Les $55 et moi

A U.S. Army soldier removing the fuse from a R...

Longue réaction d'un lecteur au dernier post. Anonyme mais, vu la qualité et l'effort fait, il rattrappe à lui seul la masse des anonymes serrariens.

Son idée : les $55, et particulièrement le Daily 80, ne me réussissent pas. Trop de joueurs issus de satellites. Field beaucoup trop hétérogène.

C'était aussi une réflexion que je m'étais faite. Il y a longtemps. Et que j'avais laissée de côté ces derniers temps. Mais il est vrai que le Daily 80 est un peu un cas à part : on y croise de tout. Du gros reg qui le joue uniquement pour le prize du top 3; du reg de buy-ins moyens, gagnant sur des MTT entre $11 et $33; du "reg" de petit buy-in venu tenté sa chance; de l'occasionnel venu se jouer un "joli" tournoi; et même des joueurs qualifiés sur des turbo-chatte pour quelques FPP. Je crois en effet qu'aucun autre tournoi, y compris le Sunday Million, n'est aussi hétérogène.

Ca, ajouté à la taille du field, en fait à mon avis un des tournois les plus difficiles.


Pour autant, soyons honnêtes : le niveau sur ce tournoi est exécrable. Mais, là où "mon anonyme" peut avoir raison, c'est sur ma capacité à m'adapter à cet environnement particulier. Et je dois avouer qu'il n'a pas particulièrement tort. Je n'ai aucun souci sur des fields très faibles. Je ne suis pas non plus gêné par des fields plus solides. Mais ce $55 me pose énormément de soucis. L'impression de traverser un champ de mines sous la menace de snipers, je ne sais jamais trop quelle route prendre.

Du coup, j'ai plongé un peu dans mes classeurs Excel.

Bilan actuel sur les $55 : 470 joués. ROI: -16%
Clairement perdant, donc, sur les $55. En même temps, la perte n'est pas dramatique : une TF suffit. Le problème, c'est que ça fait environ 300 tournois que je suis sur un trend à la baisse (-130 BI sur 301 MTT). Malgré quelques bons runs, la tendance reste négative. Tout le secret des MTT est de faire des TF. Seulement, voila, ça fait 300 fois que je passe à côté sur les $55. Si vous doutiez encore du peu d'intérêt de faire des ITM, ce run de 300 MTT négatif inclut deux demies-finales et deux 10ème place. Des performances qu'on pourrait juger "correctes". Mais qui, à long terme, n'ont absolument aucun intérêt.

Quid du Daily 80 dans la masse ?
Eh bien, c'est un peu la surprise : le Daily 80 est le seul $55 qui s'en sorte bien. Il me manque des données anciennes (changé de système de suivi), mais, sur les 158 en compte, je suis bénéficiaire de 30 BI. Soit un ROI de +16%. Normal, j'y ai une TF. Et même si elle date (avril 2008), et même si c'était seulement une 4ème place, ça suffit à rendre ce tournoi positif.

A l'inverse, le $40K GTD (17:00 ET), est un drame : 113 en compte, -70 BI. Field plus restreint, pas (a priori) de satellites. Mais jamais fait de vrai deep run dans ce tournoi... qui est mon gouffre personnel.


Quelle conclusion en tirer ?
(à part que les $55 ne semblent pas me réussir)
En gros, si ça peut vous rappeler que, sur le long terme, seul faire une TF, et si possible une bonne TF, signifie quelque chose financièrement, c'est déjà pas mal.

Ce genre de trend négatif sur 300 MTT n'a en soi rien d'exceptionnel. J'ai même eu pire sur les $11 où je suis pourtant très positif. C'est la nature même des MTT qui le veut. Et, surtout, des MTT à énormes fields comme le sont les $11 ou les $55.

Le tout est de ne pas craquer. Je sais que, dans ma mauvaise période sur les $11, mon jeu est passé par toutes les variantes de dégradation. Je ne sais pas s'il en va de même pour les $55 en ce moment. Je n'ai pas le recul nécessaire encore pour l'analyser.

Mon impression est que le stacking a pu influer. Au moins parce que, ces derniers temps, j'ai clairement surchargé émotionnellement ces tournois. Je ne joue donc probablement pas de la même façon un $22 où je suis prêt à m'envoyer en l'air assez light et un $55 où j'ai à coeur de prouver à mon stacker qu'il a fait le bon choix. Après, ce n'est pas forcément non plus totalement négatif : il est par exemple nettement plus difficile de prédir la réaction de son adversaire sur un $55 hétérogène que sur un $22 beaucoup plus homogène (ou un $33 du matin hyper prévisible... par le bas).

Ceci dit, je n'ai aucune idée d'où en est ce stacking. Il est même possible que j'aie déjà dépassé le capital prévu, je refuse juste de faire l'addition depuis qu'on avait atteint les 2/3. Histoire de dédramatiser un peu la chose. Et tant pis si on a dépassé, c'est pour ma pomme mais le stacker le vaut bien.


Pour en revenir à l'idée de départ : je ne sais pas si le commentaire a vu juste. Ou pas. Il a raison en tout cas quand il parle de la difficulté que représente un field aussi hétérogène. Rien n'est pire, par exemple, qu'être deep sur le Daily 80 et de devoir changer de table. Et il a probablement également raison quand il évoque ma difficulté à m'y adapter. Pour autant, ce n'est pas le tournoi qui me réussit le moins. Même si mon approche, depuis quelques temps, n'est probablement pas optimale. En particulier émotionnellement...

Ca m'a donné envie, en tout cas, de tester un petit $109 hier. Histoire de comparer. Bon départ, crippled ensuite avec 66 sur 4572 ou l'AK en face décide de reraise all-in. Mais bien revenu sans voir un flop. Pour finalement sauter sur un bad setup peu avant la bulle. Parcours anecdotique mais, en effet, très très bon feeling. Toujours su où j'étais. Et nettement plus à l'aise sur des tables qui 3-bet plutôt que face à des joueurs qui call, call, call...

Un petit deal est d'ailleurs en train de se mettre en place pour revenir sur ces $109. Et un autre, qui portait sur le Sunday Million, va sans doute plutôt se reporter sur le Warm Up (enfin, ça reste à négocier mais ça me semble judicieux). Je retrouve la même difficulté dans le SM que dans le D80. Autant ne pas attendre pour changer le fusil d'épaule.

En ce qui concerne les $55, je vais poursuivre sur le D80. Mais en essayant une approche différence. Dédramatisée. On verra bien ce que ça donne sur les 2-3 semaines à venir...


Quoi qu'il en soit, merci cher anonyme pour m'avoir un peu fait réfléchir. La plupart des difficultés pour un reg de MTT ne sont pas stratégiques ou tactiques (ça, ça rentre assez vite). Mais émotionnelles (opinion très personnelle, j'avoue). Et j'ai certainement été loin de la perfection sur cette (mauvaise) série de $55.


Sur le bilan du week-end : un deep run dans le $8 Rebuy. Totalement card dead pendant plus de 3 heures mais maintenu à 15+bb en "moves". Et je saute quand, enfin!, je trouve une main/setup (après avoir en plus dû subir les problèmes de connections de PS, pas quand je suis deep, please !): QQ vs JJ, flush draw au turn, il rentre son out river. De la merde partout ailleurs. Pas beaucoup mieux en Cash Game : certes, j'ai déjà atteint le volume de septembre (weeeeee). Mais pour terminer à jeu, là aussi un 1-outer pour un gros pot a fait très mal. Surtout que j'ai enchaîné avec un gros tilt derrière histoire de doubler l'addition...

J'hésitais entre me saoûler grassement et grinder avec acharnement ce week-end. Il semble que je n'aie pas pris la bonne décision :D


Au programme de la semaine : je suis en horaires diurnes, on va en profiter. Cette semaine doit marquer la fin de la NL50. Et programme réduit en matière de tournois, idéalement ne rien lancer après le D80. Seul ajout : le $8R de l'après-midi. Et le $109 de 9:00 ET dès qu'un accord est trouvé.


Et ce sera tout ce kipik plein de bonnes résolutions pour aujourd'hui

Reblog this post [with Zemanta]

  1. gravatar

    # by Eiffel - 5:44 PM

    mais pourquoi a-t-il signé en anonyme ? :-)

    maintenant, il va falloir distinguer l'Anonyme avec un A majuscule et l'anonyme, celui qui serrarien...

    remarque, même quand on donne son pseudo, il est possible d'être un serrarien

    peut-être en fais-je partie, tant pis, commentez est aussi mon plaisir ;-D

  2. gravatar

    # by Anonyme - 5:49 PM

    Sujet on ne peut plus intéressant. D'après toi, pour un amateur qui joue à des buy-in entre 10$ et 20$, est-il plus bénéfique de jouer toujours les mêmes MMT? Est-ce que s'habituer à la "polulation" de ces MTT est réellement un plus? C'est d'ailleurs peut-être valable sur des buy-in plus élevés.

    Un anonyme qui post pour la 1ère fois, malgré de nombreuses lectures, et qui va créer un compte :-).

  3. gravatar

    # by Anonyme - 6:29 PM

    Ca me fait penser aux mecs de NL25 qui nous racontent qu'ils ne peuvent pas gagner car les gars en face font n'importe quoi .... :-)

    La seule chose qui pourrait te faire gagner n'est pas un changement de buy in, mais d'ameliorer ton jeu. Etre resté aussi bas depuis tant d'années prouve que tu as de tres gros leaks dans ton jeu. Trouve les (fais toi aider), bosse les.

    Il ne serait pas non plus completement idiot d'avoir un vrai job, et d'apprendre à jouer au poker le soir sans avoir aucune pression financiere ni de temps. Et le jour où tu as un vrai bon niveau, là passer pro.

  4. gravatar

    # by Matt le frip - 8:04 AM

    Lol au commentaire précédent qui veut te faire passer pour un donk du dimanche!
    En même temps je comprends que les non initiés ne puissent pas différencier un donk d'un bon joueur dans une mauvaise passe (et ça peut finir par se ressembler!).


    En tant que petit joueur (gagnant) de sng qui run bad depuis 4 mois je compatis kipik. C'est dur les périodes où on empile encore et encore les journées négatives.
    J'en arrive même parfois à me demander si je suis vraiment meilleur que ces prétendus donks qui callent mes cbet à chaque fois que je miss, et instafoldent quand je flop top2. Patience, les situations finiront bien par redevenir plus clémentes (je me parle à moi meme en fait là). Parfois ce sont les cartes qui jouent avec moi, plus que je ne joue avec elles. (lol ça fait con-con comme phrase)

    Sachant que la variance est gigantesque en mtt, l'aspect psychologique est vraiment prépondérant. Peut etre LE truc qui différencie les bons des grands...

  5. gravatar

    # by Hurricane - 12:28 PM

    J'ai toujours pensé ce que THE anonyme a réussir a expliquer correctement.

    Très difficile de s'adapter à des donks, encore plus sur un field à 2k de joueurs.

    Ce serait normal qu'en tant que pro tu t'en sorte mieux sur des plus gros buy in mais à moins gros field. Surtout si le niveau est plus homogène.

    Et kipik à l'époque des 109 il faisait rever.

  6. gravatar

    # by kipik - 12:59 PM

    à l'anonyme qui pose une bonne question : oui, je pense que jouer de façon répétée les mêmes tournois est un énorme "plus". Non pas que toutes les tables, sur un même tournoi, soient uniformes. Mais on retrouve certains "patterns" caractéristiques qui aident énormément à la prise de décision. On peut d'ailleurs se rappeler que beaucoup des gros regs actuels ont fait leurs classes sur les $22-180 (quand ces SNG démarraient toutes les 15mn)...

    à l'anonyme qui result orient son raisonnement : j'ai un vrai boulot, je te remercie. Il paie pas terrible et je n'arrive pas vraiment à décrocher une augmentation malgré mon dévouement au travail. mais c'est pas grave, je l'aime bien malgré tout ce boulot de merde ;)

    Pour la stagnation, ça peut aussi assez facilement s'expliquer par l'effet du prélèvement permanent sur le ROI/winrate. C'est pas bien difficile à comprendre, je te laisse y réfléchir...



    Sinon, yep, moi aussi je me faisais rêver "à l'époque des 109". Dommage que ça ait gentiment tué toute gestion de bankroll...

  7. gravatar

    # by Anonyme - 10:05 PM

    Pourquoi ne pas te faire coacher quelques sessions par un pro des tournois (voire aussi un pro du cashgame midstakes).

    Ca coûte c'est clair mais si ça permet de corriger des leaks, au final t'en sors forcément gagnant, non ?

    Anonyme 66 :-)

  8. gravatar

    # by Anonyme - 3:33 PM

    salut kipik, c sebuxe

    je ne sais pas si tu as vu les videos de Mpiyavv sur pokeracademie qui propose une stratégie clairement ev+ sur ce genre de buy-in-field hétérogène mais plutot weak dans l'ensemble.

    cela pourrait certainement t'aider à explorer de nouvelles pistes

    gl

Related Posts with Thumbnails