Je l'ai bien cherché...

Poor Donkey

Week-end parisien très décevant. Et je ne peux rien accuser d'autre que moi. A force de reculer le départ, je ne suis finalement parti que le matin même du Deepstack. Mais, comme toujours quand j'ai un voyage partant le matin, mon cerveau a refusé de se mettre en veille. Déjà tellement loupé de départs dans ma vie que c'est devenu un réflexe de défense naturel. Mes coéquipiers de la Team Cénacle peuvent en témoigner : je suis rarement frais quand je débarque.

Pas été un problème sur les EPT car je me suis toujours arrangé pour arriver un jour plus tôt. M'offrant ainsi une bonne nuit bien réparatrice avant de jouer. Hélas, sur ce Deepstack, le jeu commençait dès mon arrivée. Et dix niveaux d'une heure étaient au programme. Un peu trop pour mon organisme qui a commencé à lâcher au huitième niveau. La dernière heure s'est donc jouée en absence totale de lucidité. Et s'est achevée sur un "suicide" de la pire espèce. My bad.

Pour un CR plus détaillé : le tournoi commence mal, aucune de mes mains spéculative ne trouve un flop. Ou ne tient au-delà du flop. Et mon stack fond très rapidement. Au point de me retrouver all-in sur un (semi) bluff dès la fin du second niveau. Un joueur qui semble assez faible, et qui 2-barrel systématiquement ses mains relancées, ouvre. Je flat avec QJ au BB. Flop T87, je call son cbet avec l'intention de mettre le paquet au turn sur la plupart des cartes. Le J qui tombe est en plus quasiment la meilleure carte possible et mon check-raise all-in n'est pas très difficile à faire.

Derrière, quelques mains vont enfin un peu payer. Jusqu'à ce qu'une paire de 9 trouve top set au flop. Pour finalement se faire outdraw par une flush. Le check au turn sauve la baraque mais mon adversaire est trop fantasque pour que je ne paie pas son gros value river. Down again et tout à refaire.

Quand arrivent deux mains très tendues : JJ au Bouton sur la première, je flat la relance du CO. Flop Q9X pas folichon et mon stack peut tout juste encaisser de payer un barrel. Son cbet est assez raisonnable et je décide tout de même de ne pas lâcher si vite. Turn T, vilain check et je décide d'en faire autant en m'appuyant sur le draw qui vient de s'ouvrir plutôt que de mettre la boîte comme j'en avais l'intention. River blank, vilain bet assez gros mais, à part s'il a KK+, je ne le vois pas souvent avec une main qui me batte. AK en face et mon stack fait son premier gros bond dans le bon sens.

La seconde est plus funky : des limpers, je relance A6s au CO et vois le bouton se torturer entre 3-bet et call. Il opte finalement pour le call, probablement une paire moyenne. Flop QQ6, je check, le bouton bet et, dieu sait pourquoi, je décide de payer. Mon idée est sans doute de gagner le coup avec un AK6(J)(T?) en espérant qu'il check behind au turn. Pas un très bon plan sans la position... Le turn change toutefois complètement la donne puisqu'il m'offre un 6 miraculeux. Nouveau check, nouveau bet du bouton, nouveau call : aucune raison de le faire coucher s'il est assez aggro pour continuer à envoyer. River A qui n'est pas fait pour m'arranger mais que je me vois mal valoriser. Bouton mise pour la troisième fois, cette fois-ci pour quasiment mon stack. Et j'ai la très nette impression à ce moment de m'être totalement planté sur ma lecture depuis le début puisque, en gros, je ne bats plus guère qu'une main à showdown value transformée en bluff. Le garçon semble toutefois assez aggro pour ça et je call en priant qu'il soit bien sur 88-JJ plutôt que sur AQ qui m'a value comme un abruti. Mes souhaits sont exaucés et je passe enfin parmi les gros tapis pendant que mon voisin part gentiment en vrille : je viens de passer pour un énorme donkey. Pas forcément plus mal.

Après quelques minutes, mon voisin qui steam joliment va découvrir qui je suis (joué en total anonymat jusque là) et se révéler être trium_virat, bon régulier sur PS. Et la tension retomber un peu. Du coup, ma main devient ignoble vu que c'est typiquement le genre de joueur à ne pas hésiter une seconde à value lourdement trois streets avec QX. De toute façon, je ne m'explique déjà pas mon call au flop... parfaite lecture du sabot ?

La suite sera beaucoup plus calme à l'exception d'une main qui pèsera lourd : je raise AJ en MP, payé par une nana arrivé depuis quelques temps à la table. On me l'a décrite comme serrure et un peu calling station. Flop AK2, j'opte pour un check histoire d'ouvrir un peu la range de value. Pas d'action. Turn A, j'envoie un bullet très correct et mange une grosse relance que je paie après un peu d'hésitation. River sans intérêt, et elle envoie un peu en-dessous de 50% du pot. Je sais devoir payer ça (ou même boîter dessus) mais ça collle tellement peu à son profil. Et j'ai une telle image de gars impossible à bluffer... Du coup, je fold... pour découvrir un bluff avec 43...

On encaisse après quelques minutes, pas grave. Et la table casse. Hélas, rien ne va vraiment marcher sur la nouvelle. Et la fatigue va peu à peu prendre le dessus pendant que le tapis qui fond à force de se faire 3-bet pf ou check-raiser au flop ajoute à la frustration.

Arrive alors à ma droite ma bluffeuse. Qui va se lancer dans un rush agressif sans que personne ne réagisse. Je trouve un A5s, une bombe vu ce que je reçois depuis deux heures. Raise en early (eh! got a bomb!), payé par la miss. Flop 667 avec mon Flush Draw. Je décide de check-call vu son agressivité (ne me demandez pas). Turn 7. Où je décide de check-raise all-in alors que je ne représente rien, n'ai probablement aucune fold equity et pourrais très bien être drawing dead. Mais pas de bluff cette fois, sa pp9 tient et je sors sans trop comprendre ce que je viens de faire. Pas envie de fighter une heure de plus avec 25bb vu ma fatigue... comme si c'était une justification acceptable :(


Enorme déception, donc. Mais aussi une bonne leçon.


Pour l'heure, il me reste à écrire ma chronique. On verra donc plus tard pour la longue session de cash, assez croustillante. Mais ce tournoi m'a laissé un goût amer en bouche. Pas sûr, d'ailleurs, de jouer cette nuit, la frustration n'est pas encore totalement évacuée. Sans doute vaudra-t-il mieux jouer les groupies une nuit de plus en souhaitant le meilleur aux quatre français toujours en course dans le Main Event. Dommage pour DB/Elky, énorme bravo Yu et Mr Degrou. Et désolé d'avoir une petite préférence tout de même pour Ivey (parce que, hein). Ou Philips, même si, là, c'est plus pour l'espoir de faire venir des millions de nouveaux fishes ;) (ceci dit, le voir deep cette année aussi suffit déjà à me trouver le cul)

Et ce sera donc tout ce kipik pas dans le coup pour aujourd'hui






Reblog this post [with Zemanta]

  1. gravatar

    # by Anonyme - 11:56 AM

    JJ sur Q98 turn 10 ta quinte pk tu dis sil a KK+ il me bat etc ?

  2. gravatar

    # by Anonyme - 2:29 PM

    oula kipik t'as bu avant de poster ?
    + 1 sur la quinte, il y a que KJ qui te bat.
    de plus sur ton AJ t'as trop de jetons au milieu, dead money inside; tu dois push ! si AQ ou AK ou PP donnant full, ben variance, next !

  3. gravatar

    # by Hurricane - 3:17 PM

    Pareil que anonyme ^^, pas très bien compris cette main.

    Sinon serait possible de faire un post sur une auto critique de ton jeu ?

    J'ai l'impression que tu es très souvent déçu de tes tournois, que tu sors souvent sur des "erreurs" bêtes qui t'empêchent peut être de passer un cap. Jouant qu'en low buy in, ne penses-tu pas que le field assez weak contre qui tu joues sur PS, UB ou FT t'empêche de progresser ? Penses tu remonter en buy in un de ces jours ? Que penses tu de la chance au poker ? Comment vois tu ton avenir au poker (plus de gros tournois ? reg des 109$ ? WSOP 10 ? EPT ? CPA ?).

    Je sais que ton souhait est de jouer sur les petites limites, mais à long terme je pense que tout ça devient boring...

  4. gravatar

    # by kipik - 7:58 PM

    yep, erreur de mémoire, pas pris de notes sur ce tournoi. Il est évident que je n'avais pas la quinte, juste le draw au turn ;)
    (ou alors j'étais encore plus explosé de fatigue que je le pensais...)

    texte édité

  5. gravatar

    # by kipik - 8:01 PM

    sur l'AJ : évidemment, payer le turn et pas la river est une erreur grave. Mais ça traduit bien mon état d'esprit de la journée : j'avais envie de "produire" du beau jeu plus que de vraiment juouer le tournoi. Ca donne deux gros calls plus que tendus auparavant. Ca donne aussi un gros fold. Celui-ci était incorrect. Mais les calls auraient très bien pu l'être. Pas du tout le bon état d'esprit :(

  6. gravatar

    # by Anonyme - 2:26 PM

    Trium avait JJ qu'il transforme en bluff sur la river A en ne te mettant que sur KK.

    Il n'imaginait pas quel donk était en face.

  7. gravatar

    # by kipik - 3:49 AM

    note qu'après mon "me dis pas que tu as AQ... parce que j'ai un full", j'ai payé en lui disant "jacks ?". Ce qui rend mon call flop absolument stupide car je n'ai du coup plus assez de "bluffing outs" la moitié du temps (et l'autre moitié reste tout de même très tendue...).

    Bref, pas la main dont je suis le plus fier. En tout cas, je n'explique pas trop ce call au flop alors que je sais très bien où se situe l'animal, que je n'ai pas la position, probablement pas assez d'outs pour bluffer et que valoriser un As est une illusion (au mieux) etc etc etc

Related Posts with Thumbnails