tonton cristobal

Sennheiser's flagship headphone HD650 It is ow...

Quelques jours sans update. Mais j'avais besoin de faire le point. Je n'étais pas "mentalement" au mieux depuis début juin. Et je pense que la perte de mon chat n'a pas arrangé les choses. En guise de merde indésirable sur le gateau, je vis à l'extrêmité d'une rue avec un bar/restau par maison. Et tout ce beau monde se retrouve en terrasse dès que le soleil pointe son museau. Ce qui n'est pas pour me déplaire, en général. L'effet pervers, c'est que tous les sons de la rue se donnent rendez-vous dans ma cour. Et le brouhaha créé est juste insoutenable. Rester chez soi, derrière son PC, prend vite des allures de punition.

Non, je ne dresse pas qu'une liste d'excuses possibles pour les piètres résultats de ces 6-8 dernières semaines. J'essaie surtout de comprendre ce qui ne tourne pas rond depuis un moment.

Le chat : toujours pas fait mon deuil. Je bondis encore de mon siège au moindre miaou nocturne. Et la litière est toujours là qui me guette.

Le moral : du mieux de ce côté. Le coup de blues est passé. J'accepte d'avoir franchi une nouvelle décennie. D'autant que celle-ci me semble moins difficile que la précédente. Qui, elle, m'avait traumatisé. J'ai envie. J'ai la pêche.

Bilan semi-annuel : malheureuse coincidence, mon anniversaire tombe aussi à l'heure du bilan de mi-année. Et, cette année encore, c'est un bilan en demi-teinte (pour rester positif) : toujours positif. Mais toujours trop peu. Et je ne décolle toujours pas. Mais, finalement, à quoi s'attendre quand on joue à la limite de ses besoins (lire : être gagnant mais prélever l'essentiel de ses bénéfice fait de moi un joueur à l'équilibre).

Le brouhaha : on a passé le 15 juillet et tout est redevenu calme. C'est beau une ville désertée. De toute façon, j'étais passé au Sennheiser sur les oreilles depuis quelques temps. Ca a pu empirer le reste, l'état d'esprit général, mais c'est tout.


Les petits soucis créent vite de gros problèmes quand on joue au poker. Mais, pour l'essentiel, ils sont réglés.

Et puis, il y a eu ce passage à l'ACF. J'avais dit que je n'étais pas satisfait de mon tournoi. Et je n'ai finalement pas raconté la session de cash (qui a finalement payé le week-end as usual). Mais ces quelques jours furent riches en enseignements. Et c'est aussi pourquoi j'ai sagement pris mon temps en revenant.

Le live a ceci de surprenant qu'on voit beaucoup de mains au showdown. Incroyablement plus qu'online. Et ça m'a fait réaliser deux ou trois petits trucs qui m'étaient sortis de la tête. Ou n'avais jamais réalisé. A force de se remplir de stratégie, de concepts avancés; de passer son temps à analyser des mains... on finit par perdre de vue le raisonnement de celui qui, en face, n'a pas le dixième de cette éducation. A terme, on se retrouve à perdre de l'argent sur les plus mauvais joueurs... ce qui est quand même des plus absurdes.

Autre constat : je rate beaucoup d'occasions de value. Je me suis fait la remarque sur une main jouée live que je n'aurais jamais value online (pour l'anecdote, j'étais derrière mais ça ne change rien au fait que le value soit excellent). Et ça m'a fait comme un déclic. Live, je n'ai aucun souci à envoyer des chips au milieu. Voir l'idiot en face me donne des envies de sang. Online, je suis nettement plus frileux. Et, oui, c'est paradoxal ;)

Ce sera donc l'objectif de ces prochaines semaines : travailler la value. J'ai fait un passage en revue de mes hh et j'ai vite cessé de compter le nombre/pourcentage de mains non optimisées.


Ceci dit, j'ai commencé ma "reprise". La motivation est là, profitons-en! Vendredi avec une courte session de low buy-ins histoire de se tester. Mal joué, pas concentré, mais bonne séance de décrassage. Day off samedi. Et grosses sessions dimanche et lundi. Avec de bons runs un peu partout. Un petit manque de réussite sur les vraiment deep runs (KK vs AJ et 99 vs 77 qui me cripplent dans les deux meilleurs runs).

Pas grave, c'est ce qui arrive la plupart du temps (on ne le rappellera jamais assez : même en jouant des situations hyper favorables, on finit par perdre). Mais l'essentiel tient en un mot : "crippled". Et pas busted !

Même si mon stack a souvent joué les montagnes russes dans ces deux sessions, il est systématiquement passé par un point très élevé. Des sommets auxquels je n'étais plus habitué. Les premiers changement dans mon jeu se révèlent donc extrêmement payants. En particulier sur les $55 qui sont, tout de même, les seuls tournois qui comptent vraiment à mes yeux.


Changement radical de ton, donc, après ces quelques semaines végétatives. De mpentalité. I'm back. Et ça va chier, bordel !


Et ce sera tout ce kipik le cul pas encore cousu de pesos et lingots (mais on y croit) pour aujourd'hui



Reblog this post [with Zemanta]

  1. gravatar

    # by kipik - 7:11 AM

    au cas où vous manqueriez d'un poil de cul... ture : http://www.youtube.com/watch?v=xjDGRTJHcqM

  2. gravatar

    # by Dj4y - 9:56 AM

    Hello Kipik !

    J'attendais le CR de la session cash de l'ACF, où nous avions joué à la même table plusieurs heures durant... C'est avec plaisir que j'ai fait ta connaissance 'live', t'es vraiment bien cool comme gazier, et surtout humble.

    Au plaisir de se recroiser, GL sur tes MTT du jour en tout cas ;)

    See u

    Dj4y - http://djay.high.roller.free.fr

Related Posts with Thumbnails