Ma première cidéo commentée par un autre ?

Quelques jours de silence pour accompagner quelques sessions bien sombres. Rien de notable en MTT ces derniers jours. Pas forcément très bien joué non plus. Plutôt en B-game. La raison majeure : un jour noir de chez noir en Cash.

Sept paires de Rois. Les sept perdues contre QQ ou JJ. Onze caves qui s'envolent en trois heures. Et un joli différentiel de 8 buy-ins entre les gains et l'EV théorique.

Forcément, ça marque un peu. Mais je n'ai pas baissé les bras. Pas vraiment tilté non plus. Enfin, juste 1-2 caves sur des mauvais bluffs que je n'aurais probablement jamais essayé autrement. Mais les choses sont assez vite revenues dans l'ordre. Je ne vais pas pour autant faire le mec blasé que ce genre de chose ne touche plus. Ca me touche. Encore. Mais, il n'y a pas si longtemps de cela, je serais complètement parti en vrille après une telle série. Là, j'ai juste spew une petite demie-heure. Avant de revenir à un jeu plus posé. A une stratégie plus... sobre.


Enfin, ça, c'est l'impression. En regardant de près mes (longues, je suis du genre accrocheur quand ça ne se passe pas très bien, sans doute une des raisons qui me font aimer les tournois) sessions, on remarque facilement une importante modification du jeu : nettement plus passif, vu plus de showdowns, la courbe non-showdown repasse en négatif...

Pas dramatique en NL50. Personne n'y est assez bon pour vraiment faire payer cher ce genre de connerie. Et les joueurs "tournent" assez vite, il est même probable que personne n'ait vraiment remarqué dans quel état je pouvais être. Je m'en suis donc sorti avec juste un peu de mal. Pas mal de frayeur. Mais rien de bien grave.

Retour en demie-teinte le lendemain. Et finalement bonne session le surlendemain.

Si je veux finalement me "poser" en cash game, il faudra de toute façon encaisser ce genre de mésaventure. Et certainement de bien pires. Les joueurs de MTT se plaignent souvent (et à raison!) de la variance. Mais ils sont loin d'avoir l'exclusivité en la matière...


Hélas, si je suis "habitué" (l'est-on jamais vraiment?) à la variance des MTT, je suis encore un peu innocent en ce qui concerne celle propre au cash. Mais ça m'a fait du bien de m'y frotter. Peut-être, en fait, ce qu'il me manquait réellement pour m'y mettre sérieusement. Ma stratégie en CG a plus été jusque là : joue quand ça run good, laisse tomber quand ça coince. Forcément, on développe de mauvais réflexes avec ce genre de philosophie : tôt ou tard, ça coince. Et, donc, dès le départ, on a clairement décider de ne pas réellement jouer.

Après tout, quid d'un joueur de tournois qui abandonnerait au bout de 10 MTT sans le moindre cash ?


Je ne vais pas mentir non plus : ça n'a pas été ma meilleure semaine de poker. Je veux dire, sur le plan mental. Moral. J'étais même en-dessous de tout en milieu de semaine. Et je n'ai pas rattrappé encore les pertes de cette session noire. Mais ça a eu au moins deux effets positifs :

m'empêcher de sombrer dans la facilité. Parce que, vraiment, je me laissais franchement aller. Et j'aurais sans doute continué longtemps sur cette voie. Jusqu'à l'inévitable crash. "Etre facile" ne veut pas dire qu'on peut jouer facile. En regardant un peu mes hh, je jouais déjà mal. Avec des calls absurdes au possible. Même sans cette série de Rois, je me serais vite retrouvé en difficulté.

me forcer à faire du volume. Je voulais faire 6000 mains au moins ce mois-ci. J'en suis à 8000 au 11 (petit break depuis). Et, finalement, j'aimerais bien viser les 20.000, me semble faisable. J'ai trouvé un bon compromis entre mes tables de CG et mes MTT. Le nombre de tournois a du coup diminué mais c'était clairement le but : moins de tournois, des tournois mieux choisis avec plus de petits fields. Ras le bol des donkfest qui font ressembler le moindre tournoi à un rassemblement hippie. Mon cerveau sature...


Ou comment trouver du positif dans une semaine parmi mes pires...

Quand je disais que l'optimisme était de rigueur ;)


(Suite du post, 24h plus tard.)

Hier, lundi, je m'étais prévu un day off. Parce que besoin : je me sentais au bord de la rupture, avec un cerveau en feu en fin de chaque session. Si le Cash Game n'avait pas été tendre avec moi, les tournois n'étaient pas plus glorieux. En même temps, je sentais aussi que mon jeu subissait beaucoup le contre-coup du cash game. Trop envie de jouer à fond mes grosses mains. Pas assez envie de jouer vraiment. Au bord du tilt...

Mais impossible, finalement, de faire vraiment un break. "Quelque chose" m'a poussé à allumer le fixe (qui ne sert que pour le poker, le portable étant dévoué aux "loisirs"). Et à jouer tout de même quelques donkaments de début de soirée. En mode relax, avec la participation hebdomadaire à la PokerNews Radio. Quelque part, c'est aussi un petit moment de détente pour moi. Ma présence sur la PokerNews League sera toutefois de courte durée : KK en première main au BB, AA en face, je 3bet et dégage sur un flop hauteur Dame.

Mon plan du moment est alors de faire la radio tandis que se terminent les deux bouses qui tournent à gauche. Et d'aller me saoûler dès que le "calvaire du jour" aura enfin pris fin. Yep, un bon état d'esprit règne alors. Le pur mental du winner, lol


Au final, il ne restera plus très vite que le NRJ12 Online Poker Show, l'OVNI PokerStars qui, avec son overlay unique sur la room, paie comme un $22 tout en étant le $11 à plus petit field local. Environ 500 joueurs pour un improbable replay commenté sur une chaîne de seconde zone (no offense). Je vais faire un très joli tournoi, jusqu'à me retrouver chipleader en demie-finale. Pour finalement aller m'empaler avec une paire de 10 contre le second stack qui a AA. 100% évitable. 100% erreur stratégique. Mais le vilain a été très actif en début de parole, moi aussi. Et je n'en suis pas à mon premier 3bet...

J'arrive du coup à me persuader que, entre le 2:1 offert, le spectre de la TF précedente où je termine 7ème, sans avoir jamais pu vraiment jouer, et les chances qu'il tente un move contre moi, mes TT sont bons. Ou, en tout cas, un bon gamble pour aller chercher la gagne.

My bad, je me retrouve short juste avant la TF. Ducon.

En même temps, je ne devais pas être totalement dans l'erreur puisque les Dieux du poker ne m'en ont absolument pas tenu rigueur. Au contraire, la suite sera 100% à mon avantage. Un push UTG avec KXs trouve sa couleur. Je chatte derrière AQs vs AK (encore les coeurs qui me sauvent). Et me heurte une nouvelle fois au chipleader. Mais cette fois, je suis dans le vrai, il est en move et mon AK tient bon. A partir de là, avec 40% des jetons, aller chercher la win fut (presque) une formalité. Je ne sais pas si j'ai perdu deux mains de toute la TF (enfin, sauf en me couchant préflop sur une surelance, ce qui est tout de même arrivé assez souvent)...

Au final, un petit $1.9k qui fait du bien. Et, surtout, j'ai effacé cette précédente TF où j'avais joué deux mains... dont une comme un manche (un effroyable raise-fold avec une vingtaine de blindes, nh gg etc). C'est peut-être un donkament, peut-être juste une diffusion nocturne sur une chaîne anecdotique (diffusion en novembre, apparemment?)... mais ça me tenait à coeur (deux fois... et encore, j'ai eu une furieuse envie de payer un reshove avec Kh6h alors que je le mettais clairement sur un monstre... juste pour voir si je pouvais trouver une troisième couleur à coeur de suite. Sans rire, ça a été à deux doigts...).


Certes, tout ça n'est pas grand chose. Et tant pis pour les lecteurs qui attendent "la perf" (vous n'êtes pas les seuls, hein). Mais le yoyo du moral tourne à plein régime ce mois-ci : à l'agonie il y a 5 jours, je pête maintenant le feu. Et, du coup, j'ai finalement pris cette journée de repos. Histoire de stabiliser un peu les émotions. L'air de rien, il m'a fallu 8 heures pour trouver le sommeil après cette victoire. Pas vraiment le signe du détachement auquel on aspire :(


Ca fait en tout cas 5 TF depuis que j'ai décidé de me concentrer un peu plus sur les fields plus petits. (après ma semaine de break mi-septembre). Et deux victoires. De quoi, surtout, calmer un peu le cerveau en début d'ébullition. Moins de variance, et le poker est tout de suite plus agréable. Bienfait annexe : ça m'a surtout fait du bien de constater que mon jeu en late game est toujours là. L'air de rien, difficile de juger quand on enchaîne des tournois-stades de foot.


Evidemment, c'est aussi un peu du gâchi de chatte. Parce que, franchement, vu comment j'ai runné hier, il y avait moyen d'exploser un field de 25000 joueurs...


Au programme cette semaine : on va continuer la même stratégie. Cash Game et tournois à "faibles" fields (en unité de mesure PS, un paquet de rooms donneraient un bras pour avoir d'aussi "petits" fields sur beaucoup de leurs tournois principaux). Et, en même temps, ça tombe bien puisque PS a commencé à introduire des tournois limités à 360 ou 500 joueurs. Presque des SNG...

Ce seront d'ailleurs mes chevaux de bataille de la semaine : $55 cappé à 360 joueurs (probablement le seul $55 que je jouerai, d'ailleurs. Note pour mon stacker : yep, on est surement over mais pas de nouvelles = papa n'abandonne pas, dès que je le ship, on en discute!) et $22 6-max à 500 joueurs (déjà tenté deux fois, niveau très faible mais j'ai vraiment été mauvais). Et, si le moral est au beau fixe, on se remettra également à quelques $109 (stacké pour 15 mais on va y aller doucement).


Certainement pas mon post le plus construit ever. Mais qu'importe! Ca correspond assez bien à mon état "mental". Et c'est le plus important. Je suis passé quasiment par tous les états d'esprit intermédiaires entre dépression et magalomanie. Entre pire des merdes et roi du monde. Idéalement, le plan serait donc de "stabiliser" cette semaine. De dé-émotionner un peu le kipik. Je m'en sors bien après le gros chattage de lundi. Mais ça aurait tout aussi bien pu tourner au drame. Je ne pourrai pas chatter comme ça toutes les semaines...

Et ce sera tout ce kipik once a week pour aujourd'hui

Reblog this post [with Zemanta]

  1. gravatar

    # by Anonyme - 3:37 PM

    wooow tu decrit mot pour mot cki marrive la semaine passé : downswing de 11 cave en 1200 mains, je deviens weak parano et courbe de non showdown ki pique du nez.

  2. gravatar

    # by L'inconnu qui offre des Fleurs - 10:51 AM

    Salut,

    Ca fait un moment que je suis ton blog (que je trouve très bien écrit et interessant) par ailleurs , environ 2 ans je pense, la question que je me pose (sans agressivité) est, crois tu vraiment avoir un avenir durable ? sérieux t'as pas envie de jeter l'éponge ? depuis que je te suis tu joues des buyins de plus en plus en petit alors que la tendance devrait etre l'inverse tu crois pas ?

    En tous cas bon courage ...

  3. gravatar

    # by Anonyme - 12:29 PM

    Bonjour kipik,

    Je me posais une petite question en lisant tes articles. Tu parles du mysterieux stackeur et je me demandais si tu acceptais les stackings de tout le monde ou si c'est seulement lui en particulier.

    En gros j'ai confiance en ton jeu MTT et serais pres a te stacker a hauteur de 1k pour les 109 (non rebuy). Si ma proposition est envisageable quels sont les conditions de partage ?

    Mon pseudo sur ls CP est 'monsieur c' si tu souhaite prendre contact avec moi.

    A bientot peut etre.

  4. gravatar

    # by kipik - 1:00 PM

    @fleuriste: j'étais peut-être moins bon que je le pensais. Et ça peut encore être le cas, d'ailleurs. C'est aussi que je n'ai pas énormément progressé pendant très longtemps. Mon jeu s'est affiné, certainement. Mais il y a une étape que j'ai du mal à franchir depuis un bon moment.

    Ceci dit, ça s'explique surtout par la relation prélèvement/gains qui fait que la BR ne progresse pas. Joli cercle vicieux dans lequel je me suis fourré tout seul, je ne me plains pas (mains, non, mes BI ne descendent pas, ils stagnent seulement. Déjà bien assez pénible comme ça ;)

    Après, tant que j'arrive à en vivre (même si c'est pas glorieux), et tant que ça m'amuse, un peu rien à foutre. J'ai encore beaucoup à apprendre, je me fais plaisir, le reste, j'ai déjà donné...


    Mr C : c'est toujours possible. Juste pas pour des tournois sur lesquels j'ai déjà quelque chose en cours (actuellement 55 et 109 mais stacker sur plus cher ne me semble pas franchement très intéressant, manque trop de pratique). Même si ce serait une excellente idée de vendre des parts en double sur les $55...
    ( Suite en PM ;) )

  5. gravatar

    # by RoB - 2:20 PM

    "Ras le bol des donkfest qui font ressembler le moindre tournoi à un rassemblement hippie."

    gg, RAF des rageux, tant que tu peux nous livrer ce genre de perles, laches rien.

Related Posts with Thumbnails