 et petit vieux shove son micro stack pire que le mien. Tant pis, let's dance. Et je suis vraiment pas en chatte, je ne fais que splitter contre son AK.

QJs au SB, Face de marbre limp, le Coiffeur relance à 1600, je shove et il passe après beaucoup d'hésitation. Pas passé loin, mais passé. Retour à 8700. 78s au HJ, Raise à 975 pour les blinds (et les ante !!!). AQs au CO, Raise à 975 et on ramasse encore pour terminer le niveau à 9450. Une heure de montagnes russes (sans le russe qui vient d'être déplacé à la table de ManuB après avoir busto un joueur qu'il avait bien réussi à mettre on tilt : attendre la river, qui rentre une backdoor, avec en plus des quintes possibles, pour 4bet sa double paire touchée au turn, pas bien).

Début du dernier level de la journée, Vicky relance en EP, je shove mon AK et double sur son AQ. Main suivante, elle pousse ses 2 blinds UTG, je relance seat 3 avec A9 histoire de finir le boulot mais notre cher coiffeur se joint à la partie. Ce qui n'était pas le plan. Je suis devant Vicky qui a quasiment any 2 dans ce spot. Mais certainement derrière le sudiste. Tant pis, ça valait le coup d'être tenté. Flop KT9. Nice, une paire. Qui ne change évidemment rien 90% du temps (qui empire même ma situation en réalité). Et on check down. Turn T (il me semble), que le Coiffeur check de nouveau. OK! Il est donc rentré avec une paire et n'apprécie pas plus le board que ça. Et, vu son attitude, il espère juste qu'on va aller tranquillement au showdown. Seulement, il y a un side pot tout de même conséquent. Et ma paire a de bonnes chances d'être devant Vicky. Je bet environ 2/3 du side et il couche JJ face visible. Weeeeeeeee. Vicky a Q9, papa ramasse la totalité et passe à plus de 20K pour la première fois de la journée. Et s'attire les foudres du Coiffeur (on va l'appeler Xavier parce que, présenté comme ça, ça peut sembler "péjoratif". Alors qu'il semble être un garçon charmant, no offense).

ATs au BB suivant. UTG limp, tout le monde fold. J'hésite un peu et check. Flop de toute beauté : AT9 bicolore. Je check, persuadé qu'il va miser ce flop qui ne ressemble pas à un flop de BB. Il bet 1000. Je check-raise assez vite à 2400 environ histoire de le garder en jeu s'il a quelque chose. Et mange un insta-shove en réponse. OK, OK. Pas trop de mystère sur sa main. Ca ne ressemble pas à pp9/ppT. Peut-être AA. Mais je suis très certainement face à un draw. Seul souci : c'est quasiment toujours un monster draw. Et je ne suis pas si beau que ça : entre un 57/43 s'il a KQs. Et 50/50 si QJs. En moyenne, sans doute quelque part aux alentours de 53/47. Je me lève pour la première fois de la journée. Regarde l'horloge: 20' avant la fin du Day 1. Le stack moyen: 20 et quelques. Les stacks de la table derrière: au moins trois monsters.

Tant pis pour la "gloire" de franchir le cap du Day 1, je suis devant. J'en suis certain. 53/47 représente un edge plus que suffisant. Let's gamble! Un de nous deux reviendra en Day 2 parmi les chipleaders.

Et ce ne fut pas moi, obv. Aucun regret, le read était correct (et facile). Et je n'avais aucune envie de me coucher ici pour revenir jouer les survivors une journée de plus. Par contre, avec un peu de recul, je ne suis vraiment pas fan de ce check-raise sert-à-rien. Mais, entre la fatigue, et l'euphorie d'être revenu à 20+k, j'avoue que la décision n'a pas été très réfléchie. My bad.


Et voila qui est fait. Dans l'ensemble, je suis tout de même assez satisfait de mon tournoi. Même si quelques mains furent pour le moins approximatives (la paire de 5; la paire de 9; l'AT de clôture). Très peu de gros jeux au final sur cette journée, et pas beaucoup de flops favorables aux mains spéculatives, mais ça n'a pas été vraiment important. On verra bien si le travail de ces dernières semaines permettra de faire mieux. J'ai bon espoir que oui. Ou que, cette fois, la chatte sera un poil plus au rendez-vous. Ou les deux...


En attendant, il me reste encore à brosser la fameuse veste rouge. Parce que, figurez-vous qu'elle a au moins trouvé un(e) fan : ma chatte a dormi dessus ces derniers jours. Et c'est pas beau (ok, ok) à voir...

Ce sera donc tout ce kipik qui envisage sérieusement d'aller passer la nuit à l'aéroport pour aujourd'hui. Prochain rendez-vous dans le froid danois... avant de revenir à CP Radio ;)



PS : penser à tripler les paires de chaussettes

  1. gravatar

    # by Xmoon1 - 9:54 PM

    pepita power's! :)

    GL et good vib's!

    gladiateurs....

  2. gravatar

    # by Anonyme - 11:36 PM

    putain les gars, évitez le K-Way rouge, s'il vous plait....

  3. gravatar

    # by Anonyme - 12:26 PM

    Salut kipik,

    Bon courage et bonne chance pour l'EPT de Copenhague. Wish u the best dans cet EPT à priori très relevé qui devrait avoir une autre saveur que celui de Deauville.

    En tout cas je suivrai vos parcours sur le blog de la team Cénacle, pour sûr!! Par contre, une remarque: sérieux, question fringues et représentation de la marque il faut ABSOLUMENT que vous fassiez quelquechose chez Cénacle. La veste rouge/rose avec la casquette blanche où on peine vraiment à voir le logo "Cénacle" (notamment sur les photos des reporters durant le coverage) ça le fait vraiment pas. Il faut un truc plus glamour, plus pro et plus voyant (sans être trop flashy bien sûr :D)

    Voila c'était juste mon avis à 2 balles!!

    Le plus important maintenant c'est que tu perf' au pays de Gus Hansen, parmi tous les petits Gus qui sommeillent là bas!

    GOOD LUCK and SHIP IT

    DrGonzo (fidèle lecteur)

    PS: hâte de t'endentre sur Club poker radio. La première émission avait été bien sympa. Et on peut dire que tu en avais été le principal animateur...même si tu n'arrêtais pas de dire "Noooon" aux questions ou remarques de Voj!! Du kipik quoi

  4. gravatar

    # by matt le frip - 4:08 AM

    Si ta minette a squatté ton blouson rouge, c'est que tu manqueras pas de chatte pour ce tournoi! (lol désolé, pas pu m'empecher)
    Reviens avec un CR 5 fois plus long et enjoy yourself ;)

Related Posts with Thumbnails