WCOOP #1 : plouf

1h30 de jeu et un maximum de situations délicates. Mon plan était de jouer un peu plus aggro qu'en CG. Mais la table m'a contraint à revoir entièrement le plan avec luca pagano à ma droite.

Premier niveau d'observation pour voir comment ça joue, en essayant de jouer des petits pots. Second plus actif qui sera payant sur un J9 relancé au BU, surelancé par la SB avec AK qui me paiera un value bet correct river avec sa hauteur. Mais je me retrouve derrière contraint de folder AA river sur un board horrible pour moi. Et je double sur la dernière main avec 56s contre une QQ qui paie mon 3-bet all-in sur un flop 346. 5000 au break, très satisfaisant.

Troisième niveau très décevant, par contre, où rien ne passe et je glisse doucement à 3500 chips. Luca ouvre une énième fois du CO, j'ai QJ à trêfle. Ma petite voix me dit que c'est le bon moment pour commencer à 3-better light l'animal. Que la profondeur devient parfaite pour ça. Mais je refuse de suivre mon instinct et me contente de flat call. La BB suit et donk bet sur un très intéressant flop 567 avec deux trêfles. Luca suit et j'en fait autant. Le 4 au turn est checké partout. Check de la BB sur l'As de trêfle river, bet de Luca que je call et la blind shove pour un stack équivalent au mien. Payé par Pagano et grosse réflexion chez papa. Luca peut avoir pas mal de choses là-dessus. Que peut avoir la BB à part les nuts ? Air ? Quinte jouée comme un manche ? T hi flush ?

Difficile de se voir devant sur ce coup. Mais j'ai le choix entre attaquer le niveau 50/100 avec 2500 de stack sur une table active et difficile (herdgolf, la BB en l'occurrence, est aussi un sérieux client). Ou prendre le risque qu'il n'ait pas KXs pour passer à 12000 avec une seconde partie de tournoi qui me laisserait une grosse marge de manoeuvre. T hi flush chez Luca. Et K hi chez la BB, papa remballe. Joli setup.


Je ne m'en veux pas trop de ce call. Je sais très bien que je suis probablement derrière quand je le fais. Mais je sais aussi que je n'ai pas besoin de 20% de win pour être OK. Le tournoi va être long et ça va certainement beaucoup s'animer sur cette table. Folder ici me met en situation de quasi shortstack avec les deux joueurs les plus actifs qui ne resteront pas assis sur leur avantage. Alors que, même si ce n'est que 20% du temps (ou 15%, whatever), prendre ce pot me met en situation de force sur Pagano (position + stack) ou sur une table plus soft si elle casse.

Bad call ? Certainement. Mais réfléchi et assumé. Et j'espère que mon stacker de dernière minute à 60% ne m'en voudra pas trop. De toute façon, j'aurais déjà souvent sauté sur cet AA parti en couille...


Là où je m'en veux, par contre, c'est sur le pf. J'ai 75 BB et tout me dit que c'est le bon moment pour changer de stratégie et commencer à jouer plus aggro pf en profitant de la super loositude de Pagano et de l'image développée jusque là. Mais je n'ai pas suivi les conseils de "la petite voix". Avec le résultat qu'on connaît. Tout me disait pourtant que le moment était parfait pour changer de vitesse. My bad :(


Dommage, j'étais en bonne forme. Bien dormi et le dos pratiquement rétabli. Mais ça ne sera pas pour cette fois... encore. On remet ça demain avec le limit HE. Et, cette fois, en écoutant la petite voix fqgfsdrgstdehsdghsdhgyert


En attendant,
ce sera tout ce kipik le sourd pour aujourd'hui



PS: par contre, faut vraiment que je bosse ma table selection fsjqnghjqklgfUILJTja n

  1. gravatar

    # by ArtiK - 12:32 PM

    Je spectais ta table et effectivement tu tombe quand meme sur le pire setup possible, digne d'un coup d'Omaha.

    Too bad, j'espere que la suite des WCOOP te reussira =)

  2. gravatar

    # by Anonyme - 12:39 PM

    Salut Kipik,

    Ayant suivi les dernières minutes de ce tournoi, permet moi de te faire une remarque.

    je pense que tu airait du jouer cette main autrement. Je m'explique:

    une ( ou deux ) main avant cette dernière, ton AQ s'est retrouvé foireux face à un superbe 10 8 assorti de herdgolf (qui trouva son 10 à la river) et au aussi superbe 4 6 assorti de pagano. ( les "superbes" sont ironiques bien surs )

    je pense que tu aurais du vraiment leur mettre la pression avec ton QJ ou meme avec n'importe quelle autre main.

    Bon après, pour l'issue de la main, rien à dire ta réflexion était parfaite et ton choix ne souffre d'aucune critique vue la situation.

    L'instinct dans le poker est une chose importante, et ton instinct est bon donc il ne te reste qu'à éveiller la Jeanne d'Arc qui sommeille en toi...

    C.

  3. gravatar

    # by kipik - 2:24 PM

    totalement d'accord avec toi

    je me demandais hier ce qui faisait que j'étais aussi certain qu'on avait atteint le moment de changer de régime. Et j'avais oublié cet AQ. J'avais hésité à bet turn pour arracher le coup mais était resté dans la même stratégie que j'avais adoptée depuis le début du tournoi : jeu très soft, très patient, pour ne surtout pas m'embarquer dans des mains conflictuelles avec mes deux adversaires principaux (Luca et herdgolf) dont les hand ranges étaient indéfinissables. Et relâcher un peu les critères sur les autres joueurs même s'il m'était difficile de jouer une main contre eux vu ma position (le J9 vs AK qui me rapporte 1/2 stack sera quasiment une des seules que je pourrai jouer en position contre les 3 "cibles").

    A la fin de cette main, je m'en étais un peu voulu de ne pas avoir essayé sur un board aussi "idéal". Et que c'était bien une des dernières que je laissais vu que les rpf approchaient des 5% de stack. La main étant anecdotique, elle m'a échappé ensuite. Mais je pense en effet qu'elle était le signal qu'il était temps de changer de vitesse. Et le QJs la main parfaite pour le faire un peu avant d'atteindre les blinds 50/100.

    Pas su, hélas, passer de l'idée à l'acte...

  4. gravatar

    # by Anonyme - 2:51 PM

    luca pagano... pfff, moi j'ai joué contre abellyus kipik de son vrai nom l'autre soir... maintenant je joue avec les pros attention.

Related Posts with Thumbnails