Explication de texte

eh eh
j'ai bien aimé vos réactions... de panique :)

Pas d'inquiétude, voyons! kipik est toujours là. C'est juste que je m'interroge. Et que je m'interroge... à haute voix. Je n'ai parlé pendant si longtemps que de tournois... Et, tout à coup, je réalise que la logique du cash game est différente (pour en parler; à table aussi, la logique est différente mais, ça, je le sais depuis plus longtemps).

Tenir un blog de joueur de tournoi est en fait assez facile : on attaque avec son résultat de la veille, on enchaîne avec une ou deux mains clés et on effectue une élégante sortie en abordant un point stratégique ou tactique. Et l'affaire est dans le sac. Et si, vraiment, mais alors vraiment, on n'a rien à dire, il suffit de se taire.

Le cash game est tout autre. C'est un jeu qui privilégie beaucoup plus le long terme. Et de petits edges. On joue certes nettement plus de mains. Mais, pour l'essentiel, ce sont des raise préflop suivi d'un continuation bet. Je grossis le trait mais, en gros donc, on ne commence réellement à réfléchir que lorsque le cbet est payé. Ou qu'on fait face à une relance. Et je n'écris pas cela pour dénigrer le jeu en cash, ça serait ridicule (et, de toute façon, j'ai toujours trouvé le débat CG vs MTT terriblement puéril).

Bref, la majorité des mains est anecdotique. Mais ça se complique encore plus quand on joue à fond en pot control. Le nombre de gros pots s'effondre. Celui des décisions critiques aussi. Et, au final, combien de mains sur une session d'un petit millier méritent qu'on s'y arrête ?

Après, peut-être suis-je trop exigeant ? Ou mes critères pour juger de l'intérêt d'une main sont-ils à revoir ?

Un de mes "élèves" m'a demandé quelles mains il devait étudier après une session. Il avait l'habitude de revoir ses grosses mains mais en tirait peu d'intérêt. Et c'est logique : les gros pots sont ceux qui se jouent le plus automatiquement. Vous êtes gros, votre seule question est de savoir comment amener vilain à y laisser le maximum. Certes, ça n'est pas toujours si facile. Mais ces mains sont tout de même rarement très intéressantes.

En règle personnelle, j'analyse toutes les mains qui m'ont contraint à cliquer sur le bouton time. Parce que, là, je sais que je me suis retrouvé face à une décision délicate. Soit que l'adversaire est sur un hand range difficile à définir. Soit que j'ai le choix entre deux (ou trois) lignes différentes (les deux "soit" n'étant bien sûr pas exclusifs). Dès la main terminée, copier-coller dans le notepad et on regarde ça ensuite en détail.

Étonnamment (ou pas), ce sont presque toujours des mains jouées pour un pot moyen. Mais qui auraient très bien pu connaître une escalade. Soit qu'on opte pour une logique de pot control qui limite l'importance du coup. Soit, au contraire, qu'on obtient un fold adverse. Mais l'important n'est pas le résultat mais la logique qu'on a suivi. De revoir le hand range qu'on a estimé. Et de voir si une autre approche aurait été possible. Ou préférable.

Le problème de cette démarche, c'est qu'avec le temps, cette révision des décisions sert de moins en moins. On joue beaucoup plus. On commet moins d'erreurs. Et beaucoup moins de grosses. Revenir sur ces hand histories revient donc, pour l'essentiel, à valider son choix du moment. Pas forcément qu'il soit exempt d'erreurs. Mais parce qu'il correspond à sa connaissance du moment. C'est toute la difficulté de l'exercice : trouver soi-même ses erreurs. Et toute l'importance d'être en permanence à l'affût de nouvelles connaissances...


A ce sujet, j'ai un gros problème avec les vidéos de Leatherass sur Stox. Un peu celui que j'avais, d'ailleurs, en regardant des vidéos de belowabove pour les MTT (sur pxf). Je suis incapable de sortir positif d'une session après avoir regardé une de leurs vidéos. J'ai d'ailleurs voulu en avoir le coeur net hier : une vidéo de leatherass, une session. -3 caves. Une vidéo d'un autre coach, plus posé, une session. +3 caves. Évidemment, on est là dans le très court terme (1300 mains). Mais visionner l'intégralité de ces deux sessions ne laisse aucun doute : je joue comme un manche dans la première. Et beaucoup mieux dans la seconde. Alors même que j'ai joué plus loose dans la seconde (et, ça, ça m'étonne vraiment).

La seule raison qui j'y trouve est que je ne comprend pas certains plays de leatherass. Ils me semblent très souvent absurdes. Seulement, voila : le garçon est un joueur gagnant. Et sur des limites où, à moins de jouer super shortstack, ma bankroll ne tiendrait pas 1h. Et, ça, ça crée un doute qui n'est pas très bon. Pire : quasiment tous ses moves se révélant perdants, comment juger de la pertinence de son jeu sans être result oriented? Suis-je un génie qui devrait tout de suite monter sur la 25/50 vu comment je lis mille fois mieux les situations que lui? Ou y a-t-il quelque chose qui m'échappe?

J'aimerais bien que ce soit la première solution mais... Disons que je préfère penser que je suis au pied d'une nouvelle étape à franchir. Ce qui serait logique avec le peu d'intérêt que présentent, à mes yeux, mes propres hand histories. Mon jeu est rôdé. Presque trop. Et m'amène très rarement à m'interroger. Mais je n'arrive pas (encore) à franchir le pas suivant. Quelque chose m'échappe. Je ne sais pas quoi. Et cela m'irrite passablement.

Du coup, publier des hh me semble indécent. Je veux dire : il existe de bien meilleurs joueurs de cash game que moi. Qui ont souvent leur propre blog. Quel intérêt aurais-je alors à poster des mains? Si elles n'intègrent pas un raisonnement aussi poussé? Si je passe à côté de certains concepts?


Je l'avais dit en début de mois : décembre ne me réussit jamais. Cette année ne semble pas devoir déroger à la "règle". Je m'interroge. Je me questionne. Je doute de tout. Ne soyez donc pas surpris si ce blog part un peu en couilles dans les jours à venir. C'est juste la traduction de mon état d'esprit du moment. Et ça ira mieux en janv... mars ;)


Ceci dit, j'ai posté sur le CP une main qui m'a vraiment fait cogiter hier. Si je surelance une main comme AT sans la position sur un joueur en début de parole (ce qui est mal, ne le faites pas!!!), c'est que je me pense capable de ne pas prendre dans la gueule autant de reversed implieds que d'autres (en simplifiant, la cote négative : ce qu'on va perdre quand, alors qu'on touche, on reste toujours derrière. Genre AT vs AQ sur un flop A29, bonne chance pour ne pas laisser très gros sans la position...). Ici, non seulement je touche. Mais je touche suffisamment pour passer devant toutes les mains à fortes reversed implieds (AQ/AK). Reste que, arrivé au turn, avec le reste du tapis qui va systématiquement partir au milieu, j'ai eu comme un frisson qui m'a parcouru l'échine : donkey est un donkey, il aura parfois 89 ou KQ, mais, dans l'ensemble, on devrait bien s'en sortir (en terme d'équité). Mais quid du joueur régulier ? Que peut-il avoir en main pour relancer en premier de parole, puis payé ma surelance sans me revenir dessus alors que donkey a ajouté une bonne dose de dead money, et, enfin, simplement payé au flop sur un board pas si simple ? Et, surtout, comment optimiser ?

Quand je disais que peu de mains m'étonnaient, il en reste encore ;)

Et ce sera tout ce kipik décousu pour aujourd'hui.

  1. gravatar

    # by Gexti - 8:44 PM

    J'ai presque eu une larme... au moins un frisson dans le dos. C'est moi ou tu déprimes ?

    "publier des hh me semble indécent. Je veux dire : il existe de bien meilleurs joueurs de cash game que moi. Qui ont souvent leur propre blog. Quel intérêt aurais-je alors à poster des mains? Si elles n'intègrent pas un raisonnement aussi poussé?
    Heu, parce que des fois, ça rassure de voir qu'on a fait un move qui a fonctionné ou juste qu'on a touché un gros jeu. Et la confiance ça permet d'aborder le poker sous un bon angle.

    C'est surtout le fait de trouver de la motivation. Peut-être devrais-tu tenter une nouvelle variante pour redonner un peu d'innocence à tes articles et sortir de ta "routine poker en CG". Tout en continuant ton quotidien, tu pourrais retrouver un vrai plaisir à commenter une main...
    A+

  2. gravatar

    # by kheops7 - 1:38 PM

    et la bonne nouvelle ??? elle est où la bonne nouvelle ????????

  3. gravatar

    # by Ekzzz - 6:34 PM

    Merci pour cette bonne tranche de rigolade. Tu devrais franchement aller te tester un peu plus haut pour voir si tu lis toujours les situations mille fois mieux que les regs de 5/10+.

    Je reviendrais pas sur le reste du message y'aurait trop à dire, mais j'avais adoré ce passage.

  4. gravatar

    # by kipik - 7:26 PM

    hermétique à l'ironie ?

    j'explique donc l'explication : si je ne comprend pas les moves d'un meilleur joueur (c'est obv le cas d'un leatherass), je ne vais pas remettre en doute son skill. Mais le mien. Le "better read" est donc totalement ironique.

    Même si, oui, quand leatherass joue en NL50 ou NL100 et s'empale quasiment à chaque move, mon read est probablement plus pointu que le sien car je connais bien mieux ces joueurs. Mais cela n'empêche pas que "son move" est celui vers lequel je dois tendre. Mon but n'étant pas de redescendre jouer en NL50. Mais bien d'arriver un moment sur les mêmes tables que celles où il évolue au quotidien (enfin, il n'y sera sans doute plus non plus mais, you got the point).

    (ceci pose d'ailleurs le problème de faire faire à un joueur de très haut niveau des vidéos de niveau beaucoup plus faible. Une démo de jeu LAG en NL25, même par un excellent LAG, est un joli non-sens)

    Or, pour le moment, je ne comprend pas ce qui justifie nombre de raisonnements d'un leatherass. C'est en partie du au point précédent (je suis habitué au metagame de la 200). Mais c'est aussi car il me reste du boulot à faire pour, justement, arriver à appliquer ce niveau de raisonnement.

    Désolé, je suis souvent ironique. Mais c'est parce que j'ai une relative bonne appréciation de mes propres lacunes ;)

Related Posts with Thumbnails