Otis not dead

J'ai le blues. Mais un blues énorme. J'ai bien ma petite idée du pourquoi mais ça reste difficilement explicable. Le mois n'est certes pas tout à fait achevé mais, sauf excellente grosse surprise, plus rien ne viendra changer le bilan à quelques dizaines de $ près. Et ces derniers jours, je les vis en roue libre, en père painard. Un ou deux tournois maxi par jour, une petite session de CG et basta.

Juillet aura pourtant été un excellent mois, difficile d'expliquer que je manque totalement de motivation pour en faire plus. Plus gros tournoi gagné à ce jour (en nombre de joueurs), plus gros gain en tournoi, dix-neuf sessions (sur 19) de cash game en NL50-200 positives (toutes à au moins 1/2 cave de gains)... Le projet Thaï devrait en plus me filer une pêche d'enfer... Mais rien n'y fait. Je n'ai aucune énergie. Aucune envie. Et, depuis quelques jours, j'ai beaucoup de mal à me remettre dans le bon sens de l'action. J'aborde quasiment tous les tournois comme des freerolls. Il m'est arrivé de dépasser 80% de mains jouées en 6-handed. Et chaque fois que j'ouvre une table, c'est en touriste...

Mon bilan mensuel est déjà fait. Mes comptes à jour. Je n'attend plus que le début du mois pour me remettre sérieusement au poker. Hereusement que ça ne va pas tarder car, à ce rythme-là, je vais droit à la catastrophe en jouant ainsi. Mais, dieu sait pourquoi, les $ continuent de circuler dans le bon sens. Je ne vais pas m'en plaindre, hein.

Au moins, ça me laisse du temps pour toutes ces quotidiennetés que je délaisse bien trop souvent. Mais le temps me semble bien long :)

En fait, je crois que je vis très mal de ne pas être à Vegas. Au moins pour le main event. J'avais fait le choix de ne faire aucun effort pour me qualifier (à part le mega-satellite de Prima qui qualifiait pour tous les tournois wsop) faute d'avoir la bankroll suffisante pour faire autre chose sur place. Je m'étais tenu à ce choix sans état d'âme. Et voila maintenant que je le regrette. Saleté de cerveau ;)

Bon, 48h de soul à fond, Otis Redding en tête. Va bien falloir ça pour attaquer août avec le moral au beau fixe et un appétit féroce :)

  1. gravatar

    # by Anonyme - 4:32 PM

    bof, + de 8000 joueurs, la chaleur, le bruit; plus de 12 heures par jours.

    C'est sur, y'a de beaux culs...(mais y'en a partout), et en ce qui concerne LE tournoi de poker, c'est plus une grande loterie qu'autre chose, avec tous ces donk callers non ?

    et hormis ce tournoi, vegas ne change pas de place le reste de l'année....

    et puis si tu veux jouer de gros tournois, ça va etre l'époque des EPT, moins loin, moins cher, et bon niveau de poker pour des tournois live.

    Allez, reprend le moral. le mois d'aout c'est farniente....avant la rentrée.

    loorent.

  2. gravatar

    # by Laurent - 6:36 PM

    Bon courage kipik !

    Y'a peut être aussi la fatigue liée à la chaleur... dur dur de rester à assis devant son PC (à moins de jouer à la fraîche... la nuit)

    Je suis un peu comme toi pour les WSOP, les reporters Club Poker me font regretter de ne pas avoir fait le voyage :)

    ++

    Laurent

  3. gravatar

    # by kipik - 3:13 AM

    eh ouais. On aimerait y être pour la fête. Mais je savais que, si je m'étais qualifié cette année, je n'aurais pas eu le bon état d'esprit pour faire mieux que participer. Autant rester chez soi... et se préparer pour l'année prochaine (celle-là, j'y serai, promis !)

Related Posts with Thumbnails