Dans 47s, j'envoie tout!

Suite (et toujours pas fin) du festival. Avec une nouvelle stat record : hier, j'ai gagné 8% de mes showdown. Et, oui, ça comprend quinte au flop vs paire, set vs A hi, overpair vs gutshot, overpair + FD vs TP et rien de plus, top two vs top pair et kicker inférieur. Et une ribambelle de paire vs As et kicker inférieur. Je n'ai pas gagné un KK vs A8 ou JJ vs A4. Pas un. Ou aucun setup qui y ressemble comme deux gouttes d'eau. Et, j'allais oublier : la dernière petite trouvaille des générateurs aléatoires pour tenter de me faire craquer : maintenant, je split. 16 splits dans la nuit. Et, croyez-moi sur parole, pas des A2 vs A3. Juste des ppK vs AK, pp6 vs AK, AQ vs A2, KJ vs JT ou, encore, la plus belle : AA vs 33. Celle-là, j'en suis très fier...

Je vous surprend en annonçant un joli zéro ITM dans la nuit ?

Et j'arrête là mes déboires. Je n'en ai rien à foutre. Et vous non plus. J'en perd juste le sommeil. Je suis à deux doigts d'étrangler ma chatte à chaque gémissement (toutes les 4s en gros). Mais, quand je joue, je continue à faire ce qu'il faut : amener le couillon en face à mettre son stack en péril en situation de dominé. Je suis un mâle alpha, merde. Je ne vais pas chialer parce qu'une femelle me laisse le ventre vide...


Du coup, je vais en profiter pour parler d'un truc que j'avais mis de côté depuis longtemps : le timer. Et son utilisation tactique.


A chaque tournoi, on voit des joueurs laisser filer le timer en espérant rentrer dans les places payées. Même si c'est un mauvais calcul à long terme que de jouer l'ITM (puisque 90% des gains viennent des fois où on termine dans le top 3), ce n'est pas forcément une erreur que de jouer l'ITM quand on est en situation désespérée. Je vous laisse faire les calculs de $EV (ou de chercher sur le net, des gens bien intentionnés s'en sont déjà donné la peine). Mais, dans de très nombreuses situations, jouer la gagne et prendre un gamble, même un bon gamble, à la bulle d'un tournoi où on est en situation désespérée, se révèle être un mauvais calcul : l'équité financière gagnée en doublant reste en effet terriblement marginale le plus souvent. Et compense très difficilement l'équité financière perdue en bullant.

Je ne vais pas faire ces calculs ici. Et, de toute façon, chaque cas est différent. Mais, disons que si vous avez 3-4BB à la bulle d'un tournoi, il va souvent vous falloir une main très largement favorite pour aller au clash (évidemment, si vous avez la first in vigorish et pensez avoir de la fold equity, c'est une autre histoire). Je m'intéresse ici au genre de situation où vous avez A9s ou pp7 et un gars qui vous met all-in à la bulle d'un tournoi à gros field (si petit field, l'ICM est votre ami). Votre main est probablement un monstre par rapport à ce que vous avez reçu les 30 dernières minutes. Vous êtes même probablement plutôt bien sur l'éventail de mains que peut avoir le vilain. Vous vous dites qu'en doublant tout reste possible. Alors que, en fait, doubler ne va quasiment pas modifier votre équité financière ($EV). Perdre, par contre...

Ce genre de situation est en fait quasiment identique à celle de la bulle d'un SNG. Voire pire. La valeur que vous perdez sera toujours supérieure à la valeur que vous gagneriez puisque, même en gagnant, vous n'augmentez quasiment pas vos chances de terminer premier. Ou second. Ou même troisième.


Un exemple concret : disons qu'il reste 101 joueurs. 100 payés. Vous avez 3BB. Le total des jetons en jeu est de 3000. Et mille buy-ins de dotation. Un ITM rapporte 1.5 buy-in. Le top 64 gagne 2 buy-ins. Un simple chipcount vous donne 0,1% des jetons en jeu. Ce qui fait que vous valez au moins un buy-in (cette méthode favorise toujours les gros stacks mais, même ainsi, vous valez 1 BI. Très grand minimum). En fait vous valez plus probablement entre 1.45 et 1.55 BI (selon les autres shortstacks). Si vous sautez à la bulle, c'est ce que vous perdez.

Mais si vous doublez ? Miracle! vous passez à... disons 7.5 BB avec les blinds, ante, etc. Soit 0,25% du total des jetons en jeu. Ou 2.5 BI en se basant sur un chipcount. Hélas, comme le chipcount est une approximation très incorrecte, c'est déjà une vision très optimiste. En effet, multiplier votre stack par 2.5 vous donne bien 2.5 fois plus de chances de terminer premier. Mais ces chances étaient quasi nulles. De même pour les places 2 et 3. En fait, en multipliant par 2.5 son stack, on gagne surtout le droit de figurer plus souvent dans le top 32-64. Et la mauvaise nouvelle, c'est que le top 64 ne paie quasiment pas plus, en général, que juste une place payée. Le ventre mou de nos "amis" sportifs. Dans le meilleur des cas, votre espérance financière vient de passer à 2BI. Peut-être 2.25 BI.

Vous doublez, vous gagnez à long terme entre un demi et un buy-in. Vous sautez, vous en perdez un et demi. Même si c'est tentant, une main favorite à 55% vous fait le plus souvent perdre de l'argent.


Toute cette démonstration pour deux choses (et une troisième qui était en fait mon principal intérêt, je m'égare) :

1/ il existe des situations en tournoi où jouer la gagne est un non-sens (et pas seulement sur des satellites, ceux-ci ne sont que des cas extrêmes). Et une perte financière à long terme. Evidemment, si vous avez encore 10BB devant vous, tout change puisqu'un double up vous ramène dans la moyenne (ou jamais très loin) et que votre espérance en cas de victoire fera plus que compenser la perte. Mais si vous avez 3-4BB devant vous... jouer les héros "rien à foutre, play to win" sera en général tout sauf une preuve d'intelligence.

2/ et merde, j'ai perdu mon deux...

Tant pis pour le deux. Et arrivons à l'essentiel : n'en veuillez pas aux joueurs super shortstacked qui jouent le chrono pour rentrer dans les places payées. C'est leur droit. C'est leur boulot. C'est leur intérêt. Et, incidemment, c'est aussi votre intérêt : ces joueurs ont abandonné (même si à raison) tout espoir de gagner. Et cette équité possible qu'ils abandonnent, elle vous profite. En partie comme à tous les joueurs. Mais encore plus si vous savez en profiter ;)


Ceci dit... la vache, je suis fatigué : le point ci-dessus était le deux manquant. Et j'en arrive à mon but...


Ceci dit, la plupart des joueurs jouent mal le chrono. Ils le laissent filer pour rentrer dans la thune. Mais ils ne s'en servent quasiment jamais pour se mettre en position favorable une fois dans l'argent.

Je m'explique : vous avez, disons, 4BB. Passer la bulle est donc un objectif rentable. Mais ce n'est pas pour abandonner tout "espoir de miracle" ensuite. Soyons réaliste, votre stratégie ITM va être simple : push et ramasser blind+ante ou doubler. Peu importe le résultat, rien que ramasser les blinds aurait l'effet d'un régime viagra pour votre stack. Et sauter (aucun rapport) ne vous fait en réalité rien perdre financièrement.

Seulement, voila, il y a un hic : vous avez 4 BB. Autant dire que votre fold equity n'est pas bandante (abus de métaphores sexuelles très certainement révélateur). Dans l'idéal, vous aimeriez être de SB pour pouvoir saucer sur la seule BB. Ou être au bouton. Avec un peu de chance, ça fold, vous ramassez le pot qui ne doit pas être loin de votre tapis et vous voila déjà presque le roi du monde. Si vous êtes super mouloud, la BB vous paie avec une poubelle et vous avez maintenant de quoi sérieusement envisager la win (ouais, je suis comme ça : à 10BB, je me vois toujours en hu final lol).

L'idée du jour est donc celle-là : au lieu de laisser filer le chrono pour rentrer dans les places payées, utilisez le chrono pour vous retrouver dans une position favorable une fois que la bulle aura crevé. SB, bouton ou le plus proche possible du bouton en tout cas. Inutile de jouer la montre avec 5bb quand vous êtes UTG+2. Ca crève, la fête : vous voila en début de parole avec 5BB. Bonne chance pour gagner le tournoi. Laissez plutôt défiler les secondes quand vous êtes de BB pour avoir derrière au moins deux ou trois bons spots de push avec les miettes qu'il vous reste. Et ne gaspillez pas tout si, visiblement, ça ne craque nulle part. Gardez-en pour le SB et recommencez en espérant pouvoir jouer BU/CO/HJ en freeroll. Si ça ne marche toujours pas... vous avez saisie l'idée.

Qui est qu'on peut aussi utiliser son time bank de façon agressive pour se positionner le mieux possible une fois la bulle crevée. C'est une des ressources dont tout joueur dispose. Ca ne fera sans doute pas une énorme différence à long terme. Mais ça en fera toujours une entre celui qui use son chrono banalement. Et celui qui saura sans servir le mieux possible pour tenter de grignoter un peu plus d'équité.


Pour le faire assez souvent (bon, ok, pas en ce moment, lol jaune), je pense même que l'effet est nettement plus profitable qu'on ne l'imagine (évidemment, ça impose de savoir pusher très light en SB/Bouton mais cela est une autre histoire).


Et ce sera tout ce kipik qui vous livre ses petits secrets de shortstack pour aujourd'hui.


PS : pas forcément la peine de me chercher aux tables aujourd'hui, je pense que je vais m'offrir un ou deux jours de break histoire de souffler un peu, je me sens en limite de tilt (si pas limite en tilt) et pas envie que ça m'arrive un mercredi où je résisterais difficilement à un $320 tout sauf raisonnable...

PS 2 : pas la peine non plus de me rappeler que la variance est plus forte en tournois qu'en CG, merci, je le sais. Reste que, un bad run comme celui-là, en CG, il pourrait bien faire encore plus mal qu'en MTT. La variance n'est que le prix à payer pour savoir à l'avance ce qu'on perd. Ca remplace très avantageusement le reload ;)

  1. gravatar

    # by checkman - 12:05 PM

    Petite erreur : s'il reste 101 joueurs et que les 100 premiers sont payés alors tu seras forcément ITM, vu que tu seras sortis 100ème.

    Sinon j'aime bien noter les joueurs qui utilisent leur time bank sans grosse raison (style avec 10BB). En général c'est des joueurs qui ne jouent que l'IMT et qu'on peut pusher super light quand l'occasion se présente : il ne suivront qu'avec une bombe en main, donc très rarement.

    Hier j'ai joué un tournoi (et gagné ^^) et il y avait un joueur qui non seulement à fait ça à la bulle, mais tout le temps ensuite. Il est sorti à la demie-finale quand les blinds ont finies par le rattraper.

    Perso j'ai tendance à n'utiliser ma time bank que quand je suis vraiment désespéré et que la bulle est sur le point d'éclater (là clairement on ne vise plus qu'ITM).

    Mais c'est vrai que ça peut être jouable de l'utiliser autrement parfois.

  2. gravatar

    # by Anonyme - 3:51 PM

    101 joueurs restant, tu sautes, eh bah non monsieur, t es pas payé, tu finis 101eme au grand plaisir des shortstacks.
    Perso je ne joue pas la win mais les gains sur mtt de 30.
    4 tables ouvertes et je robote, quand je gagne temps mieux mais finir 4 X de suite 3eme ne me derange pas, je ne me serais pas plus investit que ca ds le tournois, ( sur l autre ecran 2 table de cash omaha).
    d ailleur je fini + souvent 3 eme ou 2eme que premier (car moins de chips generalement), mais la BR monte et c est tout ce que je demande, mes gambles sont tres rares et les 50 50 sont le plus souvent quand je couvre l'adversaire. A chacun sa strategie

  3. gravatar

    # by ptitevoix - 6:22 PM

    ui genre pour réfléchir ^^ lol . quand il reste 101 joueurs et tu sautes , tu sors 101ieme lol .ce n est pas la question bete de savoir à quel place tu te trouves quand tu dépasses le second ^^ .sinon j espere que la variance va un peu te foutre la paix pour aller emm***** d autres joueurs . les dieux du poker sont parfois farçeur lol , je pense qu ils se sont déjà bien marrer à essayer de me faire tilter ... c est clair que c est super drole :$
    faut bien qu ils passent le temps ... lol

  4. gravatar

    # by Anonyme - 7:48 PM

    checkman a dit...

    Petite erreur : s'il reste 101 joueurs et que les 100 premiers sont payés alors tu seras forcément ITM, vu que tu seras sortis 100ème.


    Heeeeeuuuu hein ? t'es un bon toi dis donc...si on est 101 et que tu sors, tu sors 101 et ils se retrouvent à 100... o_O ...

  5. gravatar

    # by ptitevoix - 5:08 AM

    tu n aimes pas les math toi ...

  6. gravatar

    # by Anonyme - 8:30 AM

    oulala lal la on persevere et on signe en + lol
    101 - 1 = 100 nous sommes d'accords avec toi.
    Mais vu que tu sautes c est toi le -1.
    on viens de demontrer par la formule mathématique qu il ne resterais plus que les 100 ITM si -1 dégage.

    conclusion : chekman finit son tournois et s assois sur son buy in en sortant 101.

  7. gravatar

    # by Anonyme - 9:06 AM

    tu devais être sacrement fatigué :

    t as fait une faute ( la première que je vois depuis que je te lis!!)

    tu as écris " sans servir " au lieu de " s'en servir ".

    sinon à part ça, bon WE de 2 jours, et reviens nous en forme!!

  8. gravatar

    # by mendia - 11:47 AM

    Salut Kip,
    je suis le roi de la déchatte avec une proportion de badbeat digne du guiness. Néanmoins sur la durée je suis en positif un miracle ou de la technique ...
    Je pense qu'avec ton expérience il te suffit de garder la tête froide et la corne d'abondance sonnera à ta porte...
    Courage je suis derrière toi a+
    Mendia from hossegor

  9. gravatar

    # by checkman - 6:37 PM

    J'ai réfléchi à ce que je venais d'écrire un peu après avoir cliqué pour envoyer le message ^^ Erreur de ma part, en effet ;-)

    Ca doit être parce que je ne suis encore jamais sorti pile-poil à la bulle sur un mtt ^^ (ce qui doit être une expérience ultra frustrante, surtout si on avait un stack raisonnable ou important... d'un autre côté si on vise la gagne il faut savoir prendre le risque avec une bonne main).

  10. gravatar

    # by kipik - 6:49 PM

    eh eh

    juste une note pour être bien sûr de se comprendre : je ne milite nullement en faveur du "l'ITM d'abord". C'est une approche correcte en SNG où la différence entre 1 et 3 ne permet pas de justifier une prise de risque inutile à la bulle. Ce serait une stratégie erronnée en MTT où tout l'argent est dans le top 3.

    Ce qui amène à ce résultat qui peut être surprenant et que je tenais à souligner : si on a 10/15/20BB à la bulle d'un tournoi, il est légitime de prendre des risques. Car l'ITM n'est pas l'objectif visé. On risque beaucoup plus mais l'espoir d'un gain nettement significatif compense. Inversement, quand on a un stack désespéré, il est légitime, et malin, de privilégier d'abord l'ITM; l'espérance de gain supplémentaire ne compensant pas la prise de risque.

    On a donc une situation paradoxale où celui qui risque le moins doit prendre le moins de risques. Et inversement. C'est en particulier le cas sur un tournoi comme le $109 de PS l'après-midi où être dans les payés rapporte 2.5 fois la mise initiale. Je n'ai pas fait les calculs mais, dans un cas aussi particulier où l'ITM paie "tellement", le tapis minimum pour pouvoir gambler en bubble doit être plutôt élevé...

  11. gravatar

    # by matt le frip - 4:11 AM

    Moi tout ce que je note, c'est un besoin certain d'aller tater de la jupette...

Related Posts with Thumbnails