Cellule de crise

Rien vraiment d'intéressant à dire sur les WCOOP $320 mixed HE et PLO8. Jamais eu les moyens de monter en stack. Juste fait de la figuration en attendant une situation de double up convenable. Qui n'est pas passée.

Mais cette inutilité flagrante, cette incapacité crasse à monter du chips, commence à m'inquiéter. Cela fait tout de même 16 tournois de suite à $200+ où non seulement je ne cash pas. Mais dans lesquels, en réalité, je n'ai même jamais été en position d'espérer quoi que ce soit.

Maintenant, j'ai beau regarder les hand history, je ne vois rien d'alarmant. Quelques petites erreurs ou imprécisions, ici ou là (même si, parfois, comme dans le QJs flat callé lors du 6-max, elles peuvent se révéler catastrophiques... mais c'est bien la seule). Par contre, une quantité impressionnante de good fold, et certains vraiment pas évidents. Les deux seuls que je n'ai pas su faire étant encore ce QJs (mais plus pour des raisons stratégiques qu'autre chose, je savais bien où je mettais les pieds. Une "erreur" faite sciemment l'est-elle vraiment ?). Et le brelan de 2 dans le $530 alors que j'ai visualisé son KQs quand il value la river qui transforme sa double paire en couleur. Hélas pour moi, celui-là, vu la densité du board, c'était trop m'en demander. C'est une chose de mettre son adversaire sur une main précise. C'en est une autre de seulement reposer sa décision sur une "intuition" alors que l'éventail des possibilités est nettement plus ouvert. Ni bon ni mauvais fold ou call, juste contraint par la force des choses.

Problème de style, alors ? Ce serait trop facile. Je me suis revu les 25 derniers tournois à $200+ et on trouve de tout. Du super nit en 5/5 au bon gros LAG. Avec les mêmes résultats (enfin, la même absence de résultat, pour rester réaliste).


Bref, j'ai beau chercher, je ne trouve rien d'étrange. Et, en même temps, ça reste un échantillon bien maigre. En particulier avec des fields aussi systématiquement gros. Je ne devrais sans doute pas m'inquiéter outre mesure. En particulier alors que ce sont des tournois que je ne joue jamais en espérant rentrer dans la thune. Je sais que cela peut paraître surprenant alors qu'il peut m'arriver de le faire sur des $55 ou moins. Mais l'objectif clairement établi lors de ces gros events est d'aller chercher la grosse culbute pour enfin extraire ma bankroll de son état semi-végétatif.


Pas de raison de s'inquiéter, alors ? On est face à du gros field, un niveau de jeu plus correct (tout de même!) que sur la plupart des MTT et, donc, une grosse variance qui expliquerait ces 16 tournois sans thune (après une jolie série de 4 sur 4) ? Pour un total de 5 ITM sur 27 joués cette année pour un deep finish... très correct ? correct, probablement.

Hélas! mon cerveau n'arrive pas à se rassurer de ces quelques chiffres. Je sens que quelque chose ne tourne pas rond dans mon jeu. Même si je n'ai aucune idée de quoi. Et le doute a fait son apparition. C'est la nature même du poker. En particulier du poker de tournoi : à partir du moment où on peut réussir en jouant très approximativement, et se vautrer en jouant très correctement, il sera toujours délicat de tirer le moindre enseignement. A force de faire tourner tout ça dans ma petite tête depuis quelques jours, j'avoue que je ne sais plus trop où j'en suis.

Par défaut, je préfére ne pas rendre le hasard, et ses infortunes, seul responsable de ce genre de "contre-performance". Tant pis si cela m'amène, au final, à me torturer les méninges pour rien. Il en ressortira bien quelque chose, de toute façon. En attendant... je doute. Je m'interroge. Et je ne sais pas.

Il est sans doute un peu trop tôt pour changer quoi que ce soit. Même si j'ai, tout de même, décelé au moins une petite erreur commise plusieurs fois. Sans incidence sur ces derniers tournois mais néanmoins une erreur. En fait, je viens d'attaquer le livre de Rizen, Pearljammer et Apestyles. Et je vais probablement attendre d'être bien avancé avant de changer quoi que ce soit. Autre chantier entamé, le revisionnage de tournois de 2006. En essayant d'améliorer mon fichier excel qui gère à peu près toutes mes informations (commencé avec une feuille en 2006, aujourd'hui une véritable usine à gaz pas toujours très pratique), j'ai réalisé que j'avais eu, en fait, énormément de réussite cette année-là. En particulier sur les tournois à $11 (mon "coeur de cible" à cette époque) : 6 TF (1, 2, 2, 3, 4), deux bulles de TF et de nombreux deep finish en 186 tentatives pour des fields de 1000-1500 joueurs alors que je n'avais franchement pas du tout le même niveau "technique".


...Et vu que ce texte prend bien plus de temps que prévu (écrit sur trois jours, lol), vous aurez le droit à la comparaison avec mon coeur de cible actuel (comme vous le voyez, je cherche, je cherche), les $109 : 100 joués cette année. 24 payés. 5 Tables Finales (et 2 bulles de TF). Pour 2 victoires et des finishes plus moyens (3, 4 et 5). Avec des fields certes moins importants (j'ai surtout joué ceux à 450 et 120 joueurs). Mais des adversaires tout de même nettement plus... étoffés.


Mouais. Peut-être pas si utile que cela de se replonger trop dans le passé. Si quelque chose est arrivé à mon jeu, ce serait plutôt entre juillet et septembre qu'il faudrait le chercher. La seule perf notable depuis ma journée double bulle de TF ($109 et $77 6-max) étant une troisième place sur le $22 rebuys. Et c'est peut-être au niveau du mental qu'il faut creuser. C'est la seconde fois que je vis une journée "double TF bubble". J'étais passé à deux doigts d'être broke après la première. Je sais que je n'ai toujours pas avalé la seconde (beaucoup trop passif dans la fin du $109 et AA slowplayé qui se fait craquer dans le Shorthanded. Ouais, j'ai encore une mémoire parfaite de cette dernière heure.

Reste à savoir si cela n'a eu qu'une influence "psychologique", entraînant parfois un jeu trop timide -craintif- ou, au contraire, une tendance à prendre légèrement trop de risques quand cela n'est pas nécessaire. Ou si mon jeu s'est réellement modifié ces dernières semaines. Ca ne m'a absolument pas gêné en cash game donc...


Pour l'heure, ce sera le $215 HORSE ce soir. Mon dernier rendez-vous (sauf bonne perf) de ces WCOOP (pas de raison de continuer à jouer des buy-ins au-delà de ma norme si c'est pour mal jouer). Et merci à titi de m'avoir (involontairement) rappelé que ça se jouait ce soir. Failli débarquer comme un idiot demain...

On va y aller calme et détendu. J'ai assez joué en HORSE pour savoir combien tous ces tirages peuvent se révéler délicats quand il s'agit de s'en sortir au mieux pendant des heures (lol, "des" heures. Mec, t'as pas joué plus de deux heures depuis une éternité!).


Et ce sera tout ce kipik qui s'en va se jeter un petit en attendant...

  1. gravatar

    # by Carlit - 9:45 PM

    C'est comment le mental d'un pro ?…Je m'imagine après une journée comme ce samedi (virus, hop, la couette et l'ordi, chic après tout, pas moyen de faire autre chose) mais des buy-ins > 100 ou 200 $ et non 2,3 ou 5$, après des collections de poubelles à faire tilter une statue, entrecoupées de 3 crackages en règles (2AA, 1 KK) +1KK versus AA , de rares AK et AQ dans le désert total et pour faire bonne figure 2 ou 3 J2 ou 93 évidemment foldés qui faisaient full dès le flop… Ca fait comment un pro, ça sait digérer les chapeaux ??…

  2. gravatar

    # by Anonyme - 1:19 AM

    un pro répète souvent les mêmes schémas de jeu: " I push all in for 6288 more in a 3300 pot. Seat 4 folds, and seat 5 calls with 8h8s. Seat 5's hand hold and I am knocked out of the tournament. Seat 5 happened to be holding one of the few hands in his calling range that had me dominated. I AM NOT UNHAPPY WITH MY PLAY OR ANALYSIS AND FOCUS ON THE NEXT TOURNEY" c'est la page 305.

  3. gravatar

    # by Dr Sp@des - 8:27 PM

    bon sang, j'ai l'impression d'être "kipik result dependant", quand ça marche pour toi, ça marche pour moi, quand 15 tournois de suite je suis incapable de gagner un coin flip en phase finale d'un tournoi, idem pour Kipik.
    Dans ma tête je me pose toujours les mêmes questions : mon jeu a t'il changé ? Est-ce que je joue si mal que cela ? ... avec biensûr les effets psychologique au bout du 4ème suckout de suite ...
    Et si ce n'était tout simplement que de la variance ?
    Ca va aller Kipik, ça va revenir ... attention à la bankroll quand même ...

Related Posts with Thumbnails